Buvons ensemble le calice de la logique libérale jusqu’à la lie

info-baillonneeJean-Luc Mélenchon vient de publier son dernier billet. Toujours aussi (trop) long. Mais comme la première partie rejoint à merveille ma propre pensée à propos d’un événement en Grèce qui m’a particulièrement choqué et que je voulais aborder, avec de plus chez lui l’humour de s’adresser en mode ironique à ses sempiternels détracteurs, je ne résiste pas au plaisir de partager cet extrait avec vous (La totalité est là) :

Le gouvernement grec ferme l’entreprise publique de télévision. C’est-à-dire une chaine internationale, 19 chaines régionales, six radios, un magazine de programmes de télévision, un site internet et la totalité des archives nationales audiovisuelles. Trois mille personnes sont débarquées. Même la dictature des colonels n’avait pas osé. Pourtant cette décision monstrueuse est parfaitement logique. Elle est même sage du point de vue qui guide l’action du gouvernement qui a déjà accepté la dictature de la troïka. (Attention : je suggère au journal « Libération » de recopier les phrases qui suivent pour les citer hors contexte et titrer « Mélenchon trouve sage la fermeture de la télévision grecque »). A quoi sert une télé publique quand il y a déjà des chaines privées qui ne coutent rien à l’Etat ? (un tweet pour Aphatie : « selon Mélenchon la télé publique coute trop cher ! ») Il est logique que le raisonnement du moindre coût, en tout et pour tous les sujets, conduise à cette décision. Il n’y a aucune limite à l’extension du domaine d’application de ce raisonnement. Pour les libéraux, tout ce qui est public est illégitime. Tout ! On entend dire parfois que les libéraux voudraient réduire l’Etat à ses fonctions régaliennes. C’est faux. L’armée et la police par exemple sont d’ores et déjà en voie de privatisation comme le montre la prolifération des officines de sécurité dans tous nos pays et celle des compagnies de mercenaires déjà à l’œuvre en Irak et en Afghanistan. Tout, absolument tout, sera donc privatisé soit par mise en vente des secteurs publics soit par leur disparition pure et simple. Bien sur nous allons dire haut et fort notre indignation et réciter les diverses mantras d’usage sur de tels sujets. Mais il ne se passera strictement rien. (« Le Monde : « Mélenchon pense qu’il est inutile d’agir contre la fermeture de la télé grecque ») L’union européenne et les eurobéats nous ferons dévaler la pente libérale jusqu’au bout.

.

5 réflexions sur “Buvons ensemble le calice de la logique libérale jusqu’à la lie

  1. S’il n’y avait que la culture menacée par TAFTA TTIP… C’est la démocratie qui est menacée, mais ça tout le monde s’en fiche, du moment que la culture est préservée.

    J'aime

  2. tout le monde ? Non. Partout en Europe, la résistance s’organise. Et cette décision marque la fin de la confiance aveugle en une Europe toute puissante qui fait effectivement fi de la moindre considération démocratique… Et ne tient compte que de la seule logique financière.

    J'aime

  3. Incroyable … et en plus, ils ont fait ça au beau milieu du bulletin télévisé, ils ont mis la switch à off et hop, tous les écrans sont devenus bleues avec le message « no signal detected ». La privatisation générale est en train de détruire l’économie mondiale, dire que je me fend en quatre dans mon blog pour prêcher le contraire, la nationalisation de presque tout. Je suis cependant optimiste car en poursuivant dans cette voie, ce capitalisme sauvage s’auto-détruira très bientôt.

    Le gouvernement conservateur canadien a aussi l’intention de faire disparaître notre télévision nationale, Radio-Canada … En Août 2012, lors du passage obligatoire au numérique, ce gouvernement a coupé dans le budget de cette chaîne à tel point qu’ils ont dut fermer définitivement tous leurs émetteurs analogiques « on-air » en région, n’ayant plus les moyens de les remplacer par des émetteurs numériques. Ils ont dit que ce n’était pas grave car ça ne touchait que 10% de la population, majoritairement des gens âgés et des assistés sociaux.

    Du jour au lendemain, environ 600 villages canadiens se sont retrouvés sans télévision on-air car Radio-Canada était la seule chaîne qu’ils captaient. Mon copain et moi, nous habitons dans un petit village perdu des Laurentides, entouré de forêts et de hautes montagnes, nous avons été totalement privés de télévision pendant 6 mois, par chance, nous avons l’Internet (à basse vitesse) et un bon système de son. Nous avons finalement décidé de nous abonner à la télévision par satellite, nous avons profité d’un spécial de « Shaw Direct » à 23$ par mois pour les trois premiers mois avec installation et récepteur gratuit mais nous devons maintenant payer 58$ par mois … Évidement, c’est plus intéressant d’avoir un grand choix de canaux plutôt que seulement Radio-Canada, un poste de propagande de droite plate à mort, nous captons même TV5.ca qui n’est vraiment pas mieux … Mais au moins, c’était gratuit.

    À propos de télévision, on y apprend des horreurs, avez-vous connaissance de ce que Poutine et sa bande de détraqués d’extrême-droite sont en train de faire aux gais et lesbiennes de Russie, ils veulent interdire complètement l’homosexualité et les foutre en prison, ainsi que toutes les organisations prenant leur défense (comme au Québec avant les années ’70) … Les fascistes font bien des ravages en France et ailleurs en Europe, mais je crois maintenant que les pires sont en Russie. J’ai bien hâte au « grand soir » où toute la gauche enfin réunie administrera une monumentale raclée à ces sales fachos et j’espère ne pas être devenu trop vieux pour y participer, En attendant, j’attaque ces vermines à grands coups de clavier sur Internet, ça soulage un peu mes violentes pulsions révolutionnaires toujours grandissantes.

    J'aime

  4. Jeudi 13 juin 2013 :

    La construction européenne aboutit à une crise économique, une crise financière, une crise sociale, une crise morale, une crise démocratique, une crise politique partout en Europe.

    Quelles sont les conséquences politiques de la crise en Europe ?

    Réponse :

    Européennes 2014 : le FN à 18% devant le PS, mais derrière l’UMP [sondage YouGov].

    Comme en 2009, l’UMP se classe en tête mais avec seulement 19% d’intentions de vote. Le parti de Jean-François Copé, qui avait recueilli 28% des suffrages en 2009 (dans le cadre il est vrai d’une alliance avec le Nouveau Centre), ne dépasse que d’une courte tête le Front national (18%) qui pointe désormais en deuxième position.

    Un score proche de celui remporté par Marine Le Pen à l’élection présidentielle et qui, s’il devait se confirmer, ferait grimper le parti d’extrême droite de plus de 10 points en 5 ans. En 2009, les sondages n’avaient jamais placé le FN au-dessus de 9%.

    « Au rythme où vont les choses, le Front national va terminer premier aux élections européennes de mai 2014 », pronostiquait d’ailleurs récemment Marine Le Pen, en s’appuyant sur des sondages confidentiels qui créditent son parti d’un score équivalent à celui de l’institut YouGov.

    http://www.huffingtonpost.fr/2013/06/13/europeennes-2014-fn-ps-ump-sondage-yougov_n_3428818.html

    J'aime

Les commentaires sont fermés.