Pour qui roule Rue89 ?

Si on ne savait pas pour qui roule Rue89, on le sait à présent. Prenant prétexte d’une démarche de décodage graphique qui aurait pu avoir davantage d’intérêt si elle avait été traitée plus objectivement, le site a eu recours à deux « experts »¹ (il fallait au moins ça) pour s’atteler à l’analyse des affiches de campagne des 10 seulement 6 candidats. La seule observation positive que je puisse faire de ce « travail », c’est que j’eusse aimé en avoir eu l’idée avant.

Mais face à ce résultat, tout ce que je constate, c’est que la plupart des candidats ayant la faveur des médias y sont traités à leur avantage, y compris celle qui s’assoit le plus volontiers sur nos valeurs républicaines, la candidate du Front National… que l’on y voit comparée à la Princesse Diana. Dont on connaît toute l’aura médiatique  favorable dont elle bénéficie auprès des masses populaires. C’est tout dire du sérieux du travail en question. Voilà qui suffisait à me mettre de mauvaise humeur par ce pourtant beau dimanche après-midi, si agréablement ensoleillé, qui aurait du me disposer à davantage d’indolence.

Autre preuve de sérieux, l’inusable argument qui consiste à comparer le candidat du Front de Gauche à Lénine, y compris, ici, sur le registre graphique, ce qui témoigne d’une bien pitoyable pauvreté culturelle. Cette caricature grossière ne fait pas vraiment honneur à ceux qui l’emploie car je doute par exemple que tous ceux et celles qui soutiennent Jean-Luc Mélenchon, dont beaucoup ont un certain sens critique tout de même (faudrait voir à cesser de nous prendre pour des abrutis!) se verraient mal soutenir un tyran foulant aux pieds les droits de l’homme les plus élémentaires. En plus, je ne suis même pas communiste… et ne suis certainement pas un cas unique au Front de Gauche.

Mais le pire n’est pas là, car nous avons l’habitude, au Front de Gauche, qu’on nous ressorte la vieille antienne éculée des camps en Sibérie et des millions de morts provoquées par ce communisme là, qui n’en a que le nom,  et en a trahi l’idéal, comme tous les systèmes dictatoriaux qui me répugnent au plus haut point. Non, ce qui m’a le plus chagriné, c’est le traitement au ton si méprisant de la dernière affiche, concernant Eva Joly, dont je vous laisse seuls juges…  Revenez ici ensuite pour me faire part de vos impressions, et nous les comparerons.

Moi, je préfère aller voir ailleurs pour l’instant, j’en ai assez vu. Si ça, ce n’est pas de la propagande… Même Hollande – que je n’aime pas mais là n’est pas le propos – y est traité en candidat du siècle dernier, autre démonstration de parti pris. Allez, moi, j’me casse. je vous laisse le champ libre…

 .

¹ Eva Madar et Elodie Mielczareck , toutes deux inconnues au bataillon des « googlisables », sinon sur viadéo et sur facebook, pour les tirer probablement du juste oubli nécessaire dont elles tentent désespérément de se voir sorties malgré leurs insondables qualités professionnelles…

15 réflexions sur “Pour qui roule Rue89 ?

  1. La fortune de Nicolas Sarkozy a progressé de 30 % depuis son élection en 2007.

    Le Président-candidat évalue son patrimoine personnel à un peu plus de 2,7 millions d’euros, contre 2,1 millions au début de son quinquennat.

    Presque 650.000 euros de plus qu’en 2007. En cinq ans, le patrimoine personnel du chef de l’Etat aura progressé de près de 30 %. Comme l’indique l’édition de ce samedi 24 mars du Journal Officiel, Nicolas Sarkozy dispose désormais d’un patrimoine d’un peu plus de 2,7 millions d’euros. Une fortune qui se décompose de la façon suivante : contrats d’assurance-vie (2,58 millions dont 2,3 auprès de la banque HSBC France), diverses collections (autographes, montres, statuettes) estimées à 100.000 euros, ainsi que 56.919 euros crédités sur le compte courant ouvert au nom du couple, toujours auprès de HSBC France.

    La fortune personnelle de Carla Bruni-Sarkozy n’est pas pris en compte.

    La déclaration précise également le régime matrimonial de Carla Bruni-Sarkozy et de son mari, à savoir une communauté de biens réduite aux acquêts. En clair, cela signifie que chaque époux conserve à titre personnel, tout ce qu’il possédait avant le mariage de même que ce qu’il pourrait être amené à recevoir par la suite dans le cadre d’une donation ou d’une succession. Pour mémoire, le magazine Capital avait, en 2008, évalué à 18,7 millions d’euros la fortune personnelle de Carla Bruni-Sarkozy.

    Lors de la campagne présidentielle qui lui a permis de succéder à Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy avait fait état d’un patrimoine de 2,1 millions d’euros. Comme en 2007, le Président-candidat mentionne à nouveau dans sa déclaration officielle les 34% du capital qu’il détient dans la société d’avocat Selas CSC, sans apporter d’estimation financière à cette participation. Le chef de l’Etat y précise également qu’il n’est propriétaire d’aucun bien immobilier ni de placements en actions.

    Près de 6.000 euros versés chaque mois à ses ex-épouses.

    Il signale encore dans cette déclaration qu’il verse chaque mois une pension alimentaire de 3.000 euros à son ex-épouse, Cécilia Attias, pour Louis Sarkozy, ainsi que d’une prestation compensatoire de 2.926 euros par mois pour Marie-Dominique Culioli, sa première femme. Au total, le chef de l’Etat consacre donc un petit tiers de son indemnité nette mensuelle (19.331 euros) au paiement de ses pensions alimentaires.

    Cette publication dans le Journal Officiel est une obligation légale. Chaque président élu doit publier l’état de son patrimoine au début et à la fin de son mandat. Par ailleurs, tous les candidats à l’élection présidentielle doivent déposer au Conseil constitutionnel une déclaration de patrimoine en même temps que le dépôt de leurs parrainages. Seule celle du candidat élu le 6 mai sera rendu publique.

    http://www.challenges.fr/elections-2012/20120324.CHA4646/la-fortune-de-nicolas-sarkozy-a-progresse-de-30-depuis-son-election-en-2007.html?google_editors_picks=true

    J'aime

  2. Juste une petite remarque, l’affiche (sur l’article) représente Lénine et pas Staline, ce qui est quand même pas la même chose, mais à part ça il fallait bien s’attendre a voir ressurgir le spectre d’un Neo Maccartisme…
    Dès que le peuple reprend conscience et reprend ses droits il faut bien s’attendre à une « réaction ».
    Et puis c’est tellement facile pour eux de ressortir les vieux clichés au lieu d’exposer de vrais arguments (qu’ils n’ont pas justement)….

    Bien cordialement

    J'aime

  3. A noter quand même que les militants FDG utilisent sur leur site web des éléments graphiques et se nomment « bolcheviks » ou un nom dérivé … Voilà donc rien d’étonnant à ce que ça vous retombe dessus ensuite… si on se limite à un aspect basique de couleurs et dessins. Donc à la portée de cons-muniquants de base sans options.

    Même si tout ça au final est sordide ! Surtout la comparaison avec les crapules soviétiques et leur régime vermoulu et assassin. Comme le dit justement, Meluche: les cocos français n’ont pas de sang sur les mains , ou plutot celui de collabos.

    Ne pas oublier que dans l’esprit de la droite rance, moisie et consanguine : c’est Hilter plutot que les soviets. Le concept est resté et a évolué et est plus sournois: c’est la dictature plutot que tout truc collectif.

    Et en fait, je ne vois pas pourquoi tu t’énerve : d’après ce meme Rue89 ne sommes nous pas tous en état de mort clinique ?

    J'aime

  4. @intox2007 : ta présence ici m’honore. Nous nous nommons effectivement par dérision « blogchéviks »… Mais nous parlons ici de l’affiche de campagne, et non des blogueurs. Objectivement, la trouves-tu typique de l’archaïsme collectiviste qui y est raillé ?

    J'aime

  5. La plupart des magazines roulent pour Hollande, comme auparavant ils l’avaient fait pour Strauss-Kahn. Et pas mal de quotidiens, aussi !

    C’est une drôle d’armée, qu’il faut combattre.

    J'aime

  6. @gauche2combat : je trouve ici quelques commentateurs avisés (pas tous et vous n’aurez pas les noms). Je l’ai dit dans mon commentaire : c’est la chose publique, le bien commun qui est devenu le monstre pour ces andouilles.

    Et Melenchon ? un gauchiste collectiviste ? pas du tout : c’est un socialiste républicain en colère qui propose éventuellement des collectivisations d’entreprises ou comme Montebourg des expropriations commerciales avec Scop etc. Voilà le pire collectivisme selon les andouilles visés de Rue89, et d’autres. Vous comprendrez alors que tout cela fait peur à des gens qui peuvent avoir 100 000 ou 1 million de placés sur une assurance vie qui génère des intérêts via placements sur des saloperies financières. Tout est aussi simple que ça.

    @despasperdus dans de telles entreprises, et je parle d’expérience… le temps que la tête se rende compte qu’un orteil bouge peut être assez long.

    J'aime

  7. Rue89 a été racheté par un groupe puissant qui roule pour les partis qui leurs sont favorables. D’où un manque d’objectivité ou de possibilité de relater les choses de façon indépendante sous peine de se voir bâillonner, voire licencier.

    Rue89 n’est plus!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.