Travailleurs pauvres : un rapport, des idées, une proposition… valable ?

Christophe Sirugue, Député Ps De Saône et Loire, le rapporteur de la "mission sur la réforme des dispositifs de soutien aux revenus d’activité modestes"

Christophe Sirugue, Député Ps De Saône et Loire, le rapporteur de la « mission sur la réforme des dispositifs de soutien aux revenus d’activité modestes » – source photo France 3 Bourgogne

On est loin ici de la stigmatisation outrancière d’un Wauquiez sur un prétendu phénomène d’assistanat grandissant dont le financement menacerait l’équilibre des ressources des classes moyennes, comme si elles risquaient elles aussi par contamination  de basculer dans la précarité… Un discours et une approche qui autorisaient d’ailleurs les piliers de bars et les droitistes décomplexés par le système sarkozyste  à se sentir légitimés dans leurs pires délires verbaux et idéologiques anti-populistes. Nous sommes un certain nombre  à nous souvenir encore  de certains propos sur ces parasites qui constituaient un « cancer de la société française. Quand on n’allait pas jusqu’à faire le lien tellement facile entre cet « assistanat » et l’immigration, puisqu’il est bien connu dudit pilier de bar comme du droitiste, surtout à tendance extrême (bien qu’on ne sache plus tellement où est la frontière entre les deux à présent)   que les étrangers sont tous des feignants qui ne font rien qu’à venir manger le pain des français sans fournir le moindre effort en contrepartie…

Sauf que le rapport de la mission sur la réforme des dispositifs de soutien aux revenus d’activité modestes du  député PS Christophe Sirugue, qui l’a remis aujourd’hui  en fin de journée à Jean-Marc Ayrault, vient contredire une partie de ces préjugés de classe et ces positions idéologiques fumeuses et orientées. Le RSA activité, qui avait pour vocation d’ inciter à la reprise d’un emploi, ne fonctionne pas. La lettre de mission qu’avait fournie le premier ministre au rapporteur socialiste fin 2012  disait déjà que 68% des personnes qui pourraient y prétendre ne demandent pas le RSA activité – environ 700.000 personnes  (soit environ 30 %)-, en raison de sa « complexité » ou par crainte d’une « stigmatisation ». Le rapport vient de confirmer la chose : le RSA serait compliqué, mal connu, stigmatisant.( Il était d’ailleurs déjà critiqué en 2009 par Martin Hirsch…). Pour changer cet état de faits, le rapport propose une « prime d’activité » pour remplacer le RSA-activité et la prime pour l’emploi (PPE). Voilà ce que nous en dit la presse nationale en ce moment à travers différents supports de droite comme de gauche ou du centre, reprenant le story board du gouvernement :

Un complément de salaire plafonné à 215 euros par mois 

Accessible dès 18 ans et versée mensuellement, sur le fondement des déclarations trimestrielles du bénéficiaire, la prime n’excéderait pas 215 euros par mois, pour une personne gagnant 0,7 smic, selon les simulations du rapport. Le montant de la prime décroîtrait ensuite.

Les ressources de l’ensemble du foyer seraient prises en compte pour déterminer l’éligibilité du demandeur. Une fois ce filtre passé, la prime serait calculée sur ses seuls revenus, qui devraient être inférieurs à 1,2 smic (le smic s’établit à 1 430 euros brut par mois pour un temps plein).

Pour éviter que les familles avec une seule rentrée d’argent ne soient perdantes, cette prime serait accompagnée de « mesures complémentaires », indique le rapport Sirugue : soit d’un « complément enfant » (montant forfaitaire par enfant), soit une majoration de l’allocation de rentrée scolaire, dans le cas des familles monoparentales.

Ok. Très bien. ça semble intéressant et utile, et aller dans le bon sens. Toutefois, j’attends d’avoir le temps de me faire une idée et de recouper plusieurs sources d’informations plus détaillées (j’ai travaillé de nombreuses années dans ce domaine, ça devrait donc aller vite) avant de me prononcer. Ce dossier est en effet technique et complexe, et remplace plusieurs dispositifs. Donc, en un mot, j’attends la suite… au prochain épisode !

Capture