Pourquoi je n’aime pas les leftblogs #blogchéviks

CaptureautoportraitLe temps est venu de choisir son camp…

Quand il y a maintenant plus de quatre ans (une éternité blogosphèrique ! j’en ai vécu des choses depuis !), j’ai ouvert ce blog, je croyais encore en la gauche, seule, unique et universelle. Une gauche porteuse de valeurs indissociables, trans-partisanne, emplie d’un humanisme plein et entier, rassurant. Une gauche soucieuse de la défense des droits humains (hommes et femmes), et des intérêts populaires… Aussi, lorsque j’ai vu qu’existait à l’époque  un réseau de blogs de gauche, quelle aubaine ! Puisque c’était écrit dessus… Left, ça veut dire gauche, non ? Naïf que je suis… (Depuis, Valls est passé par là).  Je me suis donc jeté dessus comme un affamé sur du bon pain. J’attends toujours que ma candidature soit acceptée…. Ou pas : car à présent, nulle rancœur. Car avec un peu plus de recul (erreur de « jeunesse » oblige), je sais qui ils sont, et ce qu’ils valent, ce qui ressort de cette étiquette de fromage au goût étrange… Certes, il y a quelques exceptions, comme l’ami Slovar, dont je respecte fortement les convictions, ou Une Autre Vie, qui regrette sûrement vivement son emballement du début quant à la candidature de Hollande… Mais globalement, ne sont-ils pas pour la plupart d’extraction social-libérale ? Si l’on en juge par la liste publiée ici, je n’ai pas vu qu’y figuraient de dangereux révolutionnaires…  Seuls s’en démarquent l’honorable Seb Musset, dont les galères et une certaine distance critique  personnelles lui servent sûrement à quelque chose, ou Politeeks, qui conserve fort heureusement lui aussi son sens critique derrière ses vénérés sacro-saints chiffres qui lui servent de garde-fous…

Ah ? Vogelsong y était encore ? Il l’est toujours ? Il devrait s’en sortir, compte-tenu de ses dernières prises de position, qui montrent bien mal l’assimilation des thèses hollandaises… Et un peu plus de rapprochement d’avec celles du front de gauche. Mais comment, que vois-je ? Le Partageux, mon ami qui m’envoyait il y a peu des images militantes ne laissant aucun doute sur nos convictions communes,  tu es là, toi qui pourtant me semblait faire partie pleine et entière de nous autres, honnis et si peu politiquement corrects blogchéviks ? Va falloir choisir, mon gars, là… Vu le contexte, et notamment l’ignominie jetée en pure calomnie sur l’un de nos porte-parole, sans que le noyau dur de ces prétendus Leftblogueurs ne s’en émeuvent. J’en tairai les noms pour ne pas leur faire une publicité qu’ils ne méritent nullement au vu de la pâleur de leurs écrits, et de leur toujours bonne position : celle du bon côté du manche… et leur proximité avec des intérêts bien peu populaires, ce qui jette le discrédit sur tous les politiques, et entretient la thèse du tous pourris. Et toi, Hern, comment as tu pris cette invitation, hum ? je serais curieux de connaitre ta réaction… Toi si timide sur tes propres prises de position personnelles, alors que je le sais tu n’es pas franchement d’une gauche presqu’ adroite…

Si encore, comme sur le Port-salut, c’était écrit dessus : plutôt que Leftblogs, l’appellation blogs social-libéraux, je n’y trouverais rien à redire, j’en serais averti ! Mais de gauche.. Vraiment ?

Oui, le temps est venu de choisir son camp…. Le mien est clair. Et le vôtre ?

Nota bene : l’idée de ce billet m’est venue à la suite d’une petite discussion avec Politeeks sur Twitter, à qui  je dois bien quelques explications, et à la lecture d’un échange de CSP avec un nouveau venu qui gagnera j’en suis certain à être un peu plus connu que certains errements de blogueurs de gouvernements… qui cachent bien mal le vide.

.

38 réflexions sur “Pourquoi je n’aime pas les leftblogs #blogchéviks

  1. François Hollande est un homme politique intelligent et cohérent 😉 Il aurait tort de mener une politique socialiste basée sur des idées d’extrême gauche ! Il a été élu par une majorité sociale démocrate pour mener une politique sociale démocrate ! C’était lui ou Sarkozy et meme l’extrême gauche l’a donc préféré face à Sarkozy au second tour !
    Quand je dis qu’il a été élu je m’arrête bien entendu au premier tour, le seul qui compte en réalité 😉 Ce qui m’amène meme à dire que sa popularité reste au beau fixe : avec ses 28% au premier tour il continue toujours à frôler les 30% de satisfaction dans les sondages ! Qui songerait qu’un social démocrate fasse 40 ou 50 % de popularité dans les sondages ? Dans notre système électoral ce qui compte c’est de maintenir son socle, sa base électorale permettant de passer le second tour ! Toute autre considération relève de l’absurde sauf si bien entendu le peuple se met à décider de tout jouer DES LE PREMIER TOUR ! Le peuple n’est pas à l’abri d’une prise de conscience et peut se mettre à songer de tout jouer dès le premier tour : c’est en tous les cas la seule manière de changer le système et de balayer les deux partis de gouvernement ! Il reste à savoir qui du FG ou du FN peut parvenir à se faire élire dès le premier tour ?
    Je ne peux donc pas critiquer Hollande puisque d’abord je n’attendais pas de lui une politique alternative au système libéral (je l’ai personnellement suffisamment dit pendant la campagne des présidentielles) ! Je rappelle d’ailleurs à qui veut l’entendre que sans l’affaire du Sofitel ce serait DSK notre président actuel et malgré que le destin ait écarté l’homme du FMI je crois me souvenir qu’une primaire au PS permettait au mieux de choisir Arnaud Montebourg et au pire Martine Aubry (je parle du point de vue gauchiste supposé pur et dur) ! Les millions d’électeurs du Front de Gauche n’ont pas jugé bon aller se mêler du vote de la primaire socialiste ne serait ce que pour en déstabiliser l’appareil et imposer un Montebourg ! Je n’invente rien !
    Dès lors ce François Hollande est parfaitement légitime pour mener sa politique sociale démocrate puisque aucune mobilisation n’a contribué à l’évincer en temps utile !
    Je m’adresse donc bien au peuple pour lui conseiller d’éviter de me faire son cinéma habituel avec ses cris d’orfraie, sa deceptionnite chronique permanente comme figure imposée et pour éviter tout malentendu à l’insu de leur plein gré je leur recommande à l’avenir soit de s’abstenir ou alors de défendre dores et déjà et bien à l’avance l’élection DES LE PREMIER TOUR d’un candidat de l’extrême s’il s’agissait de vouloir réellement changer le système !! Pas deux tours, un seul suffira (slogan offert gracieusement à mes camarades) !!
    Ras le bol de cette parodie démocratique à la noix ! Vous voulez changer le système, vous voulez une révolution citoyenne par les urnes ALORS sans avoir à militer pour un candidat ou un autre défendez au moins l’idée simple de faire élire un président dès le premier tour ! A quand une campagne citoyenne nationale appelant à faire élire le prochain (ou la prochaine) dès le premier tour ? Pour sur on ferait trembler les états majors politiques confortablement installés dans leur système à deux tours ! Imaginez leur état de panique face à une telle campagne ! 🙂

    J’aime

  2. pas du tout ! vous m’avez très mal lu ! La misère de la réflexion politique c’est de ne pas vouloir admettre des faits : le FN est un fait incontournable ne nous en déplaise ! Et un vrai révolutionnaire n’a pour seul rêve que la confrontation claire et nette du FG et du FN ! Le reste c’est du cinéma ! A ce propos mes sympathiques révolutionnaires de gauche ont loupé l’occasion d’aller casser la gueule aux fachos le 24 mars dernier jour rêvé d’une révolution au beau milieu du palais de l’Élysée ! Il est vrai qu’on a préféré révolutionner sur twitter : c’est tellement plus fun !!

    J’aime

  3. Quand on blogue faut accepter le débat meme si c’est pénible et agaçant ! Et je comprends qu’il est fort agaçant et très pénible d’avoir à assumer publiquement que le Front de Gauche a loupé l’occasion de déstabiliser l’appareil socialiste lors des primaires ouvertes à tout citoyen ! Moi j’assume de le dire !

    J’aime

  4. révolutionnaire… social-libéral….

    J’exècre également le social libéralisme. Toutefois, je suis tout à fait satisfait de la politique de François Hollande: je n’en attendais absolument rien d’autre.

    Un bourgeois conservateur qui s’adapte à la réalité économique contemporaine en essayant de gérer le Capital d’une manière un peu moins sauvage socialement, voilà ce qu’est François Hollande et ce qu’ont toujours été tous les dirigeants socialistes. Je suis très heureux que ce soit ce bourgeois là au pouvoir plutôt que Nicolas Sarkozy, et tous ceux dont les revenus sont proches du SMIC peuvent également s’en réjouir. La hausse ‘répartie’ de la TVA, la baisse ‘sélectionnée’ des allocs, l’encadrement des loyers, etc : la Droite ne se serait pas ennuyée avec ces ajustements là.

    Personnellement, je me considère comme authentiquement révolutionnaire, et j’ai voté pour Jean-Luc Mélenchon au premier tour de la même manière que j’ai voté pour François Hollande au second : sans conviction.

    Le Front de Gauche n’a rien de révolutionnaire. JLM est également un bourgeois démocrate, qui se déclare ouvertement et sans honte ‘jacobin’, et qui s’inscrit dans l’Histoire de la Franc Maçonnerie Française. Au delà de ces références historiques, le programme du Front de Gauche (que je soutiens) n’est pas un programme de sortie du Capitalisme. Les récentes déclaration de JLM au sujet de Chypre le démontrent clairement : JLM ne souhaite pas un effondrement du système financier (voir Lenine, Que Faire ? : l’effondrement du système financier est une condition sinequanone de la Révolution), pas plus qu’une nationalisation totale du système financier (cf Marx, Manifeste : la nationalisation du secteur bancaire est la première étape de la sortie du Capitalisme). François Hollande est un Social Libéral. Ne doutez pas que Jean-Luc Mélenchon est un Social Démocrate (même si il en ignore la définition).

    Bref, voyant que le prétendu ‘peuple’ devient massivement réactionnaire et se jette dans les bras de l’extrême droite partout en Europe, voyant que nos crétins de compatriotes sont encore massivement de Droite, je crains fort que la déstabilisation du parti Socialiste ne serve pas les intérêts du Front de Gauche mais ceux de l’UMP et du FN. Si le FdG n’est pas capable d’emporter une présidentielle, si JLM n’est pas capable de s’imposer comme premier ministre, alors, les militants FdG ont le devoir de ne pas attaquer le bourgeois démocrate le plus à gauche susceptible de l’emporter

    Tant qu’à la Révolution, il reste deux modèles possibles :

    – Tout de suite : le modèle Maoïste, cad: il faut organiser des manifestations à l’échelle européenne et inviter les jeunes latines à monter sur Bruxelles et Berlin

    – Demain : le modèle Bolchévique. cad: en prévision du probable éclatement de la 3ème guerre mondiale dans les années 20, il faut commencer dès maintenant à tracter PLUS dans les casernes et moins dans les Usines. Il faut éveiller la conscience de classe des militaires. (Rem: le FN, lui, place déjà ces pions)

    J’aime

  5. j’accepte le débat, j’estime juste qu’il faut annoncer clairement la couleur. J’aime bien savoir à qui j’ ai affaire. Or, certains du ps se prétendent de gauche alors qu’ils ne réfutent en rien un libéralisme qui va à l’encontre des valeurs de gauche.Quant aux primaires, comment dire… Crois tu franchement, naïf que tu es, que le débat était à armes égales ? Quand on voit avec quelle hargne les socialistes se jettent sur Mélenchon, on peut en douter… Donc, tu n’assumes rien du tout, si ce n’est un ostracisme envers le front de gauche qui commence à nous peser grave… Au point d’avoir envie de bouffer du socialiste… Belle victoire en effet.

    J’aime

  6. J’aime bien savoir à qui j’ ai affaire.
    C’est ennuyeux de la part d’un bloggueur de ne pas comprendre la révolution Internet.

    certains du ps se prétendent de gauche alors qu’ils ne réfutent en rien un libéralisme qui va à l’encontre des valeurs de gauche
    gauche, droite…. valeurs…. bwaaaaaaa

    L’Histoire Politique ne se divise pas en deux courants, mais en trois :

    – Progressiste (éventuellement révolutionnaire) : vers l’avenir, le plus vite que possible

    – Conservateur : on change le moins vite que possible, on fait très attention, on y va tranquillement, en tentant de conserver les acquis (acquis sociaux pour la gauche, fortunes acquises pour la Droite)

    -Réactionnaire: c’était mieux avant.

    Le PS a toujours été un parti conservateur. Dans une période Libérale, il est donc normal que le PS soit libérale, avec une touche de social.

    Tant qu’aux valeurs, par pitié, laissez donc ces cochonneries à l’extrême droite. Les mondes meilleurs leur appartiennent :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Mat%C3%A9rialisme_historique

    J’aime

  7. J’ai voté FG au premier tour et PS au second tour parceque ce système est construit sur des partis de gouvernement et les deux tours ! L’analyse d’Isga est très juste de ce point de vue ! Je rajoutais simplement l’idée que la déceptionnite chronique devient un sport national fatigant et dès lors s’il y avait réelle volonté de faire voler en éclat « le système » on serait mieux inspiré de mener une campagne citoyenne nationale de sensibilisation à l’élection dès le premier tour ! Ça entrainerait au moins une inquiétude et une réflexion dans les appareils politiques confortablement installés dans la logique des deux tours ! Une idée parmi d’autres qui ne me donne pas la désagréable sensation de m’agiter inutilement dans une posture de gauche révolutionnaire depuis mon salon face à mon écran ! Un coup de gueule parmi d’autres !

    J’aime

  8. Et en ce qui concerne les primaires du PS je suis dans l’obligation de constater que « le peuple de gauche » n’a pas jugé bon de s’emparer de ce levier inespéré (après l’autre chute inespérée de DSK d’ailleurs) pour arbitrer et choisir le plus à gauche du lot ! C’était toujours ça de pris et il y a donc une responsabilité factuelle d’avoir Hollande plutôt que Montebourg ! Ou alors admettons publiquement que seul un social démocrate comme Hollande (à défaut de DSK) pouvait gagner face à Sarkozy ! Les faits, n’ayons pas peur de rappeler les faits tels qu’ils existent !

    J’aime

  9. ‘ ! Je rajoutais simplement l’idée que la déceptionnite chronique devient un sport national’
    Ne pas oubliez que la Démocratie, et la République, ont été créé par et pour la bourgeoisie révolutionnaire (qu’on appelle aussi : JACOBINS ). Il n’y a pas grand chose à attendre d’un tel système, et cela, d’autant plus que le prolétariat est aliéné, et que les masses sont réactionnaires (cf: Beppe Grillo)

    s’il y avait réelle volonté de faire voler en éclat « le système »
    Cette volonté est toujours minoritaire, par définition. Si vous attendez d’avoir la majorité pour faire la Révolution, alors vous ne la ferez jamais.
    La bonne nouvelle ? Il ne faut pas 51% du prétendu peuple pour faire la révolution. 1 à 2% de la population européenne suffirait tout à fait.

    L’Europe passe à l’Extrême Droite. Le monde devient nationaliste. La crise économique bat son plein. La guerre se rapproche.

    Nous avons le devoir de renverser la démocratie bourgeoise.

    Il faut promptement organiser de grandes marches de la jeunesses progressistes partout en Europe. Il faut soit prendre le pouvoir par la force, soit empêcher les bourgeois nationalistes d’avoir ce pouvoir.

    J’aime

  10. Isga,

    La déceptionnite contestataire s’arrange toujours pour être minoritaire au premier tour, pragmatique au second et majoritaire en toutes circonstances lorsque les jeux sont faits ! C’est ça qui m’agace ! 😉 D’où ma proposition d’être contestataire en bloc organisé dès le premier tour à l’avenir (simple exercice de cohérence)

    J’aime

  11. Je crois que vous n’arrivez pas à admettre une réalité simple :

    La majorité des gens qui vous entoure ont une espérance de vie inférieure à 35 ans, et une position sociale qui leur permet de manger, d’avoir un toit, et quelques loisirs. Ces gens là ne tiennent absolument pas à connaitre une guerre ou une révolution dans leur existence courte et amère, pas plus qu’une quelconque forme de chamboulement social d’importance. La majorité de la population est toujours conservatrice. C’est une loi social toujours vraie, même en période de Révolution. C’est cela qui fait que Napoléon III a pris le pouvoir après la révolution de 48, c’est cela qui fait que Enhada a le pouvoir en Tunisie.

    La contestation sociale, telle qu’elle a lieu après les élections, fait partie de ce petit jeux. La population vote le plus souvent que possible pour un chef charismatique riche, dominant et violent qui correspond à son propre idéal (ex: Sarkozy, Mitterrand, De Gaulle, etc. ). De temps à autres, quand elle n’a pas le choix (lisez lenine bon sang), elle va élire un bourgeois démocrate (ex: François Hollande). La contestation de Bistrot, qui consiste à râler sur le pouvoir en place, n’a pas pour but de révolutionner le système. Les militants PS qui critiquent François Hollande le font par ‘pensée magique’, en rêvant que le flux de leur parole ait une quelconque influence sur le leader qu’ils adorent. Ceux qui manifestent et font grève agissent rarement dans une logique politique, mais plutôt dans une logique locale d’intérêts personnels (licenciements, etc.). Enfin, ceux qui manifestent, font grève et bloquent le pays dans l’objectif de chambouler l’ordre social sont ultra-minoritaires.

    Cesser de croire que les gens se disant de ‘gauche’ et qui râlent contre François Hollande sont susceptibles de participer à un chamboulement sociale d’importance. Ce n’est pas le cas. Ce gens, dont les revenus oscilles entre le SMIC et quelques milliers d’euros par mois ne veulent surtout pas de grands bouleversement. Ils ont été élevés comme des chiens, ils ont peur que leur maître leur retire leur gamelle. Cela ne changera JAMAIS (lisez Skinner bon sang…).

    LA POPULATION EST CONSERVATRICE. TOUJOURS.
    SI VOUS ETES PROGRESSISTE, VOTRE RÔLE N’EST PAS DE CONVERTIR LES CONSERVATEURS. CE N’EST PAS POSSIBLE.
    VOTRE RÔLE EST D’ASSUMER VOTRE DEVOIR DE CLASSE, DE RENVERSER LA BOURGEOISIE.
    NOUS SOMMES CAPABLES DE DESTABILISER LE POUVOIR EUROPEEN.
    MARCHONS PAR CENTAINES DE MILLIERS SUR BRUXELLE ET BERLIN.
    AMENONS L’EUROPE SOCIALE PAR LA FORCE.

    J’aime

  12. J’avais cru comprendre 😉 c’est mes PROPOS auxquels tu es INCAPABLE de répondre de manière argumenté qui t’ennuient ! Je te dis donc adieu et je te laisse à ton miroir-blog ! 😉

    J’aime

  13. Le hasard m’a fait l’honneur de croiser Isga et ça me suffira !! Je laisse au capitaliste ultralibéral son espace personnel 😉 suffit toujours de gratter un peu pour vérifier leur embourgeoisement fini en effet ;-)))

    J’aime

  14. @gauchedecombat

    La donnée de l’espérance de vie n’est jamais prise en compte.
    Je te le rappelle donc : l’espérance de vie de François Hollande est de 15ans (74ans d’espérance de vie pour un homme en France). C’est une donnée de première importance dans l’analyse de sa politique.

    En France, l’age médian est de 40,6 ans (50% de la population a plus de 40ans) :
    http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?ref_id=NATnon02147

    Ce qui veut donc bien dire qu’il reste moins de 35 ans à vivre à la majorité de la population.

    La vie est courte et amère, les gens ont peur de la mort. Voilà la source du conservatisme. Ce n’est pas prêt de changer.

    J’aime

  15. @gauchedecombat
    Bon, c’est vrai que Malbrouck (que je respecte) me disperse un peu (pour de bonnes raisons).

    Il est extrêmement difficile d’admettre que le « peuple » est de droite quand on est de gauche. C’est pourtant le cas. Encore aujourd’hui, la droite est majoritaire dans le pays et Hollande n’a gagné que par abstention du FN.

    Pire, quand la majorité du « peuple » se révolte, il se révolte à l’extrême droite, ce choisissant un leader qui assure la lourde charge de désigner un bouc émissaire.

    C’est dur, mais c’est comme ça. Les grandes révolutions progressistes ont toujours été le fait d’une minorité organisée et consciente.

    Dans un tel contexte, je pense que tirer à boulet rouge sur François Hollande est dangereux. Tant que JLM n’est pas en mesure de prendre le pouvoir, concentrez vos critiques sur la droite, organisez des manifestations et des grèves (si possible à échelle européenne), et surtout expliquer au petit prolétariat qu’il est mieux loti avec Hollande que Sarkozy.

    Bref : si vous vous prétendez de gauche, serrez les rangs.
    Bref : Si vous vous prétendez révolutionnaire, participez à organiser la lutte sociale à échelle européenne.

    PS : N’oubliez pas que même en Amérique du Sud, un révolutionnaire comme Chavez n’a pu prendre le pouvoir démocratiquement que parce que les nationalistes, les religieux, l’extrême droite et les fascistes l’avaient pris pour l’un des leurs.

    J’aime

  16. Je ne savais pas que j’ étais sur la liste de DPP et finalement j’ en suis fier. C’est pas que je veux pas être BLOGCHEVIKS mais mon site micmousse-résiste n’ a pas la prétention d’ avoir le niveau d’ autant que je reproduit surtout textes et vidéos du FDG ou d’ autres blogueurs .Reproduire les arguments du FDG , en le gazouillant sur twitter ou en les répétant sur différends groupes de FB ,c’ est un peu ma façon de résister.Néanmoins , il faut que l’ on sache que je me situe résolument à leurs côtés ,à vos côtés
    Je crois savoir et signaler que elle s’ appelle Naz Öke et non pas Noz Oke et dans son à propos  » Je suis une fille entière alors, naturellement et inévitablement, j’ai posé mes mains sur mon crayon, mes pinceaux et mon clavier. En habituée des réseaux sociaux, j’ai aussi cliqué « j’aime » sur la page Facebook de JLM. (17000 abonnés à ce moment là) »
    Quand à Sarkofrance , il se cache sous une autre appellation mais c’ est le type même du leftblogs qui ne peut s’ empêcher de souligner les turpitudes de Sarko , et il y en a beaucoup , pour pouvoir passer sous silence , minimiser ou même nier les saloperies de Hollndémou et son Parti Sournois
    Mon combat actuel c’est d’ essayer de montrer que cette aile gôche du PS de droite n’ a rien a voir avec nos convictions , qu’il est inutile de faire la pute pour qu’ils viennent nous rejoindre car il nous ont déjà tous craché dessus en affirmant vouloir continuer de toucher leurs soldes au PS ou EELV
    Leur faire de la pub , c’est la même connerie que le vote utile pour le capitaine du pédalo qui n’ a pas tenu son cap , d’ ailleurs il n’ en a pas , les merdias s’ emparant de leurs réactions pour donner une excuse au PS , les électeurs s’ empareront de leurs affirmations pour ne pas faire une analyse profonde des reniements du PS en entier et certains au FDG même se permettront de les présenter comme des partenaires crédibles pour une politique de gauche , la seule politique que le PS dans son entier , avec son aile gôche qui a tout signé aussi , est une politique vicieuse ultra libérale de tromperies
    Par contre , tous ceux de gauche , qui ne veulent pas de cette politique d’ austérité ET qui veulent se battre pour l’ humain d’ abord seront les bienvenus

    J’aime

  17. A 35 ans, un éclair s’est fait dans mon esprit : « je suis à la moitié de mon existence ». Cela veut donc dire qu’il me reste aujourd’hui 5 ans à vivre, et je l’assume depuis ce temps-là.

    Eh bien, je cogite, et je milite, pour le changement, celui que je ne verrai pas, mais que connaîtront, je l’espère, mes enfants et mes petits-enfants. Et quand je dis le changement, j’entends la disparition totale du PROFIT, donc de monnaies thésaurisables. Si ce n’est pas fondamental… Je ne suis pas léniniste, je remonte aux réflexions même de Marx, qui d’une certaine façon était aussi anarchisant que Élisée Reclus par exemple.

    J’aime

  18. @babelouest

    Je partage toutes tes convictions. Accepte qu’elles sont minoritaires. Nous n’avons presque rien d’autre à attendre la démocratie bourgeoisie qu’un François Hollande (peut-être un Mélenchon, si il arrive à se faire élire par l’Assemblée Nationale,et de toute manière, ce ne sera pas très différent).

    Notre force n’est pas le vote, notre force est la manifestation. Notre rôle n’est pas de défendre tel bourgeois démocrate ou tel autre , mais de trouver dans des cercles géographiques les plus larges que possibles d’autres prolétaires progressistes pour organiser la révolution.

    Il n’y aura aucune politique socialiste possible en France, même avec Mélenchon au pouvoir, sans une grève générale européenne.

    Alors certes, votons pour le bourgeois démocrate le plus à gauche ayant le plus de chance de l’emporter. Votons mélenchons au premier tour, car celui-ci pèse sur le PS et peut ainsi influencer la politique nationale. Votons Hollande au second tour, car il est le plus à gauche susceptible de l’emporter. Mais ne nous trompons pas : ce sont là des jeux de bourgeois, dont les règles ont été écrites par les bourgeois, et où seuls les bourgeois peuvent gagner.

    La victoire du prolétariat progressiste, minoritaire, passe par la lutte des classes et rien d’autre.

    J’aime

  19. C’est certain, nous sommes, et serons minoritaires. Le grain qu’on sème est toujours minoritaire dans la terre où il s’enfonce. A lui de porter des fruits.

    J’aime

  20. Ou, là, je vous respecte tous et mes amis ici et ceux des leftblogs.
    J’ai du mal à comprendre ton billet, dans quel sens tu vas, ici.
    Que les gauches se critiquent, je trouve que c’est très bien, c’est un signe de vitalité.
    Mais pour qui bloguons-nous, exactement? Pourquoi émettons-nous des idées, débattons?
    Pour un parti? je m’en fiche, un peu, que ce soit l’un ou l’autre, si cela va dans le bon sens.
    Tout ce qu’on gagne si on ne cherche pas l’intérêt général, c’est la division de la France, et laisser les gens s’abstenir de voter pour l’un ou pour l’autre, et les voix du FN seront gonflées par l’abstention.
    Regarde ce qu’à dit Bohringer , relayé sur mon dernier billet:
    http://spartakiste.blogspot.fr/2013/03/paris-nest-pas-la-france.html
    Il dit que le politique est devenu un prestataire de service, de tout bord, droite ou gauche, homme ou femme.
    Et il y a un pays qui a besoin que quelqu’un, ou un groupe, puisse fédérer toutes ses composantes démocratiques et républicaines.
    Nous en sommes bien loin ici. Et pourtant, les gens de bonne volonté sont plus importants que les fauteurs de troubles.
    Enfin, j’espère que tu as compris ce que je voulais dire, sans vouloir polémiquer ou te heurter.
    L’écoute et l’ouverture d’esprit sont deux choses qui galvanisent les talents selon moi, savoir passer sur les petits défauts des uns aussi.
    Et tu sais que j’ai toujours soutenu la gauche de la gauche comme une composante honorable.
    Enfin, voilà.

    J’aime

  21. Il ne faut pas voir les leftblogs comme des ennemis, il y a des avis divers et même si nous ne sommes pas d’accord sur tout, et ça je peux te l’assurer, nous n’oublions pas que c’est la droite qu’il faut combattre.

    J’aime

  22. Les Leftblogs c’est une association de bouffons du roi qui ne veulent être pris au sérieux que lorsqu’on leur dénie l’étiquette « gauche » qu’ils ont arbitrairement confisqué.

    Ils feraient mieux de s’appeler Foolblogs.

    J’aime

  23. Salut GdC,

    Je me suis lancé dans la rédaction d’un blogue à la suite de la proposition de mon copain Nico de la Rénovitude. Nous étions alors encore membres du PS. Il y avait les LeftBlogs qui était le seul réseau de blogueurs de gauche. Un réseau alors hétérogène. Et tout aussi hétérogène aujourd’hui. C’est Nico qui m’a fait entrer dans le réseau. D’aucuns pensaient que Partageux n’était qu’un second pseudo pour la Rénovitude parce que j’étais son « commentateur fétiche » et même rédacteur très occasionnel.

    Comme beaucoup j’ai quitté le PS. Je l’ai fait après des années où j’ai désespéré de le changer à la mesure de mes petits bras et avec d’autres. Certains sont partis en claquant la porte. D’autres sont partis sans faire de bruit. D’autres sont restés qui espèrent qu’un jour… peut-être… après que… D’autres enfin restent et se satisfont de la situation.

    Un jour j’ai adressé l’idée de créer ce qui est devenu le réseau Blogcheviks à trois blogueurs (Nico, DesPasPerdus et toi). J’étais parfaitement incapable de réaliser techniquement cela. Nico s’y est collé quelque temps plus tard quand il a eu un moment pour le faire. L’idée était de donner de la visibilité aux blogueurs proches du FdG en créant un nouveau réseau informel. Le PG est peut-être dominant chez les Blogcheviks mais je suis content d’y lire aussi des gens du PC, de la GU et autres partis du FdG ainsi que des auteurs atypiques comme Océane http://danslessouliersdoceane.hautetfort.com/ ou bien CorOllule
    http://mezamashidokei.blog.free.fr/

    Ce qui me guide est la volonté d’être utile. Utile autant que possible dans un merdier qui aurait paru inimaginable en 1980. La gauche est en ruine. Même si je l’espère je ne sais si le PG et le FdG seront à la hauteur des catastrophes sociale et écologique que nous vivons. J’ai parfois des doutes. Par exemple quand j’entends des gens tenir des discours passionnés au sujet d’un bout de tissu, du nom de foulard, porté sur leurs cheveux par une poignée de femmes, alors que plus de dix millions de nos concitoyens vivent dans une merde noire et qu’autant vivent dans une précarité grandissante avec la trouille de sombrer dans la catégorie précédente. Et que ces discours sur un bout de tissu discréditent complètement la gauche qui devrait s’occuper exclusivement des thèmes chômage, revenu, précarité, emploi, éducation, santé avec des « légers détails » écologiques comme l’énergie, le nucléaire, l’alimentation ou la chimie envahissante.

    Je lis parfois des propos de leftblogs qui m’agacent. Parfois prodigieusement. Je me contente de hausser les épaules. On a aussi à faire le ménage à notre porte. Trier l’anecdotique de l’important. Une nouvelle loi foulardière… bof.

    Tu souhaiterais convertir le dernier carré des Leftblogs soc-dem au FdG. Ta tâche est honorable mais bien difficile. Nous avons un allié bien plus efficace que toi. C’est le gouvernement. Le temps qui passe sera très efficace pour les convertir. Un détail de trop qui restera en travers de la gorge et un fidèle mettra les voiles. Un autre point et un autre, qui sera plus sensible à ce nouveau point, abandonnera le navire. Etc. Je lis des agacements, des énervements, parfois entre deux bordées encore à la grande gloire de Hollande le seul dieu et Ayrault son prophète. Quand un blogueur qui soutient le gouvernement emploie le mot « bazooka » pour en parler, j’ai tendance à songer que son soutien ne sera pas éternel.

    Je préfère me consacrer à deux tâches. Dans la mesure de mes petits bras.

    — Convaincre les gens du FdG, pas encore touchés par les « réformes », qu’ils doivent consacrer leur énergie au chômage et compagnie et pas à un putain de carré Hermès du pauvre.
    — Convaincre la foule des laissés pour compte de se bouger le cul, de hurler, de voter et de ne pas laisser pisser le mérinos même si on est tous tentés de le faire par découragement.

    J’aime

  24. Je vais répondre prochainement à ma camarade Gilles Saulière. Je peux te dire qu’il est plus facile d’être blogueur dans l’opposition que dans la majorité 🙂

    J’aime

  25. Mouarf! Le débauchage, c’est Maintenant?

    C’est le TOP poisson d’avril 2013! Trop fort.
    Tiens, une idée, ton « Blogchevik » que t’as du mal à lancer, et pourquoi pas « Lèches-Blogs »? comme nom de groupe? Hein? Classe non? LB.

    Mon ami GdC, il faut peut être apprendre à accepter la critique, j’ai trouvé @Malbrouk très pertinent. Faisons un marché: Si t’arrives à discuter avec @Malbrouk sans te fâcher, le convaincre…, alors, je viens! J’adhère!

    Ok?

    J’aime

  26. Mais c’est terrible quand même !
    Tu cites des leftsblogs que tu n’aimes pas (moi non plus du reste après les avoir suivis je reste sur ma faim et ne m’intéresse plus à ces gens qui finalement n’ont pas de problèmes… (que la gauche). Je fais partie d’une des déçues des débuts de Hollande. Et là tu fais pareil que Nicolas Jegou, tu réponds mal aux gens qui essaient d’apporter de l’eau ou des idées ou leurs idées et tu les vires sans autres formes de procès comme Jegoun du haut de ton blog très lu. Chaque blog est miroir, faut pas se leurrer.
    En ce moment je subis la crise de plein fouet, après avoir élevé mes gosses (heureusement adultes), seule pendant 15 ans ; la fin du mois le 12 et les pâtes jusqu’à cette fin, ce qui est terrible c’est de se dire, ça ne change pas, les gens ne comprennent pas, tant qu’ils n’ont pas « goûté » à la pauvreté, avec dettes, menaces etc, le vertige de tout perdre y compris sa lucidité… Ils ne comprendront pas. Ils ne seront jamais de gauche au gouvernement, c’est là que je regrette de m’être plantée. Alors oui j’ai un blog, j’en ai eu un en 2007, puis je n’avais plus internet, maintenant j’ai recommencé mais c’est dur, je ne parle pas que de politique mais de ressenti face à… Et je n’essaie pas d’être calife à la place du calife. Les yaka, fonko et consorts j’en ai marre.
    Ce que je dirais aux left blogs (à moins qu’ici comme chez jegoun quand j’ai critiqué on ne me dise texto d’aller plutôt m’occuper de shopping avec mes copines, oui ces blogs là sont plutôt machos, peut-être parce qu’il n’y a pas bcp de filles qui écrivent) qu’ils devraient éviter de vouloir faire de la politique comme les « professionnels », c’est encore plus chiant. (j’ai le droit?) 😉

    J’aime

  27. J’ai perdu mon commentaire. Je recommence. Voilà que les anti-leftblogs jouent aux leftblogs, genre je ne suis pas d’accord avec le commentaire alors je prie la personne plus ou moins élégamment d’aller se faire voir !! J’ai déjà vu ça chez Jegoun et ça ça me gave. Vous êtes finalement les uns et les autres à l’image des politiciens comme les enfants imitent leurs parents !! Tous les blogs sont miroir faut pas se leurrer.
    Je subis la crise de plein fouet, autodidacte, mère seule pendant 22 ans, pas de contrats que précaires, petits salaires, et une vision de moi-même altérée par tout ce que j’écoute ou entends. Tous ces gens nantis qui nous gouvernent ne comprennent pas le début de la moitié d’une heure de ma vie. Ramer. Alors c’est vrai que nous sommes fatigués nous les pauvres, de lire que ça ira mieux, qu’il faut faire comme-ci ou comme ça pour que ça aille mieux, que c’est la faute d’une telle ou d’un tel parce que ça ne va pas !
    Entre ceux qui ne bouffent pas, ceux qui n’ont pas de logements, ceux qui n’ont pas d’avenir, ceux qui n’ont pas de papiers, ceux qui n’ont pas d’aide qu’on expulse manu militari ça fait du monde et ceux-là personne ne les voit, ne les écoute parce qu’ils ne font pas de bruit, parce qu’ils ont peur et que l’énergie est partie ailleurs. [~5 ou 6 millions de gens]. Et là pour ces gens là de quelle politique devons-nous parler ? En urgence comme ça ? Pour que ces gens soient mieux, qu’ils ne se pendant pas à Pole Emploi, qu’ils ne vivent pas sans chauffage ? (c’est presque mon cas), qu’ils aient des aides sans que les travailleurs sociaux ne les prennent pour de grands enfants… Avec gronderies gentilles etc. Que les écoles ne rejettent pas leurs enfants aux cantines… Bref alors quelle politique ?
    Chez Jegoun, un des com m’avait dit de penser plutôt à faire du shopping avec mes copines que de leur faire une réflexion quant à leurs égos surdimensionnés, j’avais trouvé cela très violent et en même temps ça m’a fait marrer je me suis quel con !
    Si mon comm ne vous plaît pas vous pouvez l’enlever ou me prier de partir je m’en fous… Mais ne croyez pas que vous êtes différents les uns des autres. Un peu calife, un peu macho, beaucoup de gauche sans doute mais pas beaucoup de pouvoir de faire changer les choses et pourtant il y a urgence.

    J’aime

  28. « ’il n’y a pas bcp de filles qui écrivent » : si il y en a beaucoup même énormément mais ne sont admises dans le cercle de ces keums qui confisquent la politique comme si c’était un domaine genré masculin que les filles qui parlent comme eux, caressent le machisme dans le sens du poil et rient de leurs bonnes grosses blagues machistes + lynchent en choeur celleux que le grand manitou à inviter à lyncher.
    Justement GdC n’incite pas ces commentateurs à cela et donc il y a quelques femmes non totalement aliénées par le machisme pour commenter ici.

    J’aime

Les commentaires sont fermés.