Dissolution des identitaires : êtes-vous d’accord (moi oui)

Après la gauche, des associations réclament la dissolution des Identitaires

Alors que le Parti communiste, la Parti de gauche et le Parti socialiste ont exigé la dissolution du mouvement d’extrême-droite Génération identitaire, le Mrap, SOS Racisme et le Rassemblement des Musulmans de France (RMF) réclament plus de fermeté contre les groupuscules identitaires au lendemain de l’occupation d’une mosquée en construction à Poitiers par des militants d’extrême droite.

« Ce groupuscule doit être dissous et ses responsables poursuivis pour provocation à la haine raciale », indiquait le Parti communiste français, hier, dans un communiqué après l’occupation samedi matin par 73 militants du groupe d’extrême droite Génération Identitaire de la mosquée de Poitiers pour protester contre « l’islamisation de la France ». « Cette provocation stupide et pleine de fiel est inacceptable », poursuit le communiqué du PCF. Jean-Luc Mélenchon, co-président du Parti de gauche (PG) a aussi demandé samedi la dissolution des « groupes impliqués » dans l’occupation du chantier de la mosquée de Poitiers, une action qui selon lui « marque un franchissement de seuil dans la violence politique de l’extrême droite en France ». (source)

Êtes-vous d’accord avec ceci  ? Car vu le peu de réactions qui ont suivi mon coup d’indignation d’hier (en avance de plusieurs heures sur l’info des médias, grâce à Clément),  je commence à me poser des questions sur mes lecteurs… et lectrices. Vous dormez ou quoi ? Ce n’est pas parce qu’on est dimanche soir qu’il faut se laisser aller sur le canapé, hein…. Hop, hop, hop ! Réagissez, bon sang de bonsoir ! C’est quoi votre avis sur la question ? Sachant que pour ma part,  il est tout trouvé, et cela bien qu’il soit fort probable que ces jeunes ne soient que « l’avant-garde » (sic)  d’autres extrémistes,  adultes qui eux prennent bien soin de ne pas se faire pincer… Alors ? Vous en dites quoi ? Sinon, cela ne sert à rien que Ducros Gédécé se décarcasse ! J’attends, moi !

Ps. ceux qui ont répondu au précédent billet sur ce sujet sont dispensés de corvée de commentaires, pour ce dimanche soir. Qu’ils se reposent en paix, les bienheureux.

.

22 réflexions sur “Dissolution des identitaires : êtes-vous d’accord (moi oui)

  1. J’avais réagi par un billet sur mon blog. Ces gamins sont aussi bêtes que stupides. Irresponsables et dangereux parce que si eux n’ont pas fait de déprédations, ils risquent fort d’en entraîner d’autres plus violents, moins maîtres d’eux-mêmes. Y compris la LDJ, forte de son impunité traditionnelle. C’est un jeu où perdent toujours les plus faibles, ceux qui ne demandent qu’à vivre tranquillement.

    Dissolution des factions d’extrême droite !

    J'aime

  2. Ben là..t’as déjà 2 commentaires et ils ont raison tous les 2! Oui, il faudrait les interdire parce qu’ils prônent la haine et que c’est comme ça que débute une guerre civile. Et non, parce que ça supposerait que cette décision s’applique à tout manifestant et donc à ceux de Notre Dame des Landes..etc.. et tout autre combat largement justifié.
    Mes tripes me disent qu’il faut les interdire et tout de suite. Mais cela voudrait donc dire qu’il va falloir interdire tout mouvement occupant??
    Alors après, la variable d’ajustement, ce serait la haine??
    Ok…….. donc là, il va falloir définir ça…. on n’est pas sorti!
    Il faudrait attaquer le problème à la racine! Pourquoi et comment des gens normaux… des êtres humains…..en arrivent à une telle extrémité??
    La connerie n’expliquera pas tout!

    J'aime

  3. Ce sont des gens dangereux, qu’on connaît bien en Bretagne avec « jeune bretagne », qui a attaqué deux joueurs de bombarde coupables d’avoir gagné un prix alors qu’ils sont noirs, et une jeune femme élue conseillère générale à Brest, elle aussi noire. Et ce sont des gens très politisés, qui se forment dans des stages où on leur enseigne les techniques de combat. Ce sont les descendants des milices bretonnes du « Bezen Perrot », qui portaient l’uniforme SS pendant la 2ème guerre mondiale, qui ont dénoncé, torturé et tué des résistants. Le problème c’est que ce n’est pas « génération identitaire » qu’il faut dissoudre, mais tous les groupes de cette mouvance. Ils ont multiplié les mouvements pour rendre impossible la dissolution. C’est une pieuvre.

    J'aime

  4. Jani : il y a une différence fondamentale entre ces connards et les opposants à l’aéroport de Nantes : la « manif » de Poitiers est une incitation à la haine raciale, un délit puni par la loi. Rien de tel à Notre dame des Landes.

    J'aime

  5. Quel coup bas ! Pour mémoire, j’ai un copain (plus âgé) qui au tout début des années 70 était justement l’imprimeur clandestin de la Cause du Peuple. Pareille nouvelle ne lui fera pas plaisir, c’est certain ! Et ce, même si depuis longtemps il est passé d’un maoïsme un peu brouillon à un anarchisme serein.

    J'aime

  6. Si on mettait autant de zele pour dissoudre ce mouvement et les punir comme il se doit, que l’on a mis pour d’autres mouvements « religieux »,…. enfin bon, ça sent le 2 poids 2 mesures à plein nez cette histoire.

    J'aime

  7. PS : quand je voyais les 5 cars de CRS en tenue anti émeute pour les anti corridas pacifiques que nous étions, je me disais que notre argent est bien mal utilisé par le ministère de l’intérieur.

    J'aime

  8. @ Le Parisien Libéral
    Des martyrs ? Si les patrons des organes de presse pensent que cela en vaut la peine, leurs petites mains sauront parfaitement présenter ces envahisseurs de mosquée comme des personnages dangereux : quand il s’agit de musulmans, ils y arrivent fort bien. Ce n’est strictement qu’une question de choix stratégique.

    J'aime

  9. @Le Parisien Libéral
    Aucune en particulier, et toute en général. Il suffit de prendre au hasard un exemple précis.
    Le 15 mars 2012 deux militaires sont tués. C’est Merah qui est accusé. Or les descriptions des témoins ne correspondent absolument pas à lui. Aucune importance, jusqu’au bout Claude Guéant le chargera. Et la presse ne se posera aucune question, à aucun moment. Guéant était dans son rôle, tout ministre de l’Intérieur aurait probablement agi ainsi. C’est le rôle de la presse qui est sur la sellette. Elle se contente de relayer les dires des autorités, sans chercher à en savoir plus.

    Déchaînement des blogs, qui pointent les incohérences de toutes les parties du drame. Mais rien n’y fait : la presse ne déviera en rien de sa position du départ. Mérah était « son » coupable. Or il est assez clair que ce n’était pas lui, et très probablement pas un musulman.

    L’exemple est archi-connu. Il y en a d’autres. La presse participe activement à la dramatisation d’une présence musulmane en France.

    J'aime

  10. pour Merah je suis d’accord, mais ne tombons pas dans l’autre exces, celui qui consiste à nier, comme ce journaliste du Nouvel Obs qui, au moment de l’annonce de la tuerie en Norvege, était soulagé d’apprendre que Breivik était un blanc protestant et non pas un arabe musulman.

    J'aime

  11. Tout en reconnaissant la liberté d’association, il convient d’appliquer la loi qui interdit l’incitation à la haine raciale.Ces voyous devraient se souvenir de Février 34, ou des frères Sidos, Jeune Nation, etc…que nous avons chassés à coups de pieds au cul !
    *

    J'aime

Les commentaires sont fermés.