Mal à ma France.Triste jeunesse. Honte à nous. Faites passer. #poitiers


Source : merci Clément.

La liberté d’expression s’arrête là où elle nuit à celle des autres… Place au peuple  !

Sur le même sujet, lire aussi le billet du jour de Guy, ici