Et le prix Eon 2013 est attribué à… Hervé.

CASSE TOI POV'CON (couve)Dans mon premier billet déjà, repris ailleurs,  je parlais de lui, l’un de ces glorieux frères d’arme de cette gauche de combat dont nous défendons chacun selon nos instruments favoris, à notre plus ou moins modeste niveau,  les valeurs et les idées, notamment celles relatives aux droits élémentaires,  les plus fondamentaux, comme le droit à l’expression, voire à la contestation. Il avait alors commis l’outrage suprême : renvoyer en miroir les propos personnels de ce voyou de la République que nous combattions alors, et que nous avons collectivement réussi, pour notre plus grand bonheur, à expulser de sa forteresse de privilèges… et de confiscation éhontée de la démocratie.

J’ai eu la chance de le rencontrer à l’occasion des assises pour l’écosocialisme, puisque c’est un militant émérite du Parti de gauche, pour notre plus grande fierté. Il m’avait alors expliqué avoir continué depuis, dans l’ombre, avec patience et obstination, pour le principe, son modeste combat, en saisissant la cour européenne des droits de l’homme. J’apprends aujourd’hui avec un grand bonheur qu’il a donc gagné ce long combat. Cette instance européenne a en effet estimé que sa critique était de nature politique, et a donc débouté la France, et plus précisément son représentant d’alors, si peu respectueux des droits de l’homme. C’est donc une grande victoire démocratique que l’on doit au courage d’un homme… et à sa ténacité.

Voilà qui devrait inciter nos députés à supprimer cette survivance d’un délit d ‘un autre âge : celui du crime de lèse-majesté, dont le précédent président avait usé et abusé outrageusement, comme ce jugement vient de nous le confirmer. Un grand merci encore à Hervé pour sa lutte finale….

je propose en outre aux blogueurs de cette gauche de combat à laquelle j’appartiens de reprendre le flambeau l’année prochaine, et  de proposer des candidatures nominales  au prix Eon que j’aimerais promouvoir… Il pourrait advenir en récompense d’une action individuelle significative en faveur de la défense des droits de l’homme (ou plutôt des droits humains afin de respecter également les droits des femmes) au quotidien, caractérisée par une grande modestie et une particulière pugnacité. Je propose d’ailleurs mon propre candidat dès à présent pour 2014 : Fernand Buron.

3 réflexions sur “Et le prix Eon 2013 est attribué à… Hervé.

  1. Pour rappel : Hervé Éon, Fernand Buron, je les avais rencontrés à l’occasion de l’apéro des pauv’cons du 23 février 2010, organisé par Jean-Jacques Reboux.
    http://bab007-babelouest.blogspot.fr/2011/06/lapero-des-pauvcons.html

    Jean-Jacques Reboux, c’est un éditeur, mais aussi un auteur talentueux dont j’avais hautement apprécié l’ouvrage « Je suis partout – les derniers jours de Nicolas Sarkozy ». Bien sûr c’est un roman, et les choses ne se sont pas passées ainsi, mais…..
    http://jeanjacquesreboux.blogspot.fr/

    J'aime

Les commentaires sont fermés.