les cocus verts du gouvernement

Aujourd’hui, l’Express (qui est un  journal de droite, ne l’oublions pas…)  titre

Les écolos s’interrogent sur leur place au sein du gouvernement.

Ils peuvent. Car par delà les résultats électoraux,  l’influence la plus certaine sur les idées de l’époque est bien davantage du côté de Mélenchon que d’EELV, n’en déplaise à Monsieur (bien) Placé, que je n’aime pas. Et l’on peut légitimement redouter que les deux ministres écolos (encore) présents au gouvernement soient victimes du même type de cocufiage que NKM en son temps… Cela d’autant plus que notre actuel Président ne s’est pas distingué par une sensibilité particulière aux questions environnementales. L’épisode de l’accord entre le PS et EELV, et la rapidité avec laquelle un passage entier de l’accord a disparu pour complaire aux lobbyistes pro nucléaires, ou le dossier de Notre-Dame des Landes,  en témoignent déja suffisamment. Si d’aucuns avaient oublié la nature libérale de ce gouvernement – ce que je lui reproche essentiellement – les décisions qui seront prises  prochainement continueront de nous le démontrer suffisamment clairement. Ce gouvernement là n’est de toute évidence pas vraiment près à se battre contre des intérêts financiers à l’origine de la plupart des soucis environnementaux, et encore moins à aborder les questions qui fâchent, comme le nucléaire, remis aux calendes grecques. Mais il est vrai que c’est une question si secondaire… Tiens, allez donc demander aux japonais ce qu’ils en pensent !

N.B. : En quelques clics, découvrez l’ampleur des neuf défauts majeurs du nucléaire, et les mesures très concrètes grâce auxquelles la France peut en sortir.

Découvrez l’ infographie interactive et la PETITION :  http://groupes.sortirdunucleaire.org/spip.php?page=Je-signe

21 réflexions sur “les cocus verts du gouvernement

  1. A ce moment précis du gland cocufiage, un peu d’élégance ne serait pas mal venue…

    Pourquoi ne pas titrer sur « les 100 crocus du mouverdement »?

    C’est vert, c’est frais, c’est excitant!!!

    Steph

    J'aime

  2. @nicolas : tu oublies que le fdg est plutot divisé, comme le PS, sur la question du nucléaire. Et si penser à la santé des ouvriers, c’est mal, alors qu’on me jette la première pierre.

    J'aime

  3. @jegoun ; tu n’entends que ce que tu veux. Moi, je pense forcément aux ouvriers : mon père en est un, je vis autour et avec. Penses tu que le TSCG que tu soutiens comme ce gouvernement et le ps de manière aveugle va leur apporter du bien être ? Mais tu pourras toujours dire que je suis (encore ?) hors sujet. Le jeu t’est facile. Botter en touche, ta spécialité. Ah, jo’ubliais. Insulter, également… quand on n’est pas d’accord avec toi. t’as oublié de le faire cette fois ?

    J'aime

  4. Concernant le TSCG, il ne suffit pas de ne pas en chanter les louanges : il faut le dénoncer, le plus souvent possible. Quel que soit le gouvernement en place, son devoir envers les citoyens est d’en bloquer l’application, et de prendre les moyens de ce blocage.

    Cela peut aller jusqu’à la dénonciation complète des traités européens, que de toute façon le peuple n’a pas approuvés.

    (on me rétorquera : et Maastricht ? A l’époque le Net n’était pas généralisé, et une seule propagande, dans un seul sens, a seulement réussi à le faire passer de justesse : ce n’est pas démocratique, donc c’est à dénoncer également)

    J'aime

  5. @jegoun : tous ceux qui t’ont fréquenté un tant soi peu sur ton blog et y ont déposé des coms savent de quoi je veux parler. Tu peux dire ce que tu veux : ci, on s ‘en fout. Tu n’es pas dans ta coterie wikiesque.

    @babel : nous avons encore dans la bouche le goût amer d’un traité contre lequel nous avons voté démocratiquement…

    J'aime

  6. Alors mettons qu’on rejette finalement ce traité dont vous ne voulez pas. On aurait l’air malins la prochaine fois qu’on voudrait signer un accord avec un pays ou un groupe de pays, mais admettons.
    Est-ce qu’on est d’accord sur les conséquences, à savoir, la fin rapide de l’euro ? (tout en sachant que ce traité n’est pas une garantie absolue de maintien de l’euro)
    Est-ce que la volonté du FdG est la sortie de l’euro ?

    J'aime

  7. @jevousarrête : là n’est pas le sujet, nous nous égarons (cela nécessiterait un autre billet plus circonstancié) mais celui de la défense de l’environnement par ce gouvernement. Et pour l’instant, c’est mal barré avec des arguments à ras des pâquerettes comme ceux utilisés par les supporters hollandais… et d’ailleurs repris à en user et en abuser par les lobbies nucléaires.

    J'aime

  8. nosotros.incontrolados
    août 21, 2012 @ 21:23:09 [Edit]

    Il reste maintenant à convaincre tous les organismes d’inspection sanitaire de fermer toutes les usines, en particulier celles de ressources militaires (euphémisme cachant difficilement bon nombre de saletés) et d’armement pour nuisances diverses de nature à compromettre l’avenir et la santé de toute l’humanité elle-même dans sa totalité présente et à venir. -(Et pas extension de procéder au démantèlement du travail a classer prioritairement comme pseudo activité sociale et humaine à supprimer car au rang des aliénations suprêmes devenues le stade supérieur de la négation du genre humain.

    Bien entendu, il se trouvera forcément des syndicats et des politiciens pour protester au nom de la défense de l’emploi contre des initiatives de ce type . C’est vrai quoi…
    Pour eux: L’armement est un moment de la paix et de la prospérité Un moment de l’garmonie entre les peuples….Fallait la trouver cette fumisterie-là!

    Selon le comte de Saxe, la paix est ennemie du progrès, la guerre est le devenir de la science et de la recherche, mieux: le nerf de la philosophie!
    Il conviendrait donc selon cet aristo de mes nouilles, de s’y préparer toujours et de tout temps, pour des siècles et des siècles…(Bande de connards!).Nous en sommes là, et cela voudrait n’avoir pas de fin. La guerre est la continuité absolue de la guerre. Elle s’est autonomisée et est devenue sa finalité et ses moyens. Son propre spectacle.

    Tout le reste lui est définitivement étranger.

    Nous? Nous préférons le vice à la vertu, la redécouverte de la jouissance à celle du maintien de la peur; cette peur et cette misère qui poussent conjointement et infiniment à la stupide procréation désespérée, elle-même faiseuses de guerres, générant des famines et des maladies sacrifiant toutes la aptitudes ludiques et imaginatives de l’humanité au profit d’un statut-quo perpétuant les causes de toutes les horreurs connues, alors que la poursuite des plaisirs comme principes induit la libération totale des esprits et des corps, alors que ces principes inscrits au frontispice des maisons communes en lettre d’or achève tout processus de domestication.

    Bon voulez-vous que nous vous fassions des dessins?

    S.

    J'aime

  9. Bien dit, Steph. La fabrication des poudres et explosifs est à la fois très polluante, et dangereuse. On se souvient de l’explosion de l’usine AZF (ma fille habitait Toulouse à l’époque), si les dégâts avaient réussi à gagner l’usine à côté c’est la ville tout entière qui aurait morflé.

    Il n’y a pas que le maréchal de Saxe qui dise du bien de la guerre, c’est même parfois un sujet de conversation et de débat au café du commerce.

    Quant au vice et la vertu, dans certains cas ce sont des notions très relatives. La seconde a trop souvent des relents pestilentiels, émanant de dessous de religiosité aux motivations plus que douteuses. Entre Sade et Machiavel, je préfère le premier. Je ne me souviens pas, minot, avoir entendu tonner un curé en chaire contre le Pouvoir. Et pourtant…..

    J'aime

  10. @ Bab,

    Il faut immédiatement à la SNPE le monopole de la question et rendre au populo l’usage et la fabrication de la poudre noire, puis son usage sans modération.
    Il faudra bien compenser la limitation des chlorates…Mais pas pour sniffer…Faudrait pas exagérer…Mon gamin habitait aussi à Toulouse, dans un quartier pas si éloigné, lors de l’explosion,

    Je me suis payé une sacrée trouille, après avoir sauté illico sur le téléphone je me suis mis à « trouiller » aussi pour tous les autres toulousains, dans un second temps, il est vrai, 10 mn après…Ce qui est long comme temps de réaction, je le concède!

    Ce réflexe tardif pour Toulouse m’interdirait presque de pouvoir dire combien cette ville m’est importante. J’ajouterai: J’ai bossé comme « monteur en charpente métallique » dans cette boite, il y a vingt ans.
    En intérim.
    Chacun se doutait que « ça pouvait péter d’un moment à l’autre » sans pour autant augurer de l’ampleur du désastre…Bon, je vois bien que je digresse là…Emotion back…

    J'aime

  11. Quelques précisions sur l’arnaque financière qu’est l’EPR

    observ.nucleaire.free.fr

    Des milliards qui pourraient être plus efficaces s’ils étaient utilisés autrement en matière d’emploi.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.