Blog fermé pour cause de congés (payés)

Comme je ne peux décidément rien faire comme tout le monde, j’ai décidé de prendre mes vacances quand tout le monde en revient… Aussi, comme je n’emporterai pas mon ordi avec moi, ce blog sera momentanément fermé du 8 au 30 septembre 2012. Et comme j’ai également horreur des bains de foule et de viande sur les plages bondées du sud, j’ai choisi d’aller ici (voir ci-dessous), où je l’espère je pourrai totalement débrancher , pour mon plus grand plaisir.  J’en ai franchement besoin. A bientôt.

14 réflexions sur “Blog fermé pour cause de congés (payés)

  1. On ne peut que se réjouir de ce « break » en baie de Somme où la période est propice à l’observation ornithologique et au « carpe diem » transitoire. Puissent ces longues et belles journées, ces matins brumeux et ces soirées rafraichissantes contribuer à une nécessaire méditation sur les moyens et les buts loin des urnes et de la tonitruance médiatique (il suffit de se déconnecter de la radio/Tv, des ordi et même de la presse écrite) et de fixer un moment son attention sur le mystère des marais après avoir pendant toute une année commenté ces être du marécage politique.
    Ne pas oublier les boutanches, l’eau de vie, et la boite de cigares sud-américains.
    Steph.

    J'aime

  2. Ah bonnes vacances,la baie de Somme, ces chasseurs,ces oiseaux migrateurs,Va donc faire un tour au domaine de Marquenterre,un petit oasis en France..Apres que tu es pas pris ton ordi,j’y crois pas….

    J'aime

  3. A Jacques G,
    Comment peux-tu penser que cet homme s’en va en Baie de Somme, et non en bête de somme, « approuver » la chiasse à la chevrotine plutôt que pour en jouir bien autrement.

    Ce coup-là me semble bas. Certes GdC n’aura pas brillé pour alerter les oies cendrées de ce qui les attendait dans les isoloirs au point peut-être de sen mordre le chapeau…

    Mais ce n’est pas, à mon sens, suffisant pour lui attenter de faux procès d’intentions en recourant à de tels procédés.

    Wouarff. Et tes vacances? Tu nous en fais vite fait une rédac sensas?

    Steph.

    J'aime

  4. juste un petit moyen pour vous signaler que je sévis de nouveau sur la blogosphère, et plutôt deux fois qu’une, même si vous pourrez constater que la nouvelle formule est plus allégée. Les nouvelles adresse :

    – La semaine de Leunamme : un seul billet par semaine, une sorte de commentaire de l’actualité de la semaine.

    – Polarock : selon mes envies, des petits billets sur les disques et les romans policiers que j’aime.

    En espérant vous y retrouver nombreux.

    Leunamme

    J'aime

  5. Une bien jolie région en effet…. un petit détour au Marquenterre pour une visite matinale avec les gardiens du parc (sur réservation), est fortement recommandée pour un retour à la nature et comprendre ce qu’on lui fait subir

    J'aime

  6. Mercredi 19 septembre 2012 :

    Toxicité alarmante pour des rats nourris avec un maïs OGM.

    Des rats nourris pendant deux ans avec un maïs OGM meurent plus jeunes et souffrent plus souvent de cancers que les autres, selon une étude à paraître en ligne dans la Revue internationale de toxicologie alimentaire Food and Chemical Toxicology.

    Les résultats sont alarmants. On observe par exemple deux à trois fois plus de mortalité chez les femelles traitées. Il y a deux à trois fois plus de tumeurs chez les rats traités des deux sexes, a expliqué à l’AFP Gilles-Eric Seralini, chercheur à l’Université de Caen, qui a dirigé l’équipe à l’origine de cette étude.

    Deux cents rats ont été nourris pendant deux ans avec un maïs OGM NK603, traité dans certains cas avec l’herbicide Roundup. Ces deux produits sont la propriété du groupe américain Monsanto.

    Pour la première fois au monde, un OGM et un pesticide ont été évalués pour leur impact sur la santé plus longuement que les agences sanitaires, les gouvernements et les industriels ne l’ont fait, a affirmé le professeur Seralini.

    Selon lui, le NK603 n’a jusqu’alors été testé que sur une période de trois mois, une période trop courte pour détecter l’apparition des tumeurs. Quelques OGM ont déjà été testés à trois ans, mais jamais avec des analyses aussi approfondies.

    C’est la première fois, selon M. Seralini, que le Roundup est testé sur le long terme. Jusqu’à présent, seul le principe actif du Roundup sans ses adjuvants avait été testé plus de six mois. Ce sont les meilleurs tests qu’on peut avoir avant d’aller tester chez l’homme, a dit le chercheur.

    L’article de Food and Chemical Toxicology, dont l’AFP a obtenu une copie, montre des rats femelles de laboratoire avec des tumeurs plus grosses que des balles de ping-pong.

    (©AFP / 19 septembre 2012 10h03)

    http://www.romandie.com/news/n/_Toxicite_alarmante_pour_des_rats_nourris_avec_un_mais_OGM__RP_190920121030-18-245497.asp

    J'aime

Les commentaires sont fermés.