Jegoun et Blachier, ou le syndrôme de la gauche qui perd… la mémoire.

A peine revenu d’un week-end émotionnellement éprouvant, pendant lequel je n’ai pas pu bloguer pendant deux jours pour l’une des rares fois de l’existence de ce blog, et voilà que je tombe sur un billet qui a le don de me mettre en rogne par une pourtant bien belle journée… Et comme par hasard, ce sont toujours les mêmes, d’une (in)certaine gauche,  qui agacent mes nerfs. Cousinage politique ne fait décidément pas vertu… Pour gagner du temps, sur le cas des législatives à Hénin-Beaumont, sur lequel je me suis déjà exprimé, on passera sur l’argument du parachutage que l’on réserve à Mélenchon plutôt qu’à Le Pen, ce qui en dit bien long sur qui semble l’ennemi pour ces gens là. Allons plutôt droit au but : Mélenchon va faire perdre la gauche...  ça, on l’avait déjà dit  chez les mêmes pendant la campagne présidentielle, mais malgré la fausseté prouvée par les faits de cet argument si fallacieux, ça n’a manifestement pas mis de plomb dans la cervelle des toujours si  (trop) sûrs d’eux…   Rappelons comme cela en passant que vu le faible écart entre Hollande et Sarkozy, si nous n’avions pas été là pour voter massivement pour le candidat le plus à gauche, Sarkozy pourrait poursuivre sa petite entreprise de destruction massive. Passons cela aussi, c’est sûrement un détail pour eux puisque Hollande ne s’est même pas donné la peine de nous en remercier. Alors que pour beaucoup (dont moi), ça n’allait pas de soi, et que nous avons dû nous y forcer… Mais dire que Mélenchon va faire perdre la gauche en se rendant à Hénin-Beaumont pour battre le FN, alors là, voilà qui ne manque pas de mauvaise foi ! Faut-il rafraichir la mémoire de ces socialistes là, en leur  rappelant aimablement que si le FN fait de si bons scores dans ce secteur en particulier, c’est parce qu’il a profité d’un terreau de corruption particulièrement riche que nul ne pouvait ignorer, et sur lequel on a préféré fermer les yeux, ce qui a conduit à la situation d ‘aujourd’hui ? Ces élus corrompus dont je parle n’étaient-ils pas, si ma mémoire est bonne, socialistes ?

Non, désolé, Messieurs Jegoun et Blachier, c’est cette gauche là, corrompue et minée par les conflits d’intérêts, qui s’est perdue toute seule, sans que Mélenchon n’y soit pour grand chose… En outre, serait-il préférable de laisser un pauvre petit socialiste tout seul, sans envergure ni aucune chance de l’emporter (de l’avis de beaucoup qui connaissent, eux, le terrain),  face au péril brun ? Préférez-vous donc laisser le champ libre, et la population, aux mains de l’extrême droite ? Votre théorie de la banalisation du FN, on voit bien ce qu’elle a donné, depuis trente  ans… Le FN en troisième position à la présidentielle. Et si nous n’avions pas été aussi agissants, n’aurait-ce pas été pire ?

Arrêtez de vous tromper d’ennemi. La connerie,  dans l’histoire (et ce n’est pas moi qui le dit mais le Nouvel Obs qu’on ne saurait accuser de sympathies mélenchonnistes),   c’est de préférer maintenir un candidat socialiste que la population rejettera massivement en se basant sur les mauvaises expériences du passé,  alors que Mélenchon a bien plus de chance de faire un  score beaucoup plus honorable, et n’est pas entaché quant à lui par des relents d’enrichissement personnel et autres magouilles d’un autre âge que je combats quel qu’en soit l’auteur, et le parti.

17 réflexions sur “Jegoun et Blachier, ou le syndrôme de la gauche qui perd… la mémoire.

  1. La candidature de JL Mélenchon n’est pas un parachutage, c’est une candidature de combat contre l’extrême droite, pour la défense des travailleurs, pour l’Humain d’abord. Mme Aubry était une parachutée à Lille, elle n’avait pas combattu pour gagner la circonscription, elle était soutenue par Mauroy,il n’y avait aucune menace que la circonscription passait à droite. Certains membres de l’appareil du PS voudraient laisser passer Bayrou et le Modem mais pas le FDG. Ils ont oublié que FH a été élu grâce aux voix du FDG. Aux législatives, je voterai le candidat FDG et s’il n’y a pas au 2éme tour, je m’abstiendrai, mon vote n’ira pas au PS.

    J'aime

  2. En tout cas, qu’on ne s’y trompe pas : les citoyens, eux, sont très heureux de la candidature de JL Mélenchon à Hénin Beaumont. En distribuant des tracts hier matin, je m’en suis bien rendu compte dans leurs réactions fréquentes. Sur le parti sérieux, ils étaient bien plus réticents. Eh oui, tracter est une occasion unique de parler avec plein de gens !

    J'aime

  3. Personnellement, je trouve que c’est courageux que d’aller à Hénin–Beaumont, continuer la bataille contre les idées du Front National.

    D’une part parce que les idées de repliement nationaliste et xénophobe qui sont les axes de la propagande frontiste, ne sont pas des réponses à la crise, mais des leurres pour détourner de la véritable bataille contre l’accumulation du capital.

    Que n’importe lequel candidat PS, dans la situation actuelle, ne peut opposer de solutions crédibles de remises en cause du système capitaliste, depuis leur tournant libéral. Leur signature de tout les traités libéraux Européens.

    C’est pourquoi, il me semble nécessaire, dans une terrre, berceau du mouvement ouvrier, de donner aux solutions du programme du Front de gauche, un echo important, par la candidature du porte parole du Front de gauche.

    Que certains veulent ignorer, que la circonscription de Henin-Beaumont est déjà, du fait du haut score réalisé par le FN, un test national.

    Que ne pas combattre l’installation de Marine Lepen serait accepter l’idée que l’on tente d’imprimer dans les cerveaux, que la classe ouvrière est destinée à servire l’extrème droite.

    Le mépris d’une certaine gauche, qui pense que le peuple ne pense pas avec sa tête, les amènent à suivre les conseils de Terra Nova, d’abandonner cette dernière, au profit des classes moyennes (terme aussi flou, que celui de populiste).
    Merci, Monsieur Mélenchon de nous montrer que vous ne tombez pas dans ce piège social libéral.

    J'aime

  4. a « Un partageux » et « Adrien » : lu les pt’its gars, lu et entendu! Ne vous y trompez pas, je soutiens le camarade Mélenchon! c’est juste que…je sais combien les gens aiment la personnalisation en tout et je ne crois pas que nous ayons besoin de ça! Parce-que ce n’est ni bon pour le bonhomme ni pour nous, voila tout:!

    J'aime

  5. À @OldSatriale,

    Tu te trouves sur le blog « gauche de combat », ne t’attend pas à ce qu’on pinaille quand le porte drapeau s’en va à la castagne ! ^_^

    J'aime

  6. Je n’arrive pas a me faire une idée, la tambouille électorale d’Hénin-Beaumont ça me dépasse, je dois le dire… Parler de parachutage concernant Mélenchon? Heuu..désolé mais..c’est un parachutage! Bon ou mauvais ça c’est une autre affaire, enfin quoi qu’il en soit si ça peut permettre de botter le cul de la fille Le Pen, ma foi pourquoi pas!

    Reste un truc qui me gonfle assez, je vais l’exprimer ICI, je doute que cela soit bien accueilli mais peu importe. Je trouve déplorable que TOUT ce que dit ou fait Mélenchon soit reçu par les militants du FDG comme la manne céleste. Mélenchon peut dire, faire, penser de grosses conneries, se tromper, être motivé par son NARCISSISME(ohh oui!), être hypocrite, jouer perso..etc..etc..

    Mélenchon n’est pas le commandeur des croyants et j’ai été dépité de constater qu’une minute après son annonce d’aller en découdre a Hénin-Beaumont TOUT le monde trouvait l’idée géniale, sans réserve, comme de bons petits moutons. Militer n’empêche pas d’être critique, de réfléchir, de se poser des questions, bref…voila pourquoi je ne suis PAS et ne serais jamais encarté nulle part!

    J'aime

  7. Bonjour,
    Je pense qu’il y a du bon dans cet article (pardonnez-moi), cela montre qu’il n’y a pas de pensée unique dans la pensée de gauche, et il peuvent avoir leurs avis, non?
    Et oui, je suis d’accord avec vous pour le fait que ne pas exactement penser pareil n’est pas un crime, et que les rivalités des deux côtés pourraient être un peu oubliées.
    Car je pense qu’il y a match nul, encore une fois c’est mon opinion, dans ce sujet.
    De toute façon, l’un ne gagnera pas sans l’autre.
    Pourquoi donc ne pas placer un candidat du FDG chaque fois qu’il y a un FN?
    Amicalement

    J'aime

  8. Jamais je n’aurais pensé être un jour d’accord avec Laurent Joffrin que tu mets en lien dans ton texte. GdC, tu me fais un deuxième trou au cul ! ;o)

    Pour une fois Joffrin est censé en parlant de « l’avidité » des socialistes (les professionnels à ne pas confondre avec les socialistes de conviction). Cette volonté d’hégémonie excluant toute voix / voie divergente, en plus d’être débecquante, risque bien de leur être fatale un jour prochain. N’oublions pas qu’ils plafonnent à 28% en moyenne et qu’ils ont un besoin indispensable de supplétifs pour prendre les places…

    J'aime

  9. T’as raison : je me pince en lisant et en relisant ça sur le blog dit de gauche (jgoun) :
    « JLM vient de mener un combat contre Marine Le Pen. Pour se faire, il n’a eu cesse de la mettre en avant. Marine Le Pen a fini avec près de 20% »
    Si j’ai bien compris, c’est JLM qui a fait monter le FN !

    Quant à Romain Blachier, il eut la belle idée lors de la Révolution tunisienne de faire une très belle place à un invité pro-benaliste au nom de l’objectivité.

    http://bit.ly/L0zQ5n

    Bibien à toi.

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.