le candidat du peuple par l’exemple

Après le « casse-toi pôv con, le « casse-toi couillon »… ou de la haute tenue du Président de La République Française… qui fait honneur à notre si chère République, vraiment !

« Mais qu’est ce que vous voulez que j’en aie à foutre de ce que vous dites ? Couillon, va… », a lancé vendredi Nicolas Sarkozy à un journaliste qui l’interrogeait sur l’accueil au QG de campagne du candidat par des gaz lacrymogènes des salariés de Florange.

source

je tiens à faire savoir ici que la question  du journaliste était judicieuse puisque quand j’ai appris la nouvelle, selon laquelle les syndicalistes de Florange avaient été gazés par les CRS devant le QG de campagne du Président/candidat, mon sang n’a fait qu’un tour , et  je me suis alors dis que justement,  voilà bien une belle fumisterie que de prétendre représenter le peuple, vouloir recevoir les syndicats d’Arcelor Mittal lundi,  et dans le même temps envoyer des CRS à des manifestants qui protestaient pacifiquement contre la plus fantastique arnaque du Siècle. Car je ne suis pas victime de la maladie d’Alzheimer et me souviens très bien des couronnes de lauriers que tressait auparavant la droite à Monsieur Mittal lorsqu’il a repris Arcelor… Pour mieux cracher à la gueule des métallos quelques temps après…. Normal qu’ils aient la haine. J’espère bien qu’ils montreront à cet avorton de quel bois ils se chauffent. Tout mon soutien.

Quant à cette ridicule injonction, je ne suis pas certain que ce soit à Hollande qu’il faille vraiment l’adresser… Il n’est pas en effet véritablement établi que les syndiqués de la CGT votent particulièrement pour Hollande. Je dis ça, je dis rien…