Francis Lalanne, le chevalier blanc ? Comment dire…

Lalanne en Matrix reloaded de la politique de salon, ça prête à sourire. Ou pas…

C’est bien triste, de vieillir (dans ces conditions là du moins), et de perdre au passage ses convictions de si triste manière… Quand une vieille gloire du show biz en  déserrance commence à se mêler de politique, voilà ce que ça donne :

Francis Lalanne: «Que l’on vote Bayrou, Le Pen ou Hollande, on aura le même Président»

« Ancien candidat de l’Alliance écologiste indépendante, Francis Lalanne assure avoir débranché «les fils qui le reliaient à la Matrice».  (source)

Cependant, par delà la consternation que ces propos ne manquent pas d’entraîner chez tout démocrate convaincu, il tente de se faire l’ambassadeur (bien maladroit…)  d’une noble cause : le vote blanc. Nous en avons déjà parlé ici. Nous en reparlerons de nouveau dans un billet en cours… Le sujet est en effet important, et mérite qu’on s’y attarde, et que, surtout, tous les candidats démocrates s’engagent…  enfin !

Notre démocratie en a un besoin  urgent. Si quelque chose était fait en ce sens, le FN,  par exemple,  aurait en effet moins la part belle…Et les électeurs qui trouvent l’offre politique indigente ou ne correspondant pas à leurs attentes pourraient enfin l’exprimer, ce qui est particulièrement important.

4 réflexions sur “Francis Lalanne, le chevalier blanc ? Comment dire…

  1. Les partisans du vote blanc devraient voter Bayrou 😀

    Ça fait 5 ans que le vote blanc est comptabilisé dans les élections internes (Bayrou, seul candidat, réélu à 95% des voix, avec 5% de votes blanc).

    J'aime

  2. Créateur, en 1989, de l’association non partisane Blanc c’est exprimé, j’ai déjà dit que faire un parti politique à partir de la démarche de la reconnaissance du vote blanc était faire preuve preuve de nihilisme. Pour moi ce n’est pas responsable.

    Aujourd’hui la situation est très grave.

    « Chacun sait en effet, lorsqu?une voiture a un moteur qui montre de graves défaillances, que ce n?est pas en changeant de conducteur que l?on va voir les choses s?améliorer. »

    Aussi, les citoyens, quelles que soient leurs opinions ne supportent plus l?oligarchie qui s?est emparée de l?avenir du Pays et savent que « garder ou changer de majorité en 2012, ne changera rien » si l?on ne transforme pas, par des réformes urgentes, le cadre institutionnel dans lequel les politiques évoluent. Le plus souvent à leu seul et unique profit.

    J’ai lancé un ultimatum dans ce sens à tous les candidats.

    La seule reconnaissance du vote blanc n’est plus seulement ce qui doit fonder à appeler ou non à voter blanc!

    Il faut savoir qu’une loi a été votée le 30 janvier 2003 qui sépare au niveau de leur comptabilisation les votes blancs des votes nuls.

    Cette loi n’est jamais venue en deuxième lecture au Sénat…

    Alors faire confiance aux partis.

    Gérard GAUTIER

    J'aime

Les commentaires sont fermés.