nucléaire : brisons nos chaînes !

chaine2013-entete

Reprenons en main notre avenir énergétique, formons une grande chaîne humaine pour encercler les lieux de pouvoir !

Aurions-nous oublié Fukushima ?

Démesurément dangereux et coûteux, le nucléaire soumet les humains et tous les êtres vivants à des pollutions et à une menace inacceptables. Hiroshima, Tchernobyl, Fukushima : aucune autre technologie n’a créé en si peu de temps des catastrophes si « durables ». Avec 58 réacteurs, le parc nucléaire français représente un risque majeur, pour nous et nos voisins européens. Attendrons-nous que la centrale de Nogent-sur-Seine, à 95 km de Paris, devienne le Fukushima français ?

Nous sommes plus de 20 000 à encercler les lieux de pouvoir du nucléaire à Paris.

Nous dénonçons les institutions sous l’influence du lobby nucléaire !

Une chaîne humaine traverse Paris de part en part

Venu-e-s de partout en France, de Fessenheim à Plogoff, de Nogent sur Seine à Bure et même de l’étranger, nous sommes en ce moment plus de 20 000 à former une chaîne jaune soleil d’un bout à l’autre de Paris, de Bercy à la Défense.

Nous commémorons ainsi une date tragique : voilà maintenant deux ans que dure la catastrophe de Fukushima. Cette chaîne est un message de solidarité envoyé au peuple japonais, en résonance avec les nombreuses actions qui ont lieu partout dans le monde ce même jour.

Cette chaîne est aussi un message d’indignation adressé aux décideurs qui nous imposent un système mortifère au nom d’étroits intérêts économiques et nationalistes.

Photo : Alexandra Fleurantin

La transition énergétique, c’est l’arrêt du nucléaire !

Alors que les probabilités d’accident nucléaire en France sont alarmantes, nos dirigeants se refusent à changer le cap de la politique énergétique de notre pays. Fessenheim n’est toujours pas arrêtée, la construction de l’EPR se poursuit, le renouvellement du parc nucléaire se prépare et le virage vers la sobriété et les alternatives est loin d’être à l’ordre du jour. Seul « changement » : un discours vidé de sens sur la transition énergétique !

Aujourd’hui, nous encerclons les ministères, l’Assemblée Nationale, les sièges d’EDF et d’Areva, tous ces lieux où se prennent les décisions sur le nucléaire, de façon opaque et au mépris des populations. Nous exigeons avec fermeté et détermination de reprendre en main ces choix qui nous appartiennent. Nous voulons l’arrêt du nucléaire civil et militaire, nous voulons une vraie transition énergétique maintenant !

Notre mobilisation ne s’arrêtera pas ce 9 mars ! Nous surveillerons de près la future loi de programmation énergétique et nous mobiliserons à nouveau si, comme il est à craindre, celle-ci renforce la politique pro-nucléaire.

Signataires : Agir pour l’environnement, Alliance écologiste indépendante, les Alternatifs, Armes nucléaires STOP, ATTAC France, CAP21, CHANN (Collectif Halte Aux Nucléaires Nîmes), CIREN (Collectif citoyen d’Information sur le Nucléaire et la Radioactivité), Confluence pour sortir du nucléaire, Convergence citoyenne pour une transition énergétique, EELV (Europe Ecologie les Verts), Enercoop, FASE (Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique), France Libertés – fondation Danielle Mitterrand, Gauche Anticapitaliste, Greenpeace, La Gauche par l’exemple, Jeunes Ecologistes, Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, MOC (Mouvement des Objecteurs de Croissance), NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste), Parti de Gauche, Parti Communiste des Ouvriers de France, RECH (Réaction en Chaine Humaine), Réseau « Sortir du nucléaire », Stop EPR ni à Penly ni ailleurs, Sortir du nucléaire Paris, SUD-Rail, Utopia, Vigilance Citoyenne, Yosomono-net.

Reprenons en main notre avenir énergétique, formons une grande chaîne humaine pour encercler les lieux de pouvoir !

Aurions-nous oublié Fukushima ?

Démesurément dangereux et coûteux, le nucléaire soumet les humains et tous les êtres vivants à des pollutions et à une menace inacceptables. Hiroshima, Tchernobyl, Fukushima : aucune autre technologie n’a créé en si peu de temps des catastrophes si « durables ». Avec 58 réacteurs, le parc nucléaire français représente un risque majeur, pour nous et nos voisins européens. Attendrons-nous que la centrale de Nogent-sur-Seine, à 95 km de Paris, devienne le Fukushima français

Source : réseau Sortir du nucléaire

Ils en parlent :

Libération  – ‎Il y a 1 heure ‎
Les milliers de manifestants ont encerclé des «lieux de pouvoir» qui contribuent à promouvoir l’énergie nucléaire, comme l’Assemblée et le Sénat, des ministères, les sièges d’EDF et d’Areva et des banques.

7 réflexions sur “nucléaire : brisons nos chaînes !

  1. Le nucléaire ne fait pas consensus au FDG. Le PCF est pro nucléaire, le PG farouchement anti, la GU, la FASE, et les autres partis sont plus divisés.
    Je pense que nous avons besoin de l’énergie nucléaire pour diminuer les émissions de CO2. Certes, dans 200 ans, les énergies renouvelables vont pas remplacer le pétrole, le charbon, le gaz et l’uranium. Mais d’ici là nous émettons 30 milliards de tonnes de CO2 par an et ce chiffre ne cesse d’augmenter. Alors évidemment, dans nos pays riches nous sommes peu concernés par les conséquences du réchauffement global, puisque les cyclones, inondations, sécheresses, invasions de nuisibles touchent essentiellement des pays pauvres. Nous en bénéficions même, puisqu’on peut désormais relier l’Asie, l’Europe, et l’Amérique par la voie maritime arctique. C’est bon pour le commerce.
    Donc quand on parle de « catastrophe durable », l’énergie nucléaire n’est rien par rapport au pétrole et au charbon : (marées noires, guerres, catastrophes dues au réchauffement global).

    Il faut améliorer la sécurité des centrales, et en particulier arrêter de construire des réacteurs à eau bouillante qui sont moins sûrs. En France nous n’avons que des réacteurs à eau pressurisée, mais Toshiba continue à construire des réacteurs à eau bouillante un peu partout dans le monde. Toujours la chasse au moindre coût, mais nous avons trois accidents majeurs au compteur sur ce type de réacteurs, ça commence à faire beaucoup.

    J'aime

  2. Dimanche 10 mars 2013 :

    Le scénario noir du nucléaire : 5 800 milliards d’euros pour la France.

    Un rapport confidentiel de l’IRSN estime que le cas extrême d’un accident majeur en France coûterait jusqu’à 5.800 milliards d’euros. Bien loin des estimations publiées en février.

    La peur du nucléaire flotte encore dans toutes les têtes. Deux ans après l’accident de Fukushima, 42% des Français se disent inquiets des 19 centrales nucléaires dans l’Hexagone, selon un sondage Ifop pour Sud-Ouest Dimanche.

    Samedi après-midi, plusieurs milliers de manifestants antinucléaires (20.000 selon les organisateurs, 4.000 selon la police) ont formé une vaste chaîne humaine dans les rues de Paris. Cet anniversaire survient en plein débat sur la transition énergétique qui doit déterminer les moyens de réduire de 75% à 50% la part du nucléaire dans la production d’électricité.

    Le JDD dévoile des estimations inédites sur les conséquences d’un accident majeur.

    En 2007, l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) avait évalué une série de scénarios catastrophe sur la centrale de Dampierre, dans le Loiret. Dans ce rapport que nous nous sommes procuré, le coût du « cas de base » atteint 760 milliards d’euros. Celui d’une situation extrême s’envole au niveau pharaonique de 5.800 milliards, l’équivalent de trois années de PIB.

    http://www.lejdd.fr/Economie/Actualite/Exclusif-JDD-le-scenario-noir-du-nucleaire-595593

    J'aime

  3. Et puis Fessenheim qui est sur une faille sismique.
    Perso, j’ai déjà vécu un tremblement de terre à Mulhouse, ca fait un drôle d’effet. On n’y croit pas parce qu’on n’arrive pas à se le représenter mais la terre tremble réellement dans cette région. RÉELLEMENT.

    On voit bien que ni les pontes d’EDF ni ceux d’Areva n’y habitent. Que cette centrale soit depuis longtemps une épave ne les fait pas trembler non plus.
    Les Mulhousiens et autres bas-rhinois peuvent crever la gueule ouverte….

    En tout cas, bravo pour la chaîne humaine !!!!!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.