Noah smatch Le Pen… au tribunal

Bien qu’il soutienne l’adversaire socialiste, on ne va tout de même pas abandonner pour autant la personnalité préférée des français à la canaille lepéniste ! Yannick Noah n’a visiblement pas apprécié de se voir calomnier dans le Grand Journal (Canal +) du 9 mars dernier. En effet, l’égérie d’extrême-droite l’avait désigné un peu trop légèrement – sans être très au courant des détails du dossier – à la vindicte populaire en le qualifiant d’ « exilé fiscal » et l’avait également accusé de « planquer son argent à l’étranger ». Sauf que Noah ne se planque nullement puisqu’il est toujours en pourparlers avec l’administration fiscale et tente de négocier comme cela est courant pour les gros revenus. « Une procédure est en cours devant le Conseil d’Etat et a déjà abouti à une réduction de plus de la moitié des sommes réclamées. » (source). La prochaine fois qu’elle ne saura pas de quoi elle parle, la semi-démente, elle fera mieux de se taire non ? Car au vu de l’efficacité de Noah, ça risque de lui coûter cher, ses insultes à deux balles.

3 réflexions sur “Noah smatch Le Pen… au tribunal

  1. Je suis d’accord pour le terme « adversaire socialiste »
    Mais si Mélenchon n’est pas au 2émé tour pour moi ce sera tout sauf Sarlozy !
    Au vu de ce qui vient de se passer il ne faut surtout pas refaire l’erreur des socialistes et des communistes allemands en 1933. Sarkozy n’est ni Bayrou ni Hollande, c’est un type prêt à tout et même au pire !

    J'aime

  2. Moué. S’il est en pourparlers avec l’administration fiscale, c’est qu’il s’est barré à un moment. Selon la raison pour laquelle il rentre, je pourrais le soutenir ou non.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.