l’UMPue. Dernière contaminée : Rosso-Debord.

Tout ce que la France compte de démocrates, de tous bords confondus en un même élan humaniste,  ne peut qu’être scandalisé par les propos à tendance xénophobe énoncés par Madame Rosso-Debord à l’encontre de Najat Vallaud- Belkacem. Les accusations ignobles de cette députée de Meurthe et Moselle envers la porte-parole du PS, qui dans l’histoire n’a absolument rien d’illégal ni même de répréhensible moralement à se reprocher,  ne peuvent que venir confirmer la préoccupation de nombreux démocrates de droite comme de gauche quant à l’extrême-droitisation du parti présidentiel. Voudrait-on se ranger sous la bannière du Front National qu’on ne s’y prendrait pas autrement. Ces paroles indignes d’une civilisation dite « avancée » sont à ranger dans le même sac d’ordures, puisque sur le même registre ignominieux, que ceux de Monsieur Luca, qui n’élèvent pas vraiment le débat, dussé-je passer pour le dangereux stalinien que je ne suis pas.

5 réflexions sur “l’UMPue. Dernière contaminée : Rosso-Debord.

  1. C’est facile, d’accuser de staliniens de simples et bons républicains ! Mais la panique règne tellement à bord du vaisseau sarkozien, que pleuvent les pires affirmations dans une cacophonie totale.

    J'aime

  2. Je suis plutôt gaulliste à la base, mais là trop c’est trop, Sarko comme pour beaucoup de gens que je connais pro Bayrou, donc à droite, n’incarne absolument pas les valeurs que nous défendons… et je sais que beaucoup à droite ne veulent plus de lui. En plus, les électeurs préféreront toujours l’original à la copie, donc il ne fera que jeter toujours plus de gens dans les bras du FN directement !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.