Ceci n’est pas une crise… Mais un aveuglement idéologique #5mai

2

Alors que les médias dominants s’obstinent à se plier à la seule vision socio-économique possible,  partagée par tous les bien-pensants du jour au  sens critique atrophié par leur aveuglement idéologique,  comme nous le confirme avec moult arguments l’excellent Vogelsong ¹ aujourd’hui, les riches sont de plus en plus riches, et les pauvres voient leur pouvoir d’achat baisser de jour en jour.

Bien qu’en France il n’y ait selon la version officielle hollandaise aucune austérité, mais de la rigueur, il est donc prouvé par l’INSEE ce que nous savions déjà à force de croisements d’études et de ressentis personnels : « en moyenne, sur la période 2008-2010, la moitié des ménages français ont vu leurs revenus continuer à croître, tandis que ceux de l’autre moitié ont baissé ».

1source

La réponse politique face à cette injustice sociale grandissante se fait pourtant attendre. Surtout le jour où l’on nous annonce une augmentation préoccupante du nombre de chômeurs (5 millions si l’on compte ceux ayant une activité réduite) à un niveau inégalé depuis 1997.  Et plus on tarde, plus les risques de violence sociale risquent d’être proportionnels à la violence symbolique (et pas que…) qu’ils subissent. Il n’y a qu’à voir cette carte des plans sociaux en France en 2013… Effarant. Dans ce sens, le refus hier d’un projet de loi du Front de gauche, pourtant travaillé par  nos représentants depuis des mois,  amendé régulièrement par les députés socialistes et PRG, pourtant adopté par le Sénat, à propos duquel on a assisté à un revirement plus que surprenant, est catastrophique. Car si les salariés ne peuvent plus voir leur revendications portées par  des syndicalistes qui se font déjà de plus en plus rares sans que ceux-ci se voient reprocher juridiquement les effets secondaires de leur lutte, et se voient contraints par la force publique de livrer leurs empreintes génétiques comme le pire des délinquants sexuels ou mafieux,  voilà qui n’encourage ni à l’expression de la vérité des travailleurs, ni à la représentation démocratique des tensions sociales particulièrement fortes qui nous parcourent actuellement. Et pour n’en pas tenir compte, le gouvernement risque fort de se voir confronté à l’une des pires crises du siècle. Et cette fois-ci elle ne sera pas économique, mais sociale. Car les moyens d’information actuels sont de nature à permettre à une plus grande masse d’individus qu’auparavant de comprendre et d’observer que, pour reprendre l’expression d’Agnès, la crise n’est pas une crise, mais un siphonnage. Et il se pourrait bien que les moutons soient un peu las non seulement qu’on leur broute la laine sur le dos, non seulement qu’on la vende au profit d’autres qui sont pourtant déjà suffisamment à l’abri du froid, mais que, de plus, ils se nourrissent de leur viande en faisant savoir haut et fort que ce sont ces mêmes moutons qui seraient responsables de leur mise à la diète par leur intempérance… Comme ces moutons grecs qui ne mangent qu’une herbe de plus en plus rare. Alors que leurs éleveurs (attention  ! à prendre au figuré !) s’engraissent comme jamais. Messieurs Dames d’en haut, nantis de « gauche », de droite et du milieu, qui montrez tant de réticences à déclarer votre patrimoine comme partout ailleurs,  faudrait peut-être songer à présent à arrêter de pousser Mémé dans les orties : elle pourrait bien lever la jambe. Et pas pour montrer ses belles gambettes…

¹ Un billet vers lequel Euterpe a eu la gentillesse d’attirer mon attention par ce lien.

.

22 réflexions sur “Ceci n’est pas une crise… Mais un aveuglement idéologique #5mai

  1. L’évasion fiscale à la sauce allemande c’est l’ex-footeux Hoess (mais bon sang de bon soir, on ne pourrait pas arrêter de verser aux footeux des fortunes de nababs, non ? Ce n’est évidemment pas aux mères de famille méritantes que l’on verserait des sommes pareilles !) qui a détourné à lui tout seul 100 millions d’euros au fisc, rien que cela.
    Mais à la différence de gens comme Cahuzac, il versait quand même pas mal d’argent à des assocs car sa philosophie c’était « je ne fais pas confiance au gouvernement (surtout de gauche ou même CDU qu’il trouve trop à gauche parce que c’est un Bavarois et que pour les Bavarois la CDU c’est à peu près la gauche de Mélenchon) et ce qu’il fait de mon argent alors je finance moi-même qui je veux ».
    Résultat des courses, il a du versé une caution de 5 millions pour rester libre mais il n’en a pas fini avec la justice.

    J'aime

  2. D’ailleurs la question que je me pose : Cahuzac ne va t-il point être jugé et condamné à verser une amende + quelques retards de versements d’impôts au fisc comme le citoyen lambda qu’il est normalement dans une démocratie normale ou est-il absous d’office en tant qu’ex-homme politique, sous prétexte que la fonction d’homme politique exercée un jour en France servirait d’armure sacrée anti-justice ?

    J'aime

  3. @ raannemari : rien à voir avec les Lebensborn et la médaille hitlérienne, rassure-toi ! 😉
    J’ai écrit « mère méritante » pour rigoler, néanmoins les femmes éduquent difficilement les gosses, dans un milieu sociétale qui leur est globalement hostile, et tout ça pour qu’on leur retire des points retraites si elles n’ont pas réussi à faire un boulot que ces messieurs appellent « boulot » (s’occuper des gosses même si c’est un boulot à temps plein + les nuits n’étant pas considéré comme un travail « sérieux », hein, trader par exemple et surtout footeux, ça c’est du travail, du vrai, du viril, du « qui en a », ma bonne dame !) elles peuvent donc crever « la gueule ouverte » (je crois qu’un journal s’appelait comme ça, je sais pas quand je sais pas où).
    Voilà ce que je voulais dire.
    Et c’est bien la mâlitude au pouvoir qui définit pour quel boulot t’as le droit d’être couvert d’or ou pas. Et si tu regardes de près ce qu’elle a choisi comme jobS, cette mâlitude au pouvoir, tu as juste un peu envie de vomir.

    J'aime

  4. « …s’occuper des gosses même si c’est un boulot à temps plein + les nuits n’étant pas considéré comme un travail « sérieux »… ».
    C’est fou. C’est exactement la réponse que m’a donné un jour mon ex-femme. Pendant trois ans je n’ai dormi, souvent, qu’une heure par 24 heures, pour m’occuper de ma fille qui n’a commencée à faire ses nuits que le jour de son 3è anniversaire. Et, je ne m’occupais de mes enfants pas uniquement la nuit !
    « Tu crois que c’est beaucoup que de t »être occupé toutes les nuits de ……… ? Ce n’était vraiment pas grand chose » Mon ex-femme dixit.
    Je suis enfin très content qu’une féministe pure et dure me soutienne, moi, le mouvais mâle qui ose critiquer Tatcher, sous le prétexte fallacieux qu’il s’agissait d’une femme., Alors que moi, je m’en prends qu’au personnage politique. Pas à la femme…

    J'aime

  5. Eh bien alors CanculCat boycotter tout ce qui fait que ce système accorde zéro valeur au soin des enfants et des milliards à des occupations débiles (le foot) voire franchement destructrices (la spéculation) ou carrément suicidaires (le nucléaire) ou criminelles (la spéculation, le nucléaire, l’élevage en batterie et les camps de concentration pour animaux, l’expérimentation animale, la pêche intensive, la chimie alimentaire, et j’en passe).
    Et puis il faut sans cesse répéter qu’être femme n’est pas être féministe à tou.te.s celleux qui pensent que m’opposer des femmes machistes ça prouve que…quoi d’abord ?
    Alors, je le répète pour la x-ième : « femme » n’est pas égale à « féministe » (si c’était le cas, le problème du sexisme serait résolu).
    Et si vous vous en prenez au personnage politique de Thatcher pas à la femme, n’oubliez pas de cracher sur Chirac et de l’agonir d’injures à sa mort parce qu’il est quand même responsable de la pollution définitive d’un certain nombre d’atolls du Pacifique où les gens continuent à crever en silence de cancer par sa faute et ce n’est pas comme si il avait pas fait exprès. Quelqu’un a d’ailleurs écrit un livre pour dire qu’il s’agissait carrément d’étudier les effets de la radioactivíté sur des populations vivantes, y compris les nourrissons.
    Cela s’appelle un crime contre l’humanité. M’étonnerait que ce soit le seul à son actif.

    J'aime

  6. @Euterpe, j’ai beau tourner la première « phrase » dans tous les sens, je ne comprends pas. Ne manquerait-il pas quelque chose ?
    Par conséquent, je comprends encore moins ce que viennent faire ici le « zéro valeur au soin des enfants’, le foot, les « camps de concentration pour animaux », etc.;;;
    Mais bref.
    Ceci dit, à l’heure de sa mort, Chirac aura droit, ici et/ou ailleurs, à une diatribe et mon venin, même si je lui suis gré de deux choses : ne pas nous avoir emmené en Afghanistan lorsque l’alcoolo de cul de basse fosse et marionnette président d’alors des USA y est allé, et de nous avoir demandé notre avis quant à la « constitution européenne » par son référendum de 2005, ceux qu’aucun de ses deux successeurs n’a eu le courage de faire.
    D’autre part, heureusement qu’une femme n’est pas systématiquement égale à une féministe, mais je sais également que toutes les féministes… ne sont pas que des femmes !

    Je me souviens, lorsqu’en 1989 j’avais râlé (mais j’étais alors un vieil étudiant qui ne comprenait pas qrand chose) comme un putois parce que l’Europe avait autorisé le travail de nuit pour les femmes, m’être fait verbalement agressé par des femmes.
    Pour ces dernières, il ne s’agissait ni plus ni moins que d’un rapprochement dans l’égalité Femme-homme. Pour ma part, je ne pensais que (peut-être naïvement) à ces femmes seules, avec un ou des enfants, qui seraient obligées de faire un douloureux choix de vie et/ou des sacrifices personnels et financiers.Et à celles, en couple, alors obligée, très certainement, à ne plus travailler pour que quelqu’un s’occupe de la marmaille.. Donc, à mes yeux, il s’agissait d’une régression. Interdire le travail de nuit pour tous aurait été bien plus égalitaire (sauf, bien entendu pour certains secteurs très spécifiques comme la santé ou la sécurité où on ne peut déroger au travail de nuit ; mais dans ce cas, les femmes et les hommes ont, dans leur grande majorité, choisi ces métiers en connaissance de cause, contrairement à ces personnes qui ont le ‘droit » de travailler maintenant de nuit sur les chaines de montage).
    Enfin, pourquoi n’ai-je rien entendu de la part de toutes ces personnes tellement sûres d’elles même, et surtout de toutes ces féministes modernes de salons qui n’arrivent pas à la cheville de leurs ainées, lorsque Sophie de Menthon, membre du CESE, présidente de ETHIC (sic), membre de l’Observatoire des Parités (re-sic) dire de cette pauvre femme de ménage, Madame Diallo, (qui venait de recevoir un million de dollars de dommage pour s’être faite agressée sexuellement par le porcelet en chef du FMI à l’époque) que « c’est certainement la meilleure chose qui lui soit arrivée dans sa vie » (SdM dixit !) ?,
    Lorsque, dans mon entourage, j’ai évoqué cette histoire à vomir, je me suis fait rabroué car je m’attaquais… à une femme. Maintenant, il est vrai que je n’ai qu’à m’en prendre à moi même : je préfère prendre la défense d’une femme de la classe populaire que celle d’une femme de la « très hôôôte »…
    Ah ben oui. Plus facile de jubiler à la suppression du terme « Mademoiselle » des documents officiels (alors qu’il aurait été certainement plus poétique et agréable de se battre pour l’ajout du terme « Mondemoiseau »), que de se retourner contre les propos abjects de cette prétentieuse usurpatrice qui se veut intellectuelle à l’encontre d’une femme qui ne cherchait qu’à vivre honnêtement de son travail d’esclave payé une misère.
    Et, pour finir. J’adore ces féministes prêtes à prendre les armes pour lutter contre la « mâlitude » en hurlant très fort que les femmes et les hommes ont les mêmes droits (encore heureux car il s’agit là du minimum du minimum !) et sont égaux entres eux (ce qui et faut biologiquement parlant) et qui reproduisent, « à l’insu de leur plein gré », un schéma social éculé en offrant des poupées à ma fille (et aux autres filles) et des camions à mon garçon (et aux autres garçons). Alors que moi même je me faisais incendier par ces même féministes de pacotilles parce que j’achetais plutôt des camions à ma fille… Ou lorsque je jouais au foot (alors que je déteste ce sport là) avec ma fille plutôt que de lui apprendre les rondades et d’autres figures de gymnastique rythmique..
    Au fait. Lorsque j’étais tout petit, ma grand mère maternelle, polonaise et catho (je suis le mouton noir athée de la famille) m’avait offert une poupée… noire de surcroit. ET cette grand mère polack, catho, née en 1905, était pour le concubinage, pour l’avortement, pour le partage des tâches ménagère, etc., Une féministe de terrain de la première heure et des jours difficiles… et une femme « à poigne » qui m’aura beaucoup appris !

    J'aime

  7. A CanluCat : je veux dire que, par exemple, s’íntéresser aux championnats officiels de foot c’est contribuer au surenrichissement de quelques types c-à-d à leur pourrissement facon Hoess.
    Je félicite les hommes féministes mais je ne dis pas comme vous : « heureusement que toutes les femmes ne sont pas féministes » parce que ce qui a maintenu l’esclavage aussi longtemps en Amérique c’est la collaboration avec les esclavagistes de certains esclaves et ces femmes non-féministes agissent ainsi.
    Pour ce qui est du reste, je n’ai pas le temps de répondre à tout mais les femmes n’ont pas à s’occuper seules comme des idiotes de l’éducation des enfants, des travaux domestiques etc… Ce ne sont pas les bonniches des hommes, ce pourquoi il est normal qu’elles aient réclamé de travailler et de gagner de l’argent pour leur autonomie financière.
    Quant à Sophie de Menthon, vous avez mal suivi car elle s’est fait virée de RMC tandis que l’ignoble qui a dit que Nafissatou Diallo était moche comme un cul et autres horreurs bien pire est toujours là, lui. On a ajouté du sexisme au seixsme.Quant à Mondamoiseau…euh… pourquoi pas « puceau » pendant qu’on y est ? Soyons sérieux. Et il y a longtemps que les pays du nord ont compris que les femmes n’ont pas à dire si elles sont mariées ou non.

    Quant aux soi-disant féministes qui offrent des poupées et des camions, désolée, mais si vous parlez de gens de vote entourage que vous nommez « féministes » ou pas alors que personne ne peut en juger, il est impossible d’en discuter de votre point de vue peut-être complètement faussé, désolée.
    Si vous appelez toutes les femmes qui vous contrarie « féministes », je ne peux pas trop en discuter.
    En tout cas, je vous félicite, si vraiment vous tentez d’élever votre fille comme un être humain à part entière plutôt que comme une bonniche/objet sexuel. Bravo !
    Continuez sans vous fâchez contre les contradicteurs/teuses. Le machisme ne profite à personne, Pas plus aux hommes qu’aux femmes.

    J'aime

  8. Ce qu’ a dit Franck Tanguy aux GG à propos de Nafissatou Diallo : « « C’est un tromblon. Elle n’a rien pour elle, elle ne sait pas lire pas écrire, elle est moche comme un cul, et elle gagne 1,5 million de dollars, c’est quand même extraordinaire cette histoire. »

    Ce qu’a dit Sophie de Menthon : « Je me demande, c’est horrible à dire, si c’est pas ce qui lui est arrivé de mieux »

    Résultat : Franck Tanguy ui n’a pas lésiné sur les injures les plus immondes = impuni ; Sophie de Menthon, elle, est renvoyée. Comment se fait-il que Franck Tanguy ne soit pas aussi renvoyé ?

    http://angrywomenymous.blogspot.de/2013/02/sophie-de-menthon-renvoyee-des-grandes.html

    J'aime

  9. Raz-le-bol de voir des gens vouloir nous faire prendre des vessies pour des lanternes et l’Allemagne pour le paradis sur terre. 240 mld, c’est pas les 100 millions d’un footeux.

    « Selon le journal de 20 heures de France 2 du jeudi 3 novembre 2011 (dix-neuvième minute), l’évasion fiscale est évaluée à 50 milliards d’euros par an en France, 120 milliards d’euros en Italie, et 240 milliards en Allemagne.

    Le 12 avril 2013, selon Herman Van Rompuy, président du Conseil européen, l’évasion fiscale prive les pays de l’Union européenne de 1.000 milliards d’euros par an. »
    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89vasion_fiscale

    Et j’ai entendu exactement les mêmes chiffres sur une radio italienne voici qq. jours.

    J'aime

  10. mais oui, chérie, sauf qu’EN ALLEMAGNE quand ils se font prendre, ILS SAIGNENT. Et les infos à la francaise : c’est « sale Allemagne ! » à tous les étages alors tu m’excuseras.
    L’antigermanisme pour justifier sa nullité ca va 5 mn aussi.

    J'aime

  11. Ta germanie « exemple à suivre et donneuse de leçons », tu te la carres cocotte, et tes grands chevaux victimaires avec. Je veux les voir SAIGNER comme les grecs, les espagnols et les italiens, tes teutons. Et ça n’a rien à voir avec de l’antigermanisme.

    J'aime

  12. La « nullité » de quoi, exactement? Si c’est une attaque perso, commence par la tienne. Si c’est celles des pays d’Europe du sud, dit « périphériques », ça en dit long sur la profondeur de l’analyse…

    J'aime

  13. Regarde un peu si Hollande demande à Cahuzac de rendre le fric pas versé au fisc…

    Déjà cela fait la différence.

    Quant à l’Italie, elle sombre dans son merdier depuis encore plus longtemps que la France.
    Mais bien sûr c’est la faute de l’Allemagne, hein ?

    J'aime

Les commentaires sont fermés.