Enfin une mesure (vraiment) de gauche ? Dont acte.

Volare Digital Capture Peut-être allons nous pouvoir enfin mettre un peu d’eau dans notre vin  dans le cadre de la guerre fratricide que nous nous livrons, entre  Front de Gauche et PS, dont les blogueurs politiques respectifs se font volontiers l’écho… L’un des principaux points de désaccord entre les sympathisants du Front de Gauche et le gouvernement (et le parti dont il est issu majoritairement), en dehors de la logique austéritaire ¹ et  de sa soumission à la logique libérale orthodoxe, était celui du droit de vote des étrangers aux élections locales. Or, alors qu’ on pensait la mesure tant attendue par de nombreux électeurs de gauche remise aux calendes grecques, le Parisien nous donne aujourd’ hui une (enfin) bonne nouvelle qui pourrait peut-être nous réconcilier (un peu) avec les socialistes :

 Ce mardi, Matignon a repris en main le dossier du droit de vote des étrangers non communautaires aux élections locales, assurant qu’il n’était pas «enterré» et qu’une initiative serait prise très prochainement pour faire avancer ce dossier.

 «Vous en saurez un peu plus aujourd’hui (mardi) ou demain (mercredi), il y a un peu de suspense», a indiqué Matignon, sans donner plus de précision.

 Croisons les doigts. Depuis le temps que cette gauche là a passé à trahir sans cesse nos espoirs, sur ce point là… je suis toute ouïe ! « Anne, ma soeur Anne , ne vois-tu rien venir ? « 

 .

 ¹ Aujourd’hui, le blog Rouges&Verts du journal Le Monde a publié  la Lettre stratégique du Front de Gauche (IMPoSer une aLternatIVe à L’auStérIté), qui  est consultable ici, sur Scribd. Je vous invite à la consulter attentivement afin de mieux comprendre les raisons de nos divergences,  et faire connaissance avec les alternatives à cette logique d’austérité que nous proposons.

7 réflexions sur “Enfin une mesure (vraiment) de gauche ? Dont acte.

  1. Ce droit de vote aux élections locales est le plus important, parce que c’est le moins assujetti aux logiques de partis, dans une certaine mesure. Nos frères humains qui paient leurs impôts comme nous ont aussi le droit de contribuer à décider des répartitions de nos efforts financiers, c’est me semble-t-il un minimum.

    Pourquoi donc le parti au pouvoir maintenant ne s’est-il pas emparé de cette logique avec plus de détermination, jusqu’à présent ? Pour que cette mesure soit efficace, il faut bien entendu qu’elle soit réglée dès cette année, afin que les nouveaus électeurs potentiels aient le temps de s’inscrire sur les listes électorales annexes.

    Ce serait un grand premier pas.

    J'aime

  2. Vous êtes des crétins et vous tombez dans tous les pièges tendus par le pouvoir.

    1. ce thème va occuper la scène politique alors que la mesure n’a aucune chance d’être votée au congrès.

    2. rien à foutre du droit de vote des étrangers. tâchons de faciliter les naturalisations pour que ceux qui le désirent participent – en tant que français – à la vie politique.

    le seul problème en france est que le taux de chômage va exploser.

    « fraternel » ? le PS est notre ennemi. autant que l’ump. Ils mènent la même politique économique de répression salariale.

    J'aime

  3. Oula, il y a méprise.

    Bien évidemment, ceux qui iront sur mon blog verront qu’en aucun cas je ne fais l’apologie d’alain de benoist. J’avoue même à un de mes lecteurs, dans les commentaires, que :
    « j’ ai peu lu A de benoist si ce n’est quelques articles pêchés sur son site; mais j’avoue un a priori défavorable à son égard. »

    Pourriez vous s’il vous plait aller vérifier puis corriger cette étourderie, qui consiste à qualifier un militant du front de gauche de proche en proche « néo fasciste » ?

    Cordialement,

    crétin.

    J'aime

  4. Si les socialos tardent à tenir leurs promesses, c’est peut-être aussi (en partie), parce qu’ils n’ont pas fini de jouir des plaisirs procurés par les facilités et les privilèges retrouvés… au Pouvoir !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.