Stochocratie

stocho« La stochocratie, du grec kratein, « diriger, gouverner » et stokhastikos « conjectural, aléatoire », terme inventé en 1998, désigne le tirage au sort des gouvernants au niveau national ou local. » (source)

Bon.  Y a un chouardisant qui ne cesse de me coller aux basques (une vraie sangsue)  en me demandant à plusieurs reprises mon opinion sur ce truc tant brandi en exergue par ces gens là, le tirage au sort, comme une sorte de sésame qui règlerait tout. Rappelons à toute fin utile que Chouard n’est pas le seul à s’en targuer, puisque même qu’au Québec, on doit tellement en parler qu’on a inventé un terme exprès pour ça : la sortition, qu’il parait que ça s’appelle…. Puisque c’est wiki qui le dit.

je découvre d’ailleurs avec stupéfaction,  quelle surprise  Mr Mauss, (Marcel ? Non. Jean, plus simplement…) que Dans Politique, Aristote désigne par démocratie un système politique où les magistrats sont désignés par tirage au sort, et par oligarchie un système politique où les magistrats sont désignés par des élections.  Et dire qu’on se croyait tous en démocratie. Faut croire que non.

Pourtant, le système présenté comme un must par ces gens là,  qui dénoncent comme nous les excès de notre système occidental (ils ont raison, mais pas pour les mêmes raisons, et ne proposent pas les mêmes outils pertinents), présente lui aussi bien des travers. j’évoquais quant à moi le fait que je trouvais l’idée idiote car si les gens tirés au sort n’avaient pas les compétences nécessaires pour exercer leur fonction, ce système pourrait s’avérer dangereux. Ces gens là m’ont ri au nez. Pourtant, la fiche wiki dit la même chose :

« Les réformes de Clisthène, qui s’étalent de -507 à -501, étendent la citoyenneté et réorganisent le territoire et la structure sociale : 10 tribus, réparties sur 100 dèmes, doivent fournir pour les dix mois de l’année 500 bouleutes (50 par tribu) qui siègent à la Boulè (Βουλή). Les bouleutes sont candidats (ils doivent avoir 30 ans au moins), mais ils sont tirés au sort et s’ils sont choisis sont soumis à examen de moralité et de compétence, la docimasie (ἡ δοκιμασία). » CQFD. Car imaginez qu’un fou soit tiré au sort pour nous gouverner, ça craint. (ainsi par exemple, Sarkozy, s’il avait été soumis à cette docimasie, n’aurait probablement pas pu être  choisi. c’eut été mieux, et aurait changé (forcément en bien, ça pouvait pas être pire) la face de notre pays.

En outre, dans leur grande sagesse, dans l’un des rares cas où un système de stochocratie a été mis en place, nos anciens avaient eu la prudence de doubler ce système de désignation de leurs dirigeants par un autre système de sauvegarde, ce qui est astucieux :

Après 487, les archontes (les trois archontes n’étaient alors plus désignés pour dix ans, mais leur magistrature durait un an depuis 683) furent tirés au sort. Il faut toutefois, pour être tout à fait honnête, ajouter que c’est à cette date que l’on associe le transfert de pouvoir des archontes vers les stratèges qui étaient élus, transfert motivé par le risque de voir émerger un ou plusieurs archontes incompétents.

je voulais dire la même chose. Wiki m’en donne l’occasion. Merci. Et la boucle est bouclée. Ce système est idiot; je le redis, persiste et signe. Tout au plus peut-il servir dans des cas limite pour départager des candidats afin de se faire l’économie d’une autre élection, voilà tout. Point barre. Et Jean, arrête de me gonfler. Chouarrd à des proximités infréquentables, et tu me broutes avec ton système idiot ? Choisis donc mieux tes priorités dans la vie, mon gars.  Car l’une des miennes,  primordiale, en ce moment, c’est de tenter de préserver ce qui peut encore l’être dans notre pays de sens de l’humanisme, et de respect des valeurs fondamentales qui font qu’on peut encore vivre ensemble, loin de ce genre d’exemples. Et ce n’est pas en fréquentant des conspis que cela va m’aider. Ils baignent parfois dans un liquide brunâtre dont l’odeur m’importune. Dossier clos.