Pour se marier à Orange, il vaut mieux être blanc, d ‘extrême droite, catholique et hétéro…

La ville mauditeIl ya avait autrefois le principe de la double peine… C’est à dire être condamné après l’exécution de sa peine à une autre pour les mêmes faits. Cela s’appliquait essentiellement aux étrangers…  Minute fait pire. Il invente la peine à perpétuité (et pourquoi pas la peine de mort tant qu’on y est ?) pour le seul prétexte que l’on soit d’origine étrangère. Ce torchon d’extrême droite va en effet  jusqu’à s’insurger – en montant honteusement et exagérément au passage  le fait divers en épingle – contre des événements consécutifs d’un mariage à Orange, lieu symbolique s’il en est pour ces gens là…et dont on ne peut imaginer que leur médiatisation excessive n’ait pas bénéficié de la complicité active de leur député-maire, quand on connait ses idées et son origine politique. De plus, le journal n’a pas hésité une seule seconde à détourner une photo de facebook où l’on voit les deux jeunes mariés pour les traîner dans la boue et les désigner à la vindicte populaire. Cela me semble particulièrement grave, et je suis très fier que le Front de Gauche, en la personne de  Fabienne Haloui, conseillère municipale à Orange et conseillère régionale du Front de Gauche du Vaucluse, ait choisi une position courageuse, avec le soutien également du MRAP, dans une région où il n’est pas franchement facile d’être de gauche… et humaniste.

Je constate en outre que pour ces gens là, on peut être français, parfaitement intégrés, avec une profession que ces gens là devraient juger honorable (puisque ces jeunes sont respectivement militaire et gendarme) et malgré tout se voir jugés  cependant coupables de toutes les vilenies du monde… en les rendant abusivement responsables en personnes du tapage de leurs seuls invités. De plus, leur responsabilité n’a pourtant pas été négligée puisque ceux-ci  ont été verbalisés pour les faits incriminés… qui sont de bonne guerre quand on se marie.  La culture française autrefois incluait le même type de débordements si l’on veut bien faire un effort (non partisan et non discriminatoire) de mémoire. Mais pour certains, le fait d’avoir tout simplement une certaine origine justifie toutes les critiques, qu’on n’auraient pas adressées à un couple bien français… et bien blanc. Et catholiques…

je préfère relever quant à moi dans leur exemple que  bien que d’origine différente, on peut être acceptés et intégrés par notre pays, au travers  de leur profession. Et ça,  c’est bien. Même si je suis antimilitariste. Car cet homme, il n’est pas inutile de le rappeler, a donné de son corps, contrairement aux pleutres qui le pourchassent de leur calomnie, en service commandé,  pour son pays, la France, au Mali. C’est de cette culture là que nous sommes tous issus, contrairement à la théorie de l’envahissement, et aux tenants de la France de souche, qui n’est que  pur fantasme de gens délirants à tendance paranoïaque.

Enfin, il sera utile au lecteur d’apprendre que le maire d’Orange n’a pas souhaité célébrer le mariage d’un couple de femmes… Beau sens de l’ouverture au changement, et du respect de la loi… D’où le titre de ce billet. Je n’y habiterais pas pour tout l’or du monde. La manière dont est gérée cette ville, comme par exemple sur le registre culturel également, nous fait honte.

Pas de fachos dans nos quartiers !

Capture

.

2 réflexions sur “Pour se marier à Orange, il vaut mieux être blanc, d ‘extrême droite, catholique et hétéro…

Les commentaires sont fermés.