La volaille socialiste a les plumes du cul qui brûlent

je viens de lire un article particulièrement intéressant idéologiquement parlant, mais qui me semble comporter un seul léger petit défaut toutefois. Cependant, comme il est vivifiant et permet de donner du sens aux tensions qui se font jour actuellement entre le Parti socialiste (enfin, parmi les plus frileux..) et le Front de Gauche,  voilà le commentaire que j’ai commis sur facebook ¹ , pauvre geek victime de la mode de l’époque que je suis… Que le dieu auquel je ne crois pas me pardonne :

« Une intéressante analyse, à laquelle le seul point qui fasse défaut, c’est l’appoint de forces plus modernes, comme un certain nombre d’alter-mondialistes qui sont venus comme moi rejoindre le front de gauche, qui ne peut être réduit au seul Parti communiste tel qu’on l’a connu en ces années là…« .

Sinon, effectivement, on ne comprendrait pas l’ampleur que le Front de Gauche est en train de prendre actuellement. On ne saurait en effet assez souligner la richesse du conglomérat représenté par le Front de Gauche, que Jean-Luc Mélenchon et tous ceux qui le soutiennent ont su brillamment contribuer à réaliser, ce qui fait notre fierté,  pour mon plus grand plaisir : le Parti de gauche, une scission du Parti socialiste, créé par Jean-Luc Mélenchon et Marc Dolez, le Parti Communiste Français (PCF), le Parti de gauche (PG), Gauche Unitaire (GU), la Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique (FASE), une partie des militants de République et Socialisme,  une partie des militants du Mouvement Républicain et Citoyen (MRC de Chevènement), du mouvement Utopia, des Verts et d’EELV,  de Convergences et alternative (issu du Nouveau Parti anticapitaliste, NPA), de la gauche alternative, du Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF)… et dernièrement ce qu’il restait encore du NPA parmi les moins isolés en la personne de trois cadres dirigeants du NPA, ce  dont j’ai parlé ici.

L’article que je veux voir partager, c’est celui-ci : « Le Front de gauche veut-il « plumer la volaille socialiste » ?… par Sylvain Boulouque, historien français, spécialiste du communisme, de l’anarchisme, du syndicalisme et de l’extrême gauche. (ouf… Tout moi ! une pointe de socialisme originel en plus 🙂 )

… avec une pensée ironique et narquoise  dans un coin de ma petite tête pour la parole de celle qui m’a dit récemment que « le Nouvel Obs, ça n’observait plus grand chose » et qui est pourtant bien de gauche.

Place au peuple !

Et vive la Résistance !

.

¹ Comme cela, mine de rien, je peux montrer, nullissime que je suis en informatique malgré mon statut de blogueur attitré (manque plus que la carte de presse..), que je maîtrise la nouvelle fonctionnalité de Facebook qui permet d’utiliser la fonction type  permalien pour un simple commentaire… ce qui n’était pas le cas il y a peu encore.

.

13 réflexions sur “La volaille socialiste a les plumes du cul qui brûlent

  1. Pas question pour moi d’entrer dans ce débat, tant que les mots ne sont pas un peu plus précis!… comment confondre aujourd’hui « Socialiste » et « membre du PS ». S’il vous plait monsieur-messieurs-dames, cernez bien l’objet de la discussion: les SOCIALISTES sont dans leur grande majorité en dehors de l’écurie d’Augias (pardon: du Parti qui se dit Socialiste)
    GdeC, je ne joue pas du tout la réac, mais attention aux amalgames et aux confusions quant à la cible!!! Choisis mieux tes mots STP. Merci.

    J'aime

  2. G2C, ce n’est pas une question que j’ai posée, c’est une critique, ou plus exactement une invitation à la nuance. Je la répète: j’invite à plus de discernement entre SOCIALISTES et parti (dit) socialiste.
    J’invite également à ne pas oublier que JLMélenchon, socialiste, a quitté le PS comme beaucoup , car il estimait que les valeurs socialistes étaient piétinées dans le parti .

    J'aime

Les commentaires sont fermés.