la trahison des clercs #cahuzacattitude

 

 

…. Où quand la lucidité d’un programme dit de gauche ressemble de plus en plus, au fil du temps et selon les hasards de la campagne, à de la soumission au culte du libéralisme triomphant qui nous a tant foutu dedans…

 Contrairement à ce que d’aucuns pensent (et comme on s’en contrefout ! De ces gens qui ne pensent pas mais éructent, entre deux bières) , nous aurions bien aimé ne pas avoir à tacler une fois de plus François Hollande. Mais il faut bien constater, comme je ne cesse de le marteler depuis l’existence de ce blog, qu’il y a socialiste et socialiste, et qu’il y a dans ce parti une ligne de fracture qui nécessite son implosion pour plus de clarté dans les débats.

 Comme j’aurais aimé que cela soit fait bien avant cette échéance là ! Combien faudra-t-il de défaites électorales aux présidentielles pour que les instances dirigeantes comprennent enfin que si la gauche perd, c’est parce qu’elle n’est pas suffisamment audible, pas suffisamment de gauche, vraiment ! Et parce qu’elle n’a pas su conserver son intérêt pour les classes laborieuses, hélas… D’où la montée en flèche du FN, faussement et récemment de gauche, ce en quoi personne de sérieux ne saurait me contredire sans quelque malhonnêteté intellectuelle…

 Aussi, je regarde avec un intérêt certain les soudaines réactions de l’aile gauche du PS, notamment à propos des récentes déclarations de Cahuzac, qui m’ont fait penser effectivement comme bien d ‘autres que Mr Hollande est bien mal entouré…

 L’une des seules mesures phares du programme socialiste, et particulièrement de Hollande, qui pouvait éventuellement emporter un peu d’enthousiasme, cette part de rêve dans tout ce  flou idéologique savamment entretenu pour ne surtout mécontenter personne, était cette idée de création (j’ai bien dit création!) de 60 000 postes dans l’éducation nationale. Et voilà que Mr Cahuzac est le deuxième à dire qu’il s’agira tout bêtement d’un redéploiement (au détriment de qui exactement?) de postes et non de créations… Déception, déception, chez les militants, qui découvrent la triste réalité… Que ce soit « en Guadeloupe, en Martinique ou en Guyane, où il était en tournée ce week-end, François Hollande n’a pas promis des créations de postes, mais bien de «mettre des professeurs là où on en a besoin». Une nuance de taille.

 Aussi, quand j’entends de surcroît ce même Cahuzac nous avouer « que la position de François Hollande sur les retraites était « en retrait » par rapport à celle du PS, qui promettait de revenir à un âge de départ à la retraite de 60 ans pour tous, contre 62 ans actuellement, et que pour « François Hollande, seuls les Français qui auront suffisamment cotisé pourront partir à cet âge » (source) , je me dis que voilà une deuxième trahison, que plus grand chose ne différencie cette gauche là d’une droite comme celle de Bayrou, et qu’effectivement, nous risquons fort d’assister à un duel totalement irréel… si nous ne comptions pas de plus en plus fort, motivés par le rejet d’une telle alternative, sur la folle apparition d’un troisième homme.

.

4 réflexions sur “la trahison des clercs #cahuzacattitude

  1. Afin que nous nous fendions un peu la poire, nous proposons cette année au poste de troisième homme l’incollable voltairien …Frédéric Lefevre. Je vous assure ça va être total désopilant!

    héhéhéhéhé

    Post-script (tiens déjà on ne peut même plus utiliser l’abréviation encore en sage: P.S)
    Nous ausi on en un peu plein le dos de taper sur F.H, mais il faut bien admettre qu’il n’est pas un jour qu’il ne nu donne des verges pour le fouetter….S’il persiste dans cette voie il arrivera en avril par finir lapidés à coups de « poissons d’or » pourris…
    S

    J'aime

  2. Bonjour,
    Je suis centriste mais je respecte les opinions politiques de chacun. Et qui plus est je rejoins votre analyse… Une large frange du parti socialiste (dans les « éiltes ») n’a plus de socialiste que le nom… Il s’agit plus vraisemblablement pour eux d’une posture éléctoraliste qui plus s’appuie sur l’histoire, les positions et l’influence d’un parti que sur de réelles convictions ou sur des projets « de gauche »… Si je ne suis certainement pas d’accord avec vous sur nombre de points, j’apprécie au moins la franchise et la clarté des militants qui se battent (eux au moins) sur de vraies lignes et de vraies ambitions. Il me semble qu’aujourd’hui, dans le spectre « démocrate » la « gauche de la gauche » soit la gauche tout simplement. Aubry, Hollande et consorts sont des centristes dans le placard qui ne s’assument pas…
    Tout le monde semble se droitiser… La gauche traditionnelle est centriste, la droite traditionnelle fleurte avec l’extrême droite mais nos responsables politiques n’ont pas le cran de l’assumer publiquement… Société de l’image et du politiquement correct.
    Mon intervention n’entend pas claironner que de Aubry à Villepin tout le monde est finalement au centre mais un peu d’honnêteté intellectuelle de la part de nos dirigeants ne serait pas du luxe, peut être seulement du respect vis à vis des citoyens dont ils attendent le suffrage avec tant d’envie et si peu de décence….
    Bonne continuation pour vos combats.

    J'aime

  3. Dès les primaires du PS, les media clamaient que Hollande prenait naturellement la tête après le retrait de DSK, vu que son programme était proche, voire identique.
    Ce qui en dit peut-être long sur la position de Hollande à gauche.
    J’imagine qu’aujourd’hui pour beaucoup de gens, comme moi, leur coeur leur dit que voter pour une gauche vraiment de gauche, c’est voter Mélenchon, mais la raison (et la trouille absolue d’un nouveau 21 avril) leur dit : vote utile! vote utile!
    Et il faut que tous ceux qui sont dans cette situation, plutôt que de voter contre, votent pour : pour JL Mélenchon, et le disent, avec la certitude de faire un choix positif.
    Cette conviction peut en amener d’autres à exprimer aussi ce choix de manière ouverte, et pourquoi pas , créer une réaction en chaîne.
    Je rêve, mais la gauche, pour moi, c’est aussi ça, une part de rêve que l’on peut rendre réelle si on y croit ENSEMBLE.

    J'aime

  4. Le PS devrait assumer sa ligne politique et se renommer en Parti Démocrate, d’ailleurs le « Young Leader » Hollande n’a jamais caché son ambition de faire du PS un parti démocrate à l’américaine, vidé de sa substance « socialisante ».

    Il a fait perdre le PS pendant 10 ans, devant son incapacité à répondre de manière forte et claire aux agressions de cette droite revancharde qui ne supporte pas, et n’a jamais supporté l’alternance.

    Entre parenthèses, quel que soit le résultat de la présidentielle, n’oublions pas non plus que les législatives comptent beaucoup, même si Jospin avait commis l’erreur de décaler ce scrutin pour « présidentialiser » les débats, et le transformer en simple validation de l’élection présidentielle.

    En tout cas, pour ce qui me concerne, même si je ne doute pas de la sincérité de l’engagement de nombreux camarades socialistes, je mets ce parti dans le même sac libéral que l’UMP.

    Si Hollande passe, il ne se donnera pas les moyens de faire ce qu’il faut pour relever notre pays après 10 ans de destruction du tissu social. Et nous risquons bien de nous retrouver en 2017 avec une droite qui s’alliera avec le FN, et qui gagnera. En fait, sur le long terme, une victoire de Hollande pourrait avoir des conséquences politiques bien plus graves que 5 ans de sarkozysme supplémentaires. Je les entends déjà, les droiteux qui se font sabrer depuis 5 ans avec leur Sarko lamentable, sauter sur une telle occasion de revanche devant un gouvernement socialiste qui fera du Papandréou ou du Zapatero.

    Mon opinion est donc arrêtée, je voterais Mélenchon aux deux tours, car si la droite repasse, il faut à minima qu’il puisse jouir d’une ferveur populaire forte pour les 5 années suivantes qui se caractériseront par une mise à mort de ce qu’il reste de nos acquis sociaux. Une fois le PS définitivement atomisé et Hollande passé aux oubliettes, il sera le seul à pouvoir incarner les valeurs de la gauche républicaine. Mais bien entendu, je peux me tromper.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.