le grand retournement, c’est pas encore pour ce soir…

827744_2951966Onze jours sans bloguer. Cela ne m’était pas arrivé depuis la création de cet endroit virtuel en novembre 2008. Un bail. Si l’électricité était encore un service public, en France, cela ne serait pas arrivé. Une honte nationale. Un ami me disait encore il y a peu que même dans une république bananière, on  n’attend pas si longtemps pour avoir du courant… (sauf si l’on a pas payé de pots de vins ?). Passons.

A mon retour, de quoi parler d’autre si ce n’est du renouvellement de notre (petit) personnel politique, qui semble vivre si dangereusement en vase clos, au point que la plupart de mes concitoyens s’en défient  ?  J’apprends que la lutte contre les conflits d’intérêt, limitant par conséquent le cumul des mandats (malgré une loi factice soigneusement édulcorée et honteusement repoussée aux calendes grecques, c ‘est à dire en… –  on ne rit pas – 2017 !), l’action  pour la rénovation de la vie politique publique, qui en a manifestement bien besoin vu la tournure que prennent les événements et l’avalanche lassante des affaires judiciairesn’est toujours pas à l’ordre du jour.   Il faut dire qu’il y a du beau monde concerné : 549 députés seulement… Une paille ! Autant dire que ces gens là ne sont pas franchement pressés pour la plupart (il y a des exceptions) de scier la branche sur laquelle ils sont assis. Et bien.

Autre sujet de discussion possible, l’attitude de la France vis à vis des instances européennes non élues. Le badaud non averti pourrait éventuellement se dire que notre bon François,  n’en déplaise aux mauvaises langues dont je suis, pourrait bien se piquer de jouer les va-t’en-guerre, contrairement aux idées reçues… Mais je vous parie ce que vous voulez qu’il courbera l’échine tout en se payant le luxe de jouer les grands princes avant même que l’été ne se termine, et qu’il sera contraint de dire amen à la doxa libérale orthodoxe qui lui demandera de réduire plus drastiquement les déficits publics et d’amender le régime trop favorable de nos retraites, comme le claironne déjà la Cour des Comptes en préparation de l’opinion,  conformément à la stratégie hollandaise  habituelle… Petit homme bedonnant à la petite épée de bois,  que peux-tu donc avec tes si petits poings (et encore si tu en avais !), face aux grandes puissances de ce monde si tristement dominé par les forces de l’argent, et plus grand chose d ‘autre hélas…

De quoi donner raison à celle que je ne porte pas forcément dans mon cœur, ni de près ni de loin…  Quelle ambition politique pour notre pays, en effet ? On peut légitimement se le demander.  Anne, ma sœur Anne, ne vois tu rien venir ? Je ne m’appelle pas Anne, et pourtant… j’avoue : je suis comme ces 76 % de ces truies qui doutent.

Mais puisque cela n’empêche pas Nicolas de penser ce qu’il pense, et de dire ce qu’il dit… Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles. Je vais continuer à dormir en (non) paix au 7ème étage de mon petit HLM de province, le nombril placé ailleurs qu’à Paris. Et c’est ainsi Qu’Allah est grand ¹. Et les solfériniens, leurs prophètes.

.

¹référence au mot de fin d’un certain nombre de chroniques d’Alexandre Vialatte, que j’apprécie tout particulièrement.