La curieuse conception de la démocratie des socialistes

Si ç’avait été Sarkozy, on aurait crié au scandale et au déni de démocratie :

« Un débat sans vote aura lieu mercredi à 15h, au même moment, à l’Assemblée nationale et au sénat », à propos de la situation au Mali, a déclaré le Jean-Marc Ayrault à l’issue de la réunion avec les responsables parlementaires.

Mais là, ça vient de Hollande et Ayrault. Alors,  ça change tout.

6 réflexions sur “La curieuse conception de la démocratie des socialistes

  1. A NDDL 1 « commission de dialogue »…sans débat, à l’AN 1 débat sans vote….. paroles, paroles ….. ou l’art de donner la parole pour mieux la confisquer….

    J’aime

  2. Alors pour info, Jean-Marc Ayrault ne fait qu’appliquer la constitution et plus précisément son article 35, je cite : « Le Gouvernement informe le Parlement de sa décision de faire intervenir les forces armées à l’étranger, au plus tard trois jours après le début de l’intervention. Il précise les objectifs poursuivis. Cette information peut donner lieu à un débat qui n’est suivi d’aucun vote »

    Ainsi, sauf erreur de ma part, un vote aurait été inconstitutionnel, ce qui, admettons-le, n’aurait pas été du meilleur effet alors que nos troupes sont engagées sur le terrain 😉

    J’aime

Les commentaires sont fermés.