le populisme est-il un socialisme ? (à moins que ce ne soit l’inverse…)

A

Avec la mauvaise foi qu’on lui connait, Nicolas J. s’appuie (assez lourdement il est vrai)   sur la lettre et les arguments de cet extraordinaire honnête homme pétri de valeurs de gauche qu’est Cambadélis , dont j’ai dit tout le bien que je pensais de sa lettre hier, pour nous asséner sa vérité indiscutable.  En gros et en détail : taper sur le PS, quand on est de gauche, c’est mal.

Sauf que. Ironie amusante, il utilise le machingraphe qui illustre son billet (dont il ne m’en voudra pas je l’espère de lui avoir emprunté pour les besoins de la démonstration) en l’interprétant et le tordant à son inimitable façon pour taper sur le Front de gauche, en soulignant ostensiblement que, je cite  » Il y a plus de monde au Front de Gauche à pratiquer le culte du chef qu’au PS. » (voir le graphe ci-dessus).

Mais comme au jeu des baffes dans la gueule, je peux être très fort moi-aussi, si je veux et quand je veux, c’est à dire chaque fois qu’on me marche sur les pieds, je constate simplement comme cela en passant avec mon air de ne pas y toucher que la valeur autorité est bien plus présente au PS qu’au Front de gauche… Le culte du chef a donc bien plus d’avenir au PS qu’au Front de Gauche… De là à dire qu’il y a là plus de fachos, voilà un pas que je ne franchirai pas.

Car quant à moi,  je sais raison garder (poil aux pieds).

8 réflexions sur “le populisme est-il un socialisme ? (à moins que ce ne soit l’inverse…)

  1. Et « l’ordre » c’est quoi ? hein ? faudrait savoir ce qu’ont met dedans ? je pense par exemple que la notion d’ordre du Tovarich Babelouest -foutredieu- [langage vert pour l’asticoter] n’est pas la même que celle d’un troll UMP ? ou même la notion de désordre.

    Donc là nous avons 2 blogueurs de qualité , qui s’étripent sur un sondage dont le résultat mérite un vrai débat : est il débile ou a-t-il du sens ?

    J'aime

Les commentaires sont fermés.