La présidence Hollande est (déja ?) sur les rails

Ahhh, enfin ! Depuis le temps que je cherchais un thème sérieux pour mon deuxième billet du jour, en voilà une question qu’elle est bonne ! Profonde, judicieuse, riche de développements politiques sujets à débats passionnés, vraiment de quoi en faire une chaîne (de vélo ?) entre blogueurs. Elle est même posée par un excellent journaliste d’investigation qui signe courageusement de ses initiales, pour l’un des plus grands médias français ! Et cette question tant attendue est :

Hollande pourra-t-il encore prendre le train ?

Et la réponse est  (j’ai repris les sous-titres pour vous épargner une lecture fastidieuse) :

« On va au devant d’une catastrophe »

Tout s’est bien passé… pour cette fois

Un dispositif coûteux

Et le clou (à tête plate) de l’article est constitué par sa somptueuse chute (de reins ?) :

« Enfin, si dans le même temps, un avion Falcone est envoyé à vide pour permettre au chef de l’Etat de regagner Paris au plus vite en cas d’urgence, ce dispositif pourrait presque passer pour absurde.« 

Maintenant, après tout ça, si vous êtes du genre curieux, vous pouvez quand même le lire. C’est ici. Moi, j’ai fait mon boulot. Je vais aller voir ailleurs.

(cette fois, je m’en tire bien, je n’ai pas eu grand chose à faire… Article écrit en dix minutes. Et en  plus,  ce doit être un sujet bigrement important puisqu’il figure en position n’°1 du classement Ebuzzing des news du jour… C’est pour dire !)