« Printemps français », je te vomis.

Capture

Silencieux pendant toute cette mascarade réactionnaire qui à mes yeux pouvait bien s’exprimer du moment que la loi était votée – après tout, il faut bien quelques soupapes à la cocotte minute –  et que toutes ces gesticulations ne servaient donc à rien, je me vois à présent  contraint de réagir.

Ce n’est pas la France, ce n’est pas le peuple, il en manque un morceau. C’est la Rance.. celle qui pue le moisi et la naphtaline. Celle qui fantasme sur un monde disparu y’a 60 ou 90 ans. Celle qui dit “oh mais la France a fait des choses bien dans les colonies”  pour s’excuser de penser à mal pour les autres, ici des homosexuels. (politeeks)

j’aurais bien voulu le voir, ce bel élan démocratique dont ces barjos se revendiquent, quand les mêmes s’offusquaient de ce qu’on les prenaient en otage, parce qu’à l’occasion d’une manifestation pour le coup bien plus massive (ici à Lyon)  que celle là (ont-ils la mémoire courte ?) plusieurs millions de français protestaient dans les rues de toutes les villes de France, cette fois ci plus noblement pour défendre des droits plutôt que d’en détruire…

J’aurais bien voulu les voir, ces beaux démocrates, dénoncer les exactions des groupes identitaires, d’extrême-droite, bien plus violents, que cette prétendue violence là, que l’on stigmatise plus volontiers parce qu’elle dérange davantage….

Aussi, quand je lis qu’ils se revendiquent d’un printemps français, allant jusqu’à coloniser la langue de leur ennemi héréditaire, celui des combattants de la liberté, du printemps tunisien, des autres printemps arabes, je sors mon fusil de chasse. Quelle inversion rhétorique ! Comment ? Ces gens qui derrière Christine Boutin, ou le de plus en plus rance Henri Guaino,  que dérangent si peu les casseurs du bloc identitaire, de l’action française et autres groupuscules d’extrême droite, ces catholiques intégristes qui ont si peu à envier aux islamistes de la même veine, ou cette Béatrice Bourges qui trouve même Frigide Barjot trop Bisounours pour elle,  ceux là qui refusent l’évolution sociétale pourtant soutenue par une majorité de français moins médiatiques, qui justifient largement ce que l’ami de Politeeks nomme comme nous autres la » fRance », prétendraient se soulever pour défendre la liberté ? Mais laquelle ? La leur seule ? Celle de librement discriminer ? Honte à eux.

Et puis, faut quand même pas pousser : 300 000 contre 3 millions, ça vaut pas… Petits joueurs.  Vous voilà donc à présent contraints dans votre voie sans issue, comme des rats pris dans un piège – celui de l’iniquité –  de vous discréditer en pratiquant comme le premier pervers narcissique venu la technique du harcèlement personnel… Pierre Bergé attaqué pour un simple Tweet ici, Yann Galut pour un petit mot là, allant même jusqu’à persécuter la Ministre de la jsutice dans ses activités personnelles, ou Najat Vallaud Belkacem à Rennes, voilà qui ne brille pas par le courage et vous amènera bien peu de gloire… A tenter si désespérément de sortir de l’ombre juste dans laquelle le peu de valeur morale de vos idées d’un autre âge vous maintenait justement, au nom de l’équilibre collectif et de la paix publique, vous voilà prêts à toutes les vilenies…

Nous serons face à vous. Physiquement s’il le faut. Vous êtes la face sombre de cette France autrement plus généreuse que l’image que vous donnez au reste du monde, et que j’aime. Celle de la générosité, de la défense des droits de l’homme, des femmes, de l’être humain en général. Celle qui se dresse contre l’injustice faite aux roms, celle qui refuse les discriminations, d’où qu’elles viennent, et qui se bat pour un monde meilleur plutôt que pour celle du repli sur soi, de la défense de ses seuls droits au détriment de ceux de tous les autres. La fRance, quoi. Pourquoi donc choisir si souvent un drapeau bleu blanc rouge quant un drapeau brun vous irait si bien ?