#cahuzac : l’heure de la vengeance approche…(Tremblez, blogueurs de gouvernement !)

Einstein-tire-la-langueje sens que les blogueurs de gouvernement vont devoir se préparer à manger leur chapeau, avec de la moutarde, de la mayonnaise ou de la sauce barbecue selon leur choix. A moins que ce ne soit en arrosant leur méa culpa (que j’exige public !)  de bière, pour faire passer plus aisément la pilule. Car ceux qui ont pris les journalistes de Médiapart pour des cons risquent bien en effet d’en être pour leurs frais. Et la preuve nous adviendra que celui qui se faisait le champion toutes catégories de la traque à l’évasion fiscale en a été lui-même l’un des non-négligeables acteurs… avant de se raviser parce que peut-être cela ferait tache sur son CV,  surtout en cas d’accession au pouvoir.

Décidément, on peut au moins accorder un crédit au gouvernement hollandais : celui d’avoir permis l’éclatement de tant d’affaires de conflits d’intérêts : levée de l’immunité parlementaire de Guérini, dénonciation du système Huchon, affaire de la fédération PS du Pas de Calais, affaire d’abus de confiance du sénateur Navarro en Ile de France…  N’en jetez plus ! Comme quoi nous sommes toutefois dans un système politique un tantinet plus démocratique qu’auparavant… sous l’ère sarkozyste, que je n’oublie pas.

L’hypocrisie blogosphèrique coutumière de certains ¹ de ces gens là pourra toujours leur commander de nous opposer l’argument fallacieux selon lequel avoir un compte en Suisse n’est pas interdit, nul n’est dupe. Un peu de salubrité publique ne fera de mal à personne. Ni à notre chère démocratie, ni au sentiment d’impunité qui alimente le discours du « tous pourris » dont on ne sait que trop bien à qui il profite… Ni à la gauche alternative et anticapitaliste, dont Cahuzac est un ennemi de classe A.

Place au peuple ! Et à ses cris

¹ je ne mettrai pas Juan dans le même sac, malgré ses valses hésitations assez irritantes, pour une simple et bonne raison : ce billet.