Mal à ma France.Triste jeunesse. Honte à nous. Faites passer. #poitiers


Source : merci Clément.

La liberté d’expression s’arrête là où elle nuit à celle des autres… Place au peuple  !

Sur le même sujet, lire aussi le billet du jour de Guy, ici

13 réflexions sur “Mal à ma France.Triste jeunesse. Honte à nous. Faites passer. #poitiers

  1. Occuper un lieu de culte pour le salir et scander des provocations xénophobe ne peut relever de la liberté d’expression. C’est un délit et les chefs d’inculpation sont nombreux: effraction, incitation à la haine, propos racistes, association de malfaiteurs (?), etc.
    Le ministre de la police va t’il réagir et les faire inculper ?

    J’aime

  2. Ils ont réussi leur coup en tout cas : On a parlé d’eux, ils ont eu une tribune pour exprimer leurs idées (dont ce matin chez Bourdin même s’ils étaient ridicules)… Et surtout on n’a pas l’impression que la justice va beaucoup les inquiéter pour un acte qui tombe sous le coup de la loi, même si la mosquée en question était en construction.

    J’aime

  3. @D.Goux : pourtant, même l’humour peut-être noir… Bien qu’en l’espèce j’ai tendance à plutôt rire… jaune. Triste jeunesse… Mais quand je vous vois, et pire, vous lis, navrante vieillesse.

    J’aime

Les commentaires sont fermés.