Coup de Tarnac à Notre Dame des Landes

 Suffirait-il médiatiquement d’une étincelle pour discréditer toute une cause, sérieuse et légitime : celle de l’opposition – dont je suis, résolument – au projet d’aéroport de Notre dame des Landes (NDDL) ?  Grâce à un incident dont on ne saura peut-être jamais ou trop tard la cause réelle et sérieuse, de même que l’identité des agresseurs qui au moment où j’écris ces lignes, n’est toujours pas connue… Un vigile tantôt agressé,  tantôt « roué de coups », « passé à tabac », ou  brûlé vif selon les journaux concernés. Une agression qu’il va de soi qu’elle doive être condamnée quoiqu’il arrive. Mais gardons nous des conclusions hâtives, s’il vous plait.

  Cela n’empêche pourtant pas le principal soutien de ce projet mégalomaniaque, inadapté et dont la dimension économique et sociale est sujette à bien des interrogations de sauter sur l’occasion en se prévalant d’un argument spécieux qui par les mots employés nous  en rappelle d’autres… « Il est absolument inadmissible, quand on s’oppose à un projet qui a fait l’objet de toutes les décisions, (…) donc dans un Etat démocratique, que des forces ultra-minoritaires et violentes venues parfois de différents pays d’Europe s’opposent à un choix légal et parfaitement démocratique » tonitruait donc le fameux premier ministre par qui le scandale arrive. Démocratique, vraiment ?! Classe-t-il, pour seul exemple (et ceci  afin de démontrer le caractère absurde de cette sortie Ayraultesque),  Monsieur Hessel parmi ces forces ultra minoritaires violentes ?

Pourtant, comme l’écrivent ceux d’Acrimed, Une enquête est en cours…Mais ces mêmes médias « savent » déjà. [ …] Après les fiascos journalistiques des affaires du « bagagiste de Roissy », de la « fausse agression du RER D », ou d’Outreau, la propension des médias à faire fi de leurs erreurs passées ne laisse pas d’étonner… D’autant plus que l’actualité récente aurait pu rappeler aux intéressés les risques qu’il y a à colporter des « informations » non vérifiées. Au moment où les défenseurs des accusés de Tarnac produisent de nouveaux éléments à charge contre les enquêteurs, et alors que les médias s’étaient empressés d’accréditer la version policière (ainsi que nous l’avions relevé), un peu de prudence aurait dû s’imposer.

Je serais de ceux qui ce samedi  (comme j’aimerais !) vont manifester convivialement sur le site, je me méfierais : les chausse-trappes ne sont pas à exclure… Ce ne serait en effet pas la première fois que des acteurs politiques et des intérêts financiers qui se présentent comme supérieurs organisent des coups foireux pour discréditer ceux qui les gênent… Espérons que la manifestation de réoccupation de samedi se déroulera sans incidents. Nous comptons expressément sur la vigilance sans failles des forces de l’ordre pour cela.

Pour ceux qui veulent participer aux festivités, le calendrier est ici. Cliquez également sur l’illustration du site de la ZAD du Nadir…

.

10 réflexions sur “Coup de Tarnac à Notre Dame des Landes

  1. Ce texte de « dénonciation » est d’une extrême confusion comme le sont les  » échos merdiatiques » relatifs à l’incendie d’une pelleteuse ou le fait qu’un vigile énervé se soit pris quelques baffes méritées en passant…-(Ne sont-ce pas là les risques du métier lorsqu’on figure au nombre des entreprises collabo, protégeant, avec les flics un chantier honni?)- et nous ne comprenons pas « très bien » ce qui est « dénoncé »dans ce fouillis probablement rédigé à la hâte par GDC ?) .

    Si nous pouvons nous aussi souhaiter que la « ré-occupation » puisse se dérouler festivement et à l’abri de toute agression, (rappelons que la première de toutes les agressions n’est pas de gifler un gros bras d’une agence de sécurité ou de cramer du matos de chantier mais bien celle « occupation policière permanente » visant à maintenir et soutenir depuis 40 ANS un projet étatique auquel toute une population s’oppose. Un population d’habitants, de riverains tout d’abord et puis au delà et pas seulement symboliquement mais dans le fait même l’avis de nombreuses personnes arrivant de partout opposées aux diktats de l’État,…
    L’agression n’est donc pas de gifler un nervi de la « sécurité », d’endommager un engin de chantier comme dans un jeu de hardiesse minimum.
    .
    Pas plus que GdC , ou les « Bourdalistes patentés et encartés » , ou les flics peut-être (et là ce serait même heureux!) nous ne connaissons le ou les auteurs de « ces petites égratignures » contre un » consensus pacifiste ».qui n’est d’ailleurs respecté que d’un côté (à mon sens un consensus ce n’est pas exactement ça…) et violé en permanence par les flics comme par les conducteurs de bulldozers de ces entreprises qui les emploient .ou encore ces média qui gémissent avec. les défenseurs du projet scélérat!!!..
    Jusqu’à plus amplement informés nous préférons considérer ces paires de gifles et autres dégâts mineurs comme des « avertissements spontanés » faisant partie intégralement d’un large mouvement de désobéissance et de résistance autonome, anonyme, à toute cette organisation sociale de la misère et des contraintes.
    Steph.
    http://nosotros.incontrolados.over-blog.com
    http://nosotrosincontrolados.wordpress.com
    .

    J'aime

  2. Le plus grave, c’est cette action manifestement provocatrice (de la part des médias surtout) consistant à (tabasser, rouer de coups, brûler, rayez les mentions inutiles) un type placé la nuit par Vinci près d’une maison pour qu’elle ne soit pas réoccupée – version officielle. Personne n’est au courant de rien, les versions des journaux partent dans tous les sens…

    Et bien entendu seul le futur constructeur, ou ses alliés politiques, auraient eu intérêt à ce genre d’action, pour discréditer le mouvement pacifique de défense

    J'aime

  3. Selon des infos parallèles, le vigile n’aurait pas été touché, seul le véhicule, propriété de Vinci, aurait été l’occasion d’un feu de joie. A prendre au conditionnel bien sûr.

    J'aime

  4. Comme il est d’usage en pareilles circonstances, et après la publication d’un billet sur nos pages relativement à cette même affaire il y a quelques jours,(( y-a-bons-sabotages-contre-l-ayraulporc-)) on peut dire et redire: « ON VOUS L’AVAIT BIEN DIT!!! ».

    Du coup, après ces quelques précisions à lire dans le journal Breizh, je ne pouvais manquer de rédiger à nouveau un billet traitant une fois de plus de ce dont il aurait fallu causer bien avant…

    Vous trouverez facilement le billet en question . Celui de ce matin est:

    http://nosotros.incontrolados.over-blog.com/article-nddl-last-but-not-least-y-a-bons-sabotages-contre-l-ayraulporc-112562038.html

    Merci pour vos réactions et précisions.
    Cordialement.
    Steph

    J'aime

Les commentaires sont fermés.