Enfin une mesure de gauche

esprit-du-service-publicOn ne parle que de ça dans les services. Eh oui, pour ceux qui ne le sauraient pas encore, en plus d’être un fouteur de merde patenté et un dangereux gauchiste syndiqué, je travaille dans la fonction publique hospitalière, bien que contractuel. Et donc, ce fameux jour de carence qui a fait couler tant d’encre et a mécontenté tant de fonctionnaires serait supprimé prochainement. J’emploie volontairement le conditionnel, car je suis comme Saint Thomas. Voilà qui représente cependant une bonne nouvelle si cela venait à se concrétiser, et une mesure bien concrète qui va dans le bon sens : à gauche, vraiment.  Et cela bien que nous ne soyons pas dupes totalement : l’esprit est probablement de caresser son électorat traditionnel dans le sens du poil, histoire de lui faire oublier le gel de son salaire depuis des années, et les manques de moyens matériels et en personnel de plus en plus criants un peu partout, ce qui  fait supporter une charge de travail de plus en plus intolérable à ceux qui restent sur le terrain, contrairement à ce qu’ en prétendent certains clichés. Non, le fonctionnaire n’est plus un gros feignant improductif qui profite grassement de nos impôts. Car depuis, la RGPP est passée par là, et la suppression d’un fonctionnaire sur deux a laissé des traces, comme j’ai souvent eu l’occasion de l’écrire ici en attirant l’attention du néophyte ou du libéral de mauvaise foi sur le fait que la fonction publique est en train de connaître depuis ces dernières années l’un des plus gigantesques plans sociaux que la France ait connu. Pourtant, le phénomène n’est jamais présenté ainsi, et aucune  mesure d’accompagnement pourtant nécessaire n’a été mise en œuvre, bien au contraire, comme l’illustre assez cruellement le cas de France Télécoms… avec les conséquences que l’on sait.  Ceux qui restent se voient imposer des cadences infernales, et une usure professionnelle et morale indéniable. Sauf pour ceux qui ne connaissent pas le sujet.  Le fonctionnaire fournit une prestation de service public éminemment nécessaire à la collectivité avec de plus en plus de difficultés, au point que sa santé puisse parfois en pâtir. Surtout quand il voit des postes pourtant indispensables de moins en moins souvent remplacés… Et qu’on lui demande encore et toujours plus, avec les objectifs d’une pseudo-charte qualité en prime qui ne tient absolument pas compte des réalités de terrain,  sans moyens et pour un salaire qui ne bouge pas, des réorganisations perpétuelles, en travaillant avec des bouts de ficelle, et cela sans se plaindre ni revendiquer : c’est la crise, ma bonne dame, et la France est endettée. Il faut se sacrifier. Et se taire, aussi  ? Non. Cette suppression du jour de carence est donc un minimum. N’en déplaise à Madame Parisot qui préférerait peut-être que l’on nivelle la France par le bas en revenant à ce Moyen-Âge social que voudrait nous imposer le PDG de Titan. Fort heureusement, nous ne sommes pas en Chine. Et sous la pression de l’information, de la culture et de la connaissance, même la Chine changera, un jour… Et les employés demanderont eux aussi des conditions de travail et de salaire convenables, comme le phénomène a pu être observé en Roumanie avec les ouvriers de Dacia, pour seul exemple. Faut pas pousser l’ouvrier et le fonctionnaire dans les orties, ma bonne dame. Sinon, il pourrait bien se révolter. Et vous avez trop tendance aujourd’hui, vous et vos semblables, à pousser le bouchon bien trop loin. Le beurre, l’argent du beurre, et le consentement du crémier par-dessus le marché… Gaffe ! L’opposition est en train de se former et de se ressouder, sous vos coups de butoir successifs. Nous ne nous laisserons pas tondre indéfiniment. Et à défaut de grand soir, vous pourriez bien vous retrouver avec un beau matin qui ne sera pas comme un autre…

.

18 réflexions sur “Enfin une mesure de gauche

  1. D’accord sur tout… sauf la suppression du jour de carence chez les fonctionnaires. Car, pour moi, un geste de gauche aurait été d’instaurer plus d’égalité en conservant le jour de carence des fonctionnaires et réduire de trois à deux le nombre de jours de carences des gens du privé.
    Là, on (ré)accroit les inégalités entre les deux status et, surtout, on reprends le discours de division des Français, avec les anti-fonctionnaires, qui va très rapidement réactiver les braises de la discorde.
    Ceci dit, ce n’est qu’un simple avis. J’habite une région où la carence n’existe pas, en vertu du Droit Local (Alsace-Moselle). Ceci dit, notre « sécu » locale est bénéficiaire… Au point qu’il y a quelques mois, les cotisations ont été légèrement réduites (de 0,15% si je ne me trompe pas)….

    J'aime

  2. le 5 mars , nous ferons grève plus de 3 heures car tous les autres coups bas doivent etre combattus .
    D’ ailleurs , il serait bien que l’ on supprime tous les jours de carence .Ma femme et moi-même , bien que n’ ayant eus aucun jour de carence en cas de maladie , ne nous sommes pas plus absentés pour autant

    J'aime

  3. Joli tour de passe-passe que ce billet ! Mais qui ne réussit pourtant pas à masquer que l’affaire se résume à la récupération d’un avantage injustifiable pour les fonctionnaires. Mais, évidemment, puisque vous l’êtes, fonctionnaire (ce dont nul ne doutait d’ailleurs), on comprend que vous en soyez tout réjoui. Au fond, ça vous rend humain, ce souci de votre intérêt personnel…

    J'aime

  4. @D.Goux : désolé (même pas) de contredire vos rassurantes certitudes. je ne suis pas fonctionnaire, mais contractuel de la fonction publique, ce qui n’est tout de même pas la même chose. Approfondissez donc vos connaissances, avant de dire des bêtises, ça vous permettra de ne pas mourir idiot.

    J'aime

  5. « Mais, évidemment, puisque vous l’êtes, fonctionnaire (ce dont nul ne doutait d’ailleurs), on comprend que vous en soyez tout réjoui »

    La phrase ci-dessus m’apprend 2 choses : Que celui qui l’a écrit se précipite à commenter sans avoir vraiment lu un article, et qu’il ne connait pas le sujet sur lequel il commente….

    L’auteur de l’article l’a pourtant bien précisé : il est contractuel ! Autrement dit il est en CDD, sans les avantages des CDD (tel que prime de précarité en fin de contrat). Il travaille dans la fonction publique mais n’est pas fonctionnaire …… aucune sécurité de l’emploi Mr Goux !
    Je connais bien ce statut pour l’avoir eu à une époque, et des amis l’ont autour de moi. On y finit toujours chez Pôle Emploi ou presque vu que les administrations (du moins c’est ainsi dans ma région) ne transforment jamais ces emplois en emplois pérennes.

    Je trouve donc votre commentaire très inutilement agressif, même si c’est avec une plume de velours…

    J'aime

  6. Madame Taubira qui avait là l’occasion de faire disparaitre la discrimination inique et profondément injuste (ainsi qu’elles le sont toutes) »public/privé » en supprimant les délais de carence touchant toutes les autres sphères du « Arbeit macht fréi » vient d’étaler une belle boulette dans laquelle GdC croit voir « enfin » une mesure de « gauche »…. mais non, Mme taubira se félicite et se congratule de voir « disparaitre » une mesure qu’elle dénonce à juste titre comme injuste, inégalitaire, discriminatoire tout en la maintenant à l’adresse du ^plus grand nombre des travailleurs, CDD, CDI, du secteur privé au lieu de l’abolir sans distinction! Non; elle s’en félicite tout en faisant semblant de ne pas voir qui elle touche en principal.
    Alors, une « mesure de gauche enfin » serait d’opposer une catégorie sociale à une autre (laquelle soumise à la pénibilité continue de se voir imposer trois jours de carence avant de pouvoir être chichement indemnisée pour un arrêt de travail renouvelable…. Là, vraiment je ne vois pas où il y aurait de la justice là dedans, je ne vois pas en quoi et pourquoi on pourrait s’enorgueillir de cette mesure de division et d’opposition de classes entre elles… Il fallait les abolir, pas les justifier en flattant un corps électoral particulier…Cette mesure (marche arrière prétendue sur la mesure sarkoziste) est en réalité la marche en avant de « la continuité de la ségrégation » favorisant toujours et sans discontinuer une classe bien plus soucieuse de ses intérêts particuliers que de ceux du plus grand nombre. (Avons-nous vu jamais les fonctionnaires descendre dans la rue pour exiger la suppression du délais de carence imposé aux classes laborieuses? à toutes les classes et à tout type de contrat de travail et à n’importe quel régime d’assurance? Régime Général, régime agricole, etc? Never!!!).
    Là, ça me scie!

    Steph.

    J'aime

  7. @D.Goux : tu peux enlever le pseudo. Il y a clairement du mépris pour celui qui tente de me blesser et tape à côté parcequ’il ne connait pas le sujet, en pratiquant une contre-vérité… Tu ferais mieux de reconnaitre ton erreur, vieux réac !

    J'aime

  8. Bon, on en peut pas, apparemment, sur ce blog, répondre en particulier à un intervenant précis. Je voulais juste dire à Mlle Nounourse (Dieu du Ciel, que je hais ces pseudos stupides !) que rien ne l’oblige à rêver de devenir réellement fonctionnaire, qu’en outre la notion d’emploi “pérenne” est absurde, et qu’enfin mon commentaire n’était nullement agressif ; j’aurais plutôt dit : ironique. Car vous avez beau essayer de noyer maladroitement le poisson, ce qui ressort de ce billet c’est la satisfaction d’avoir récupéré un petit “avantage acquis”, une courte prébende que les autres n’ont pas.

    Vous avez d’ailleurs raison : CDD ou CDI, le gouvernement socialiste vous est acquis, puisque vous faites partie de son vivier électoral – profitez-en. Mais évitez donc de maquiller vos petites satisfactions personnelles en grand élans révolutionnaires : vous êtes ridicules, et tout le monde s’en aperçoit.

    J'aime

  9. Vous blesser ? Non, désolé, ce n’est jamais dans mes intentions, en tout cas pas aujourd’hui. Je me moque simplement de vos gesticulations gauchistes pour annoncer une mesure qui sert vos intérêts – ou, en tout cas, l’intérêt des fonctionnaires et d’eux seuls.

    Tout cela étant évidemment contradictoire : on n’a jamais vu, nulle part, des fonctionnaires contester sérieusement le régime dont ils vivent. L’idée même d’un fonctionnaire aspirant à la révolution est à pisser de rire (ou à sourire de pitié, selon l’humeur).

    J'aime

  10. @D.Goux : cela vous apprendra à être plus rigoureux. Apprenez à dire à qui vous vous adresser. En outre, si vous pour vous un CDD ou un CDi c’est la même chose, on voit que vous n’avez pas du souvent chercher du boulot et subir la précarité. Enfin, sachez que vous vous trompez encore : Hollande n’est ici pas franchement notre tasse de thé. Vous devez confondre avec votre ami de la Comète…

    J'aime

  11. @D.Goux : LE MONSIEUR TE DIT QU’IL N’EST PAS FONCTIONNAIRE ! (la vieillesse est un naufrage, obligé de crier pour se faire entendre par un sourd qui n’écoute parler que lui seul..).

    J'aime

  12. Elle a donné son avis un peu partout, comme en écho à Mme Lebranchu…C’est tout. Ce sera sans doute dans la presse demain. Moi je l’ai entendue à la radio avec Steph. S’il y a un lapsus dans l’annonce, il ne provient pas de nous….
    Edith

    J'aime

Les commentaires sont fermés.