« et ben puisque c’est comme ça, na ! »

bonnet-ane

source

Étant donné que certains élus de la République déclarent officiellement comme cela en passant,  sans que ça en touche une pour faire bouger l’autre,  qu’ils n‘appliqueront pas la loi, pourtant votée démocratiquement, j’ai décidé moi aussi de faire jouer la clause de non-concurrence conscience. Et comme je suis athée, et bien quand je serai maire, je refuserai de marier les cathos, les musulmans, les juifs,  les bouddhistes et les animistes. Et puis tant que j’y pense, je refuserai aussi de marier les gens d’extrême-droite (manquerait plus qu’ils se reproduisent, tiens !) , les soraliens, les homophobes notoires, les racistes quel que soit leur camp, les xénophobes, les islamophobes, les machos, les sexistes, les Desouche, les Dedroite tendance sarkozyste, etc… ça leur apprendra. Na. Epicétout. Ne sont-ils pas eux aussi, après tout, un danger pour notre civilisation ? (poil au bidon).

.

4 réflexions sur “« et ben puisque c’est comme ça, na ! »

  1. Mercredi 22 mai 2013, en page 2, le Canard Enchaîné écrit une phrase ahurissante que vient de prononcer Christine Boutin.

    Christine Boutin a prononcé la phrase suivante :

    « Il y a des lois supérieures à celles de la République. »

    Pour Christine Boutin, les lois supérieures à celles de la République sont les lois de la Bible.

    Le 9 octobre 1998, à l’Assemblée nationale, Christine Boutin brandit la Bible devant tous les autres députés. Christine Boutin montre la Bible au ministre de la Justice, Elisabeth Guigou, et elle lui dit :

    « Lisez plutôt la Bible, cela vous changera ! »

    Lisez cet article :

    Voilà enfin ce que rapporte le compte-rendu analytique – donc le Journal officiel – de cette matinée, qui avait démarré sous la présidence flegmatique d’un Laurent Fabius, avant de sombrer dans l’irréel, avec une garde des Sceaux (Elisabeth Guigou) relisant en boucle des bouts de son discours.

    Mme Françoise de Panafieu (UMP) : “Tout cela a déjà été lu. La ministre cherche à gagner du temps, car les socialistes ne sont pas assez nombreux en séance !”

    Mme Christine Boutin, sortant de son sac un livre qu’elle montre à l’Assemblée : – “Lisez plutôt la Bible, cela vous changera !”

    M. le président : – “Un peu de silence.”

    On retrouve la Bible dans le compte-rendu de l’après-midi :

    M. Guy Hascoët : “A Mme Boutin, que j’ai l’honneur d’avoir pour voisine mais qui a, tout à l’heure, fait jaillir soudainement une bible de son sac à main…”

    Mme Christine Boutin : – “C’est mon droit d’avoir une bible !”

    Guy Hascoët (député vert à l’époque) confirme.

    Et jusqu’à très récemment, Christine Boutin s’en vantait.

    Dans cet extrait d’« Hyperview » datant du 17 octobre 2010, elle raconte qu’elle l’a sortie « parce qu’elle l’avait dans son sac ».

    http://www.rue89.com/2012/10/14/du-pacs-au-mariage-gay-la-recherche-de-la-bible-de-boutin-236177

    J'aime

Les commentaires sont fermés.