#presidentielle2012 : droite(s) et droits des femmes ne font pas bon ménage (les preuves en vidéos)

Source

Ce sont les aléas du direct… dirait le journaliste que je ne suis pas.

je dois bien l’avouer, tant je suis honteux et confus… : c’est la première fois que je dois faire ça : supprimer un billet trop incomplet… J’en avais en effet publié un centré sur NKM, qui commençait avec la même information d’origine… Sauf que depuis, j’ai appris que la porte-parole officielle du candidat de l’UMP n’était pas la seule à avoir été huée par les personnes réunies là pour entendre ce que les candidats avaient à dire sur la manière dont ils envisageaient de défendre les droits des femmes, à l’initiative de Sciences Po Paris et le magazine Elle.

Il aurait donc été injuste de la laisser en point de mire, puisque l’UMP n’a pas été le seul parti à ne pas passer très brillamment cet examen de passage là… où il ne suffisait pas d’être une femme, et c’est heureux, pour emporter la mise. Toute la droite, extrême ou pas, en a pris pour son grade. En plus de NKM furent également incendiés, et pour cause, la représentante du Front National dont on sait le discrédit qu’elle peut jeter sur la cause des femmes malgré le fait d’en être une, et dont les propos n’étonneront donc personne, malgré le dégoût qu’ils inspirent :

Bayrou lui, fut peu apprécié, mais pour d’autres raisons : un gros lourdaud d’une bêtise crasse qui s’enfonce plus vite que Ben Hur attaquant la falaise sur sa conception des femmes (voir à 4mn44 si vous êtes pressés) :

je paierais cher pour voir la vidéo de NKM… que je n’ai pas encore trouvée. L’intégralité des candidats qui ont participé à cette initiative est visible ici.

Pour ceux et celles qui ne connaîtraient pas la Barbe, j’en ai parlé ici. Bravo à Elle(s).

Pour connaître les positions du Front de gauche sur le sujet, c’est ici.

.

5 réflexions sur “#presidentielle2012 : droite(s) et droits des femmes ne font pas bon ménage (les preuves en vidéos)

  1. C’est vrai que Bayrou parait plutôt mal à l’aise mais son discours n’est pas dénué de sens et appelle à un débat sur l’image du corps dans notre société. Et les lectrices de Elle n’ont vraiment rien de représentatif de toutes les femmes en plus….
    Derrière cela il y a l’instrumentalisation nauséabonde et souvent islamophobe de certaines militantes féministes qui gachent le mouvement.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.