Guaino pète les plombs sur France 3

Revenant d’une journée passée chez des amis, j’ai trouvé ça…. Franchement, la droite ne va pas mieux. Il est temps que les sarkozystes prennent des vacances. On va les y aider. A coups de pieds aux cul s’il le faut. Marre de ces fachos !

« Henri Guaino, conseiller spécial du président Nicolas Sarkozy, s’est emporté en direct, samedi 25 février sur France 3 Ile-de-France, lors d’un débat avec Jérôme Guedj, président socialiste du conseil général de l’Essonne. »

M. Guaino a pris la mouche quand son contradicteur a parlé de « débat délétère », « indigne » sur l’identité nationale. « Si vous répétez indigne, on va arrêter là », a tranché le conseiller élyséen. « Je ne viens pas sur des plateaux pour me faire insulter ». « Si je vous traite de sale con, ça va vous plaire ? » (source)

 

 Euhhhh … On a le droit de penser que le débat sur l’identité nationale était une saloperie, et que la stratégie sarkosyste consistant à remuer ce qu’il y a de pire dans la société française, ne se distinguant plus vraiment en cela du FN, est une ignominie sans nom qui ne grandit pas vraiment la FRance ? Et bien, si on ne l’a pas on le prend ! Ne vous en déplaise Monsieur Guano.

3 commentaires

  1. Là, à mon avis Guaino a aidé considérablement son poulain, en étant encore moins bon que celle qu’il avait portée aux nues avant qu’elle ne se ferme devant Mélenchon. Dans le genre peau de banane involontaire, c’est réussi.

    Il pourrait y avoir des surprises, dans 2 mois !

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.