« France Inter ? Quel bordel ! »

Capture

Personne, vraiment ? Aucun blogueur ? Blogueuse ? Alors faut bien que je m’y colle, par devoir militant et solidarité syndicale… Mais que dire, comment défendre une radio que je n’écoute plus depuis que Val a viré tous les humoristes un par un ? Sinon que Jean-Luc Hees, le patron de France Inter, a réussi le tour de force en termes de management de ses ressources humaines,  de créer et de consolider un mouvement de grève dur pour la suppression de…  4 postes seulement ! Une partie des explications fournies par Télérama est ici.  Un exploit, assurément. Il semble que ce service autrefois public radiophonique  ait sérieusement besoin en ce moment de réapprendre à négocier, et devrait suivre quelques cours de médiation et de dialogue avec les syndicats qui lui seraient unanimement profitables… Alors, on lui offre des cours du soir, au Jean-Luc ? Car je me souviens quant à moi, ce dont le journaliste de Télérama ne parle pas, que le gars a également réussi un autre exploit : provoquer une grève des auditeurs ! C’était il y a deux ans… Les raisons ? Ce sont les humoristes qui en parlent le mieux :

7 réflexions sur “« France Inter ? Quel bordel ! »

  1. Mmouais… bien que n’écaoutant plus la radio depuis des dizaines d’années, je me sens concerné par cette dérive digne des petits marquis de Molière, pompeux, ennuyeux, vides et veules. Le Pouvoir voudrait dégoûter les spectateurs de la vieille chaîne de référence, qu’il ne s’y prendrait pas autrement. Trop rétive à son goût, peut-être, et malgré un chapeau qui lui est tout acquis…

    J'aime

  2. A trop tirer sur la corde, même les pendus finissent par tomber…
    Merci pour le rappel de ce grand moment de François Morel !

    J'aime

  3. Tu aurais mieux fait de t’abstenir. La solidarité n’oblige pas à la bétise et à la mauvaise foi, à peine de devenir aveugle et morbide. Vous devriez ajouter quelque chose sur la mauvaise foi dans votre charte.

    J'aime

  4. Je suis un mec qui lit ton blog. Il faut que je te donne mon pedigree avant de commenter ? Je réagis à ton article que je trouve de mauvaise foi.

    Ton post contient un lien vers un sujet de télérama dont voici deux extraits (ctrl-c ctrl-v) :

    « Le SNJ-FO se désolidarise des autres syndicats (qu’il accuse de vouloir « instrumentaliser les journalistes » dans cette affaire). »

    Apparemment même pour les représentants de FO qui connaissent le sujet mieux que toi et moi réunis, cette « solidarité » que tu évoques ne coule pas de source, ça devrait t’inciter à un minimum de prudence, selon moi (le passage de mon commentaire sur la solidarité aveugle).

    « Quant au mandat de Jean-Luc Hees, président de Radio France, il court normalement jusqu’en mai 2014. Jusqu’ici, il peut s’enorgueillir d’un excellent bilan en terme d’audience, et notamment sur France Inter qui a atteint des plus hauts historiques depuis deux ans. Reste à savoir combien d’auditeurs la chaîne perdra dans la bataille actuelle. »
    A te lire, Jean-Luc Hees se réduit au mec qui a viré deux « humoristes » : ce n’est apparemment pas l’avis de gens de cette profession. (le passage de mon commentaire sur la mauvaise foi qui consiste à disqualifier quelqu’un en utilisant un prisme réducteur)

    C’est plus clair ?

    J'aime

Les commentaires sont fermés.