racisme en France : Le Point n’en a pas qu’après les arabes…

intrigantereussite-604x422Après la polémique des unes racoleuses islamophobes du Point, c’est à présent au tour des chinois d’en prendre plein leur grade… A la suite d’un article visible ici, s’estimant lésés et victimes d’amalgames portant atteinte à leur dignité, l’Association des Jeunes Chinois de France (AJCF) avait envoyé un courrier à Franz-Olivier Giesberg, son directeur de publication, pour demander un rectificatif et un droit de réponse. En vain.

« Cette publication a entraîné un émoi légitime, notamment chez les jeunes issus de l’immigration chinoise, en raison des clichés racistes qu’elle véhicule », déplore l’association, en précisant qu’il s’agit d’une première. L’article incriminé expliquait notamment que l’entrepreneur chinois en France ne payait pas d’impôts, ne cotisait pas et ne rémunérait pas ses salariés. (source)

Aujourd’hui, n’ayant pas eu gain de cause, ils ont donc décidé de porter plainte pour  « diffamation publique raciale à l’encontre des Français d’origine chinoise » contre l’hebdomadaire. Très bien. Que la justice suive son cours. Car comme le disent les Inrocks, “Remplacez ‘chinois’ par ‘noir’, ‘arabe’ ou ‘juif’ et vous avez une polémique nationale”… Et yen a marre, de cette France là.

7 réflexions sur “racisme en France : Le Point n’en a pas qu’après les arabes…

  1. Bien dit. Le racisme anti-chinois est bien plus présent que l’on ne pense. J’en entend de belle dans le monde de la protection animale (et rien à voir avec Brigitte Bardot d’ailleurs : http://icezine.wordpress.com/2012/04/09/racisme-et-protection-animale/ ) . Mais effectivement, changez le chinois par autre chose et ça fait scandale. Il suffit qu’une communauté réussisse pour qu’elle attire les convoitises, soit jalousée. Et puis en France, chinois ça veut dire aussi japonais, viet, thai, cambodgien….
    Y’en a marre mais alors vraiment marre de cette france là !

    J'aime

  2. – » Il suffit qu’une communauté réussisse pour qu’elle attire les convoitises, soit jalousée. »-…marrant çui-là!!!
    La communauté qui « réussit » n’est pas celle du vulgus-pecum chinois mais celle des tenanciers du bordel industrieux des ateliers clandos et des marchands de sommeil n’ayant rien à envier à leurs homologues Africains, rebeus, du S-E asiat’ ou d’ailleurs!

    La communauté qui « réussit » que d’aucuns se mettraient soudainement jalouser est aussi celle des maquereaux et de quelques hommes de paille au service d’ entreprises du BTP….
    Je me tords de rire à lire de pareilles âneries! Iceman se qualifierait-il pour les finales de l’immonde et de l’absurde? En tous cas voici un beau bouquet de conneries.

    Reprenez-vous mon cher…Certains pourraient à leur tour vous envier pareils pompons!!!
    Steph

    J'aime

  3. Cliché autant que l’arabe tortionnaire de femme, le juif usurier, bijoutier ou que sais-je encore. Un bel exemple de racisme latent que votre discours.
    Oui, il y a des exploiteurs en chine et ici, des ateliers qui profitent des clandestins. S’il n’y avait que les chinois ou si les chinois l’avait inventé, ça se saurait. L’esclavage moderne n’a rien à envier à celui du passé commis par toutes les populations, blanches, noires, jaunes, … Alors de grace, votre discours, gardez le et montrez du doigt l’esclavage, la prostitution, la violence contre les femmes, l’exploitation des clandestins sans dire que c’est l’autre,…
    Ah, vous avez oublié de dire comme qui vous savez  » ma meilleure amie est chinoise »….

    J'aime

Les commentaires sont fermés.