Justice déconnectée, justice ridiculisée #mediapart

135570

34 titres de presse, une douzaine d’association, et 48 000 personnes ont signé l’appel « Nous avons le droit de savoir« …

A compter de ce soir dernier délai,  Médiapart doit retirer tous les articles portant sur les enregistrements réalisés par le majordome de Liliane Bettancourt, point de départ de l’affaire du même nom. Ce sont donc plus d’une centaine d’articles, de fichiers vidéo et audio que le site d’informations payant doit supprimer, sous peine de très lourdes pénalités.

Pourtant, quand je vois le nombre de sites et de journaux qui ont proposé d’héberger les documents de Médiapart suite à ce jugement que certains assimilent à tort ou à raison à de la censure , je me dis que le monde n’est pas si pourri qu’on pourrait le penser… Dernier en date : Rue 89.

Mais je me dis aussi que le juge qui a pondu ce jugement doit vraiment passer à présent pour un imbécile aux yeux de beaucoup, tant cette sentence fait sourire à l’heure d’Internet, où un contenu donné peut être démultiplié à volonté et déposé sur un site donné sans aucune possibilité d’en saisir le contenu si on le souhaite. Mais peut-être la loi sur laquelle se base ce jugement si déconnecté des réalités numériques en est-elle resté au format papier ? #jeposelaquestion…

En attendant, merci à tous ceux qui soutiennent l’information libre et non faussée par les pressions financières de toutes sortes, plutôt que la « presse purée« . Il en va de notre droit de savoir… et d’agir en conséquence. Question de salubrité publique.

.

.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.