un ministre écolo s’oppose à l’expulsion d’un malien. C’est bien.

expulsion004

Avoir une conscience serait-il un sujet de moquerie pour Le Point ? C’est ce que l’on pourrait en conclure à la lecture du titre de cet article (même pas argumenté dans son contenu) d’un journal si peu guidé par les règles déontologiques de son cœur de métier, si l’on en juge par certaines de ses unes racoleuses qui tirent ses lecteurs vers le bas.

En tous cas, moi,  je tiens à féliciter publiquement Monsieur Canfin de son attitude. Je regrette simplement qu’il n’aille pas jusqu’au bout de son raisonnement et de sa conscience en se retirant purement et simplement d’un gouvernement qui respecte en la matière aussi peu les droits de l’homme que ses  prédécesseurs, validant donc par son action les thèses du Front National en la matière.

.

3 réflexions sur “un ministre écolo s’oppose à l’expulsion d’un malien. C’est bien.

  1. La liste des personnes qui conteste la ligne Elyséo-solférinienne s’allonge de plus en plus.
    Les appels à participer, le 5 mai, à la Marche pour la 6° République s’allonge aussi.
    La solitude manifeste pousserai t elle le noyau dur de l’exécutif à se bunkeriser ? Cela semble être le cas.
    Le choix est très clair pour moi : participer au progrès démocratique avec le Front de Gache est impératif.

    J'aime

  2. C’est sûr que de devoir embarquer dans un avion dans lequel se trouve un expulsé à destination du même pays… ça la fout mal à l’arrivée pour un ministre. C’est sûrement ce qui l’a le plus gêné « en conscience »!
    D’un autre côté j’ai lu sur l’article mis en lien que le type avait fait de la prison, tout de même. Les immigrés ne sont pas tous des enfants de chœur parce qu’immigrés, faut pas pousser non plus.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.