A Hollande, tout mon mépris

crachatScandalisé, mais dans le même temps pas très étonné par le discours de Hollande en provenance d’Inde, puisque je l’avais déjà prévu dans ce billet. Dire que le drame d’hier sur le parking du pôle emploi de Nantes est « un drame personnel« , une situation particulière, est une erreur de jugement qui me navre, attise ma colère. Je considère quant à moi qu’il s’agit bien plutôt de l’incarnation d’un symptôme collectif qui devrait interroger toute notre société.

Mais il est effectivement bien plus facile de préférer se mettre la tête sous le sable et de ne surtout pas se remettre en question. Car c’est un fait à mes yeux évident : cette vague de suicides par le feu est l’évidente manifestation d’un embrasement social. L’ignorer n’est pas seulement une erreur par négligence : c’est proprement criminel. Et j’en veux énormément à ce gouvernement d’ignorer si incroyablement le malaise social général, sans tenter d’y répondre par le moindre signe d’espoir. Et ce n’est pas le mariage pour tous qui y changera quoi que ce soit.

 

26 commentaires

  1. Il faut vraiment être un pauvre type sans éducation pour polémiquer ainsi sur les propos de François Hollande alors que le cadavre d’un malheureux est encore fumant. C’est tout juste si tu ne l’accuses de l’avoir brûlé vif. Comment peut-on manquer à ce point de retenue et de pudeur ? Tu me fais gerber.

    J'aime

  2. « Le service public de l’emploi a été, je crois, exemplaire » = de ce côté là rien à redire. Un type est désespéré parce qu’en fin de droit et acculé à rembourser du pognon qu’il n’a pas, on ne cède pas. Tel le Adolf Eichmann moyen on a fait son petit bonhomme de devoir et Hollande est content et fier de ses fonctionnaires
    « il n’est nul besoin d’aller chercher une responsabilité (…) » = on y peut rien, nous, enfin !
     » Quand se produit un drame, qui est un drame personnel » = qui n’est rien d’autre
    « c’est aussi un questionnement à l’égard de toute la société » = est-ce le gars qui s’est immolé qui « est aussi un questionnement à l’égard » de toute la société ? est-ce Pôle emploi ? est-ce la société elle-même ? est-ce Hollande ? Qui est « c’est » ? Ou qui est ce « c » apostrophe ?

    Un mystérieux/une mystérieuse « C » apostrophe a une relation étroite avec un supposé questionnement mais on ne sait pas qui ou quoi.

    « C’est » magnifique de tartufferie. Pas étonnant que les blogueurs de gouvernement s’y reconnaissent.
    Si cela avait été du Sarkozy (et c’en est mais juste prononcé par un bègue à lunettes à la place) que ne diraient pas Juan, Dédalus et toute la clique !

    J'aime

  3. Tu dis : « Je considère quant à moi qu’il s’agit bien plutôt de l’incarnation d’un symptôme collectif qui devrait interroger toute notre société. »

    François Hollande a dit : « Quand se produit un drame, qui est un drame personnel, c’est aussi un questionnement à l’égard de toute la société. »

    Bref, vous dites pareil. D’autant plus qu’il ajoute : « Nous devons lutter contre le chômage, nous devons montrer que nous sommes capables d’être une nation solidaire et, quand nous avons des règles, nous devons les faire comprendre. »

    Bref, on pourrait presque s’emballer comme tu le fais et voir dans tes propos une insupportable et indécente tentative de récupération politique d’un drame dont l’origine est en effet à chercher dans une souffrance sociale (mais pas nécessairement que sociale) mais qui est d’abord un drame personnel (il y a un homme qui est mort et une famille endeuillée), une récupération malsaine et qui serait « proprement criminelle ».

    Mais on va éviter de s’emballer, hein ?

    J'aime

  4. Tu t’échauffe un peu vite, camarade. Hollande a dit ceci, à en croire le Monde:
    « Le service public de l’emploi a été, je crois, exemplaire, il n’est nul besoin d’aller chercher une responsabilité. (…) Quand se produit un drame, qui est un drame personnel, c’est aussi un questionnement à l’égard de toute la société ». « Nous devons lutter contre le chômage, nous devons montrer que nous sommes capables d’être une nation solidaire et, quand nous avons des règles, nous devons les faire comprendre »
    Il n’a donc absolument pas dit que ce suicide n’était qu’un drame personnel sans rapport avec le contexte social.

    J'aime

  5. Vendredi 15 février 2013 :

    France : après le décès d’un chômeur, plusieurs tentatives d’immolation par le feu.

    Un homme très seul et sans emploi a tenté de s’immoler par le feu en pleine rue vendredi à Saint-Ouen, en banlieue parisienne, deux jours après la mort d’un chômeur en fin de droits d’indemnisation qui s’était suicidé de cette manière à Nantes (ouest).

    D’autres tentatives ont été répertoriées vendredi. Un homme s’est ainsi immolé par le feu dans la soirée à Saint-Jean-De-Maurienne, dans les Alpes, à l’intérieur de sa voiture sur le parking du magasin de sport dont il est le gérant, a-t-on appris de source judiciaire. Longuement secouru sur place, l’homme grièvement brûlé a été transporté en hélicoptère à Lyon (centre-est) dans un service spécialisé.

    Un homme d’une trentaine d’années a pour sa part menacé de s’immoler par le feu devant un supermarché à Beaune (centre-est) avant d’être maîtrisé par les secours. Et vendredi matin, un adolescent de 16 ans a tenté de faire de même dans un collège de La Rochelle (ouest), mais en a été empêché par d’autres élèves et ne s’est pas brûlé.

    L’homme de 49 ans qui a tenté de se suicider à Saint-Ouen a affirmé aux secours être lui aussi un chômeur en fin de droits. Transporté à l’hôpital, il souffre de quelques brûlures sérieuses, mais ses jours ne sont pas en danger, a indiqué la préfecture de Seine-Saint-Denis.

    Selon les premiers éléments de l’enquête, l’homme s’est aspergé d’alcool à son domicile peu avant 11H00, avant de mettre le feu à ses vêtements au pied de son immeuble situé en face d’une école primaire.

    Des passants ont aussitôt appelé les secours qui sont rapidement intervenus afin de le prendre en charge, a déclaré la préfecture.

    Il a expliqué son geste par sa situation de chômeur en fin de droits d’indemnisation, mais cela doit être précisé par l’enquête, a indiqué la préfecture qui fait en outre état de problèmes de nature privée et familiaux.

    Interrogés par l’AFP, plusieurs témoins ont raconté avoir vu l’homme sortir de chez lui, chancelant, avant de s’écrouler sur le sol.

    Il y avait de la fumée qui sortait de ses vêtements, comme quand quelqu’un sort de la douche, a raconté la cuisinière de l’école, qui l’a aperçu de sa fenêtre avant d’aller lui porter secours.

    Il disait qu’il se sentait très très seul, qu’il n’avait pas sa famille, a précisé la directrice de l’école, Valérie Renault, arrivée rapidement sur place.

    Ce drame est intervenu deux jours après le décès d’un chômeur en fin de droits à l’indemnisation, qui a mis fin à ses jours mercredi à Nantes en s’immolant par le feu devant l’agence pour l’emploi de son domicile.

    Le président français François Hollande avait exprimé après ce drame une émotion toute particulière, tout en écartant toute responsabilité du service public de l’emploi.

    Il n’est nul besoin d’aller chercher une responsabilité, a estimé M. Hollande, tout en jugeant que quand se produit un drame qui est un drame personnel, c’est aussi un questionnement à l’égard de toute la société.

    http://www.romandie.com/news/n/_France__apres_le_deces_d_un_chomeur_plusieurs_tentatives_d_immolation_par_le_feu_RP_150220132147-25-321663.asp

    J'aime

  6. problématique complexe que ce cas. Les statistiques parlent : Il y a de plus en plus de suicide et de dépressions. Le passage à l’acte peut aussi être sujet à un effet de « groupe » lorsqu’on ne voit plus le bout du tunnel. Et il est trés difficile d’arrêter l’engrenage comme il est difficile de ne pas être « contaminé » à cotoyer une personne dépressive.
    Oui, c’est banal et incomplet de dire que c’était « personnel ». La fin de droit est elle le déclencheur ou est-ce autre chose? C’est un tout mais se voir ainsi rejeter de la société est insupportable. Aussi ces propos peuvent être vus comme insultant pour tous ceux qui ne sont pas écoutés et arrivent en fin de droit.

    Au passage, j’ai entendu encore un beau mensonge d’un délégué CGT D’Aulnay sur les « formations d’un mois » de gens d’Aulnay pour Poissy… Il suffit d’interroger les autres syndicats pour connaître la vérité sur la raison de tout cela.

    J'aime

  7. Le Che Guevara de la tirelire de mon petit fils est parti en Inde pour se rencarder sur les intouchables (les exclus du système des castes).
    Ce afin de peaufiner la poursuite de son programme, coécrit avec Laurence Parisotte : « Le changement c’est maintenant, mais pour les pauvres ».

    N B : Allende revient ! Les socialistes ont besoin d’une bonne leçon.

    J'aime

  8. Au lieu de se cramer devant un pole emploi ou il se passe rien,pourquoi pas tirer dans le tas..a mourir pour mourir autant partir avec quelques tetes en trophé..de toute façon ça va arriver un jour ou l’autre,un type au bout du rouleau va passer a l’acte..

    J'aime

  9. Je n’avais pas entendu ces propos, ça montre la tiédeur du personnage bien plus préoccupé par son objectif d’atteindre les 3% de déficit. On se serrera plus la ceinture sous Hollande que sous Sarkozy.

    J'aime

  10. Je voudrais ajouter que lorsqu’il s’agit de donner l’Allemagne en exemple, Sarkhollande et ses complices ne parlent jamais du fait que, contrairement en France un.e chômeur/euse EST AUTORISÉ.E à gagner 100 euros DE PLUS que ses indemnités sans les perdre. ET MÊME PLUS ! Sauf que tout ce qui dépasse les indemnités + 100 lui sont pris. Mais cela n’est pas un grand mal,. Cette mesure est faite pour permette aux gens de reprendre PROGRESSIVEMENT une activité (au lieu d’abruptement comme les francais y sont forcés).

    J'aime

  11. Drame personnel…..cela fait tellement pensé à ces « faits » que l’on appelle « divers » quand il s’agit de féminicide institutionnalisé, encouragé, béni urbi et orbi par les grands mâles blancs
    qui ont décidé d’exploiter et de réduire les femmes à rien,

    Le « pauvre » (le désargenté) est l’autre discriminé.

    Le pauvricide ne fait pas que commencer, il a une longue histoire derrière lui, mais il va toujours être maquillé en « drame personnel ».
    Du moins il n’est pas maquillé en « drame passionnel »…

    Moi aussi j’éprouve le plus grand mépris pour le Tartuffe Hollande.

    Je n’en dirais pas plus en raison d’une certaine charte qui me contraint à ne pas tomber dans l’insulte mais je n’en pense pas moins.

    J'aime

  12. Jeudi 14 février 2013 :

    Zone euro/PIB : recul de 0,6% au quatrième trimestre, pire que prévu.

    La zone euro s’est enfoncée dans la récession au quatrième trimestre 2012, avec un Produit intérieur brut se repliant de 0,6%, a indiqué jeudi l’office européen des statistiques, Eurostat.

    C’est pire qu’attendu : la plupart des analystes tablaient sur un PIB se repliant de 0,4%, même si ce chiffre semblait trop optimiste au regard des chiffres de croissance allemand (-0,6%) et français (-0,3%) au 4e trimestre, publiés dans la matinée.

    En comparaison avec le quatrième trimestre de l’année précédente, le PIB corrigé des variations saisonnières a enregistré une baisse de 0,9% dans la zone euro, contre un repli de 0,6% au trimestre précédent.

    Aucun détail n’a été donné sur les composants du PIB, mais « sachant que la demande intérieure risque de rester faible dans la zone euro, toute reprise dépendra du commerce extérieur », souligne Peter Vanden Houte, de la banque ING.

    « D’où l’importance de ne pas avoir une devise trop forte », précise-t-il, alors qu’un débat sur l' »euro fort » parcourt la zone euro depuis plusieurs jours, à la demande de la France qui craint que le niveau de la monnaie commune ne pèse sur ses exportations et ne pénalise ses efforts en terme de compétitivité.

    La zone euro était entrée en récession au troisième trimestre pour la deuxième fois en trois ans, en enregistrant un PIB en recul de 0,1%, après s’être déjà replié de 0,2% au trimestre précédent. Une période de récession est constatée lorsque le PIB se contracte pendant deux trimestres consécutifs.

    Preuve que la zone euro est à la traîne, les Etats-Unis ont enregistré un PIB stable au quatrième trimestre (après une hausse de 0,8% au troisième trimestre).

    http://www.romandie.com/news/n/Zone_euroPIB_recul_de_06_au_T4_pire_que_prevu60140220131339.asp

    J'aime

  13. Il est plus plus préoccupé par les chiffres que par le social et l’humain. Il nous conduit droit dans le mur où plutôt dans les bras de Le Pen avec sa politique… (thème de mon prochain billet)

    J'aime

  14. @stef : je sais, c’est bien pour cela que j’ai écris ce billet, je connais trop bien le problème…et le processus. Ainsi, dans ma boite, ce manager qui tient le même discours, et rigole en disant que tout de même, on est pas à France Télécoms, alors que tant de gens vont au boulot la boule au ventre… Pauvre type.

    J'aime

  15. Je ne sais pas ce qu’a dit Hollande, mais ce genre de réaction est typique dans le cas de suicide en entreprise quand il s’agit de nier les risques psychosociaux encourus par certaines conditions et organisations du travail : il avait des problèmes….

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.