Eh oh, les socialos, l’égalité hommes/femmes, on s’assoit dessus ?

Capture

Merci à la Fondation Copernic d’attirer notre attention sur le fait que, non content d’être particulièrement régressif pour des raisons déjà citées ici à plusieurs reprises, l’accord emploi (ANI) dont le gouvernement est si satisfait a comme un léger défaut, :

« il est surprenant que la ministre des Droits des femmes s’en félicite alors que précisément le thème de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes était absent des négociations sur l’accord, contrairement à la feuille de route issue de la Conférence sociale de juillet 2012 ! Ne pas avoir intégré cette question dans une négociation sur la sécurisation de l’emploi est navrant, dans la mesure où la précarité de l’emploi frappe particulièrement les femmes, de manière structurelle : elles sont prépondérantes dans le temps partiel ; leurs taux de chômage, taux de sous-emploi et taux de CDD sont toujours supérieurs à ceux des hommes. Elles représentent 75% des bas salaires. »

Ya comme un défaut…

http://www.ina.fr/video/embed/I06268518/976922/9faa4d044bbecc32a5bef02aba121599/425/319/0

.

11 réflexions sur “Eh oh, les socialos, l’égalité hommes/femmes, on s’assoit dessus ?

  1. Sur le temps partiel, 100% raison.
    J’ai assez travaillé durant mes études pour le savoir, notamment 2 mois dans une cafétéria…
    Des horaires de m***, coupés n’importe comment, avec des temps morts, trop crevé pour faire autre chose, les coupures trop courtes.
    C’est pour cela que le temps partiel doit vraiment être une réelle priorité et ce n’est toujours pas le cas.
    Quand ils mettent 3 h le matin, une coupure de 2 heures et 2 heures l’après-midi, ce devrait être interdit.
    Par contre, tu peux être sur que le petit patron, il va avoir ses heures bien groupées : c’est souvent le DRH qui se fiche de la qualité de vie de ses employés, on en discutait il y a quelques temps avec des caissières de grand magasin

    J'aime

  2. Merci pour cet article GdC. Ils se sont clamés les parangons de la parité mais dans les faits, rien de cela. Juste un discours tartuffesque triomphateur. Au ministère des droits de la Femme, il n’y a que des hommes derrière N.V.-B.. C’est hallucinant.

    J'aime

  3. Le gouvernement compte autant de femme que d’homme.
    Tiens le FDG, vous en avez pas marre de taper sur ce gouvernement? Et si on parlait de votre « projet »? Enfin, si vous en avez…
    Quoi? Vous n’etes plus « ecologistes »? (#nddl)
    Désormais « féministes »? Revenez vers le Peuple, les ouvriers ont besoin de vous!
    Bonne journée.

    J'aime

  4. @ Bembelly : Le peuple ce sont aussi et surtout des femmes vu que les hommes sont au commande. Les pauvres se sont MAJORITAIREMENT des femmes.
    La parité au gouvernement a consisté à laisser les ministères les plus importants aux hommes. Ou le poste de 1er ministre est-il occupé par une femme ?
    Ayrault quel héros ! Une femme pourrait-il seulement l’égaler, n’est-ce pas ? (C’est de l’ironie).
    De plus, en coulisse, sur 140 directeurs, chefs de cabinet et conseillers il y a seulement 38 femmes.
    Belle parité en effet !
    Contre NDDL ce sont aussi une pléthore de femmes qui se battent. Des ouvriÈRes aussi…Car, même si cela paraît hallucinant à certains, les ouvriers n’ont pas tous une quéquette.

    Mais faut-il faire comme si « peuple » était synonyme de « mecs », ou quoi ?

    J'aime

  5. Erratum : les pauvres « ce » sont majoritairement des femmes.

    Sinon : ah oui j’oublais que « féministe » est un gros mot comme « gonzesse ».

    Attention, le féminisme rend efféminé et fait tomber les couilles.

    J'aime

  6. @euterpe : t’inquiètes, il n’est pas dangereux, ce type qui pense que notre cerveau ne fonctionne que de manière exclusivement unidirectionnelle, et que l’écologie et le féminisme sont incompatibles… Et pourtant, il n’est pas blond !

    J'aime

  7. Merci GdC, tu me rassures 😉

    D’ailleurs, il faudrait l’éduquer ce petit. Apparemment il n’a jamais entendu parler d’un mouvement de folles et de fous complètement délirants (dont je fais partie) qui associent carrément écologie et féminisme.
    Ouais.
    Carrément.
    Direct.
    Les écoféministes, on les appelle.
    Mon Dieu, quelle horreur pour le PS et les blogueurs de gouvernement !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cof%C3%A9minisme

    J'aime

  8. @euterpe : pourquoi te rassurerai-je ? Je ne dévie pas d’une ligne de mon chemin, toujours fidèle à moi m^me et à mes convictions… Au fait, à propos d’écoféminisme,des choses à me faire lire , je suis en vacances… Et dis moi que penses tu de la conf de la fondation Copernic, justement, à propos de féminisme ? J’y suis allé voir.. et… Billet peut-être.

    J'aime

  9. Je ne sais pas ce qui s’est dit à cette conf’ mais j’imagine que cela concernait l’absence d’avancée dans l’égalité des droits puisqu’il n’y en a quasiment aucune.
    Si tu en fais un billet, je serais renseignée du coup ! 😉

    Sinon comme lecture il faut lire l’excellent livre de Françoise d’Eaubonne : « Le féminisme ou la mort ». Si tu en as le courage, fais-le, tu ne seras plus le même après, je te garantis. Il sera plus que jamais clair pour toi que le machisme nous mène tout droit dans le mur.

    J'aime

  10. Je confirme. Sur la ZAD il y a à peu près autant de filles que de garçons, à la louche (il y a des arrivées et des départs un peu tous les jours). J’ai encore pris un pot avec deux ZADistes hier, fille et garçon (elle/il sont courageux, à peu près 30 Km pour venir au centre de Nantes). Là-bas, il n’y a pas de différences. Et pour être écolo, c’est l’endroit rêvé.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.