Cambadélis, l’ennemi de classe

S’il en est un au PS que je déteste encore plus que Valls, cest bien lui… On peut au moins reconnaitre au ministre de l’intérieur de ne pas avancer masqué.

3 réflexions sur “Cambadélis, l’ennemi de classe

  1. Des petits coups dans les rotules, par exemple ? Ou dans les chevilles ?

    Le parti soumis l’est au libéralisme le plus assumé. Donc, avec des pincettes, on prend, et hop ! on jette.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.