élisons sur le champ un patron d’agence de notation !

Au moment même où l’on annonce la dégradation de la note française par Standard&Poors, j’ai jugé opportun de vous faire partager ce billet. Gagnons du temps, annulons les élections présidentielles, ce qui nous fera économiser de l’argent, et élisons d’emblée un patron d’agence de notation !

.

Tribune de Leila Chaibi et Simon Cottin-Marx (l’Appel et la Pioche) avec Guillaume Etievant (économiste, Fondation Copernic) parue dans Rue 89 aujourd’hui.

 

Nous soutenons la candidature de Marc Ladreit de Lacharrière, propriétaire de l’agence de notation Fitch Ratings, à l’élection présidentielle de 2012.

  • Lucas Papademos, ancien vice-président de la Banque centrale européenne, est aujourd’hui à la tête de la Grèce ;
  • en Italie, Mario Monti, un ex-consultant de Goldman Sachs, la banque qui a aidé la Grèce à maquiller ses comptes, tient les rênes du pouvoir ;
  • en Espagne, l’ancien président exécutif de Lehman Brothers, Luis de Guindos, a été nommé au ministère de l’Economie.

En France aussi, « rassurer les marchés » est la priorité de la plupart des partis politiques en lice pour 2012, de l’UMP au PS, comme au MoDem. Alors, qui de mieux placé que le patron de Fitch Ratings pour « rassurer les marchés » et garantir à la France la conservation de son triple A ?

Thermomètres


Marc Ladreit de Lacharrière à l’université d’été du Medef le 4 septembre 2008 (Charles Platiau/Reuters)

Si Ladreit de Lacharrière ne s’est pour l’instant pas déclaré candidat pour 2012, c’est sans doute parce que cela ne lui apporterait rien : il gouverne déjà. Les agences de notation sont au cœur de la crise que nous traversons. Le moindre risque de dégradation de la note d’un Etat entraîne des hausses de taux d’intérêts et donc une progression considérable de la dette publique.

Les gouvernements se servent ensuite de cette situation dans toute l’Europe pour justifier leurs plans de rigueur. Avec, à la clé, une réduction drastique des dépenses publiques : diminution du nombre de professeurs, baisse des crédits alloués à la santé, à la protection sociale, aux services publics.

Marc Ladreit de Lacharrière, plein d’humilité, explique comme tant d’autres que les agences de notation ne sont que des « thermomètres ». Pourtant, les trois principales agences de notation (Standard & Poor’s, Fitch et Moody’s) ont eu une responsabilité directe et désormais bien connue dans la crise des subprimes initiée en 2008 : les produits dérivés spéculatifs les plus risqués avaient reçu d’excellentes notes de leurs parts.

Ces trois « thermomètres » étaient-ils alors gelés ? Bien au contraire : ces agences ne demandent pas à être payées par les Etats pour leurs « services » mais par les banques dont elles notent les produits financiers. De quoi faire réfléchir à deux fois avant de dégrader leurs notes…

Double casquette

Mais le rôle dévastateur des agences de notation ne s’arrête pas là. Elles notent également les grandes entreprises pour juger de leur capacité à rembourser leurs emprunts. Gel des salaires, délocalisations, plans sociaux… Toutes les économies sont bonnes à prendre pour renforcer les taux de marge opérationnelle afin d’éviter la dégradation de leurs notes et la progression des charges de remboursements d’emprunts qu’elle induit.

Par exemple, Fitch Ratings incite fortement le groupe Renault à délocaliser ses productions. Dans son rapport publié en juin, l’agence se satisfaisait de la mise en place de « mesures de réduction des coûts et de délocalisation de la production à l’extérieur de l’Europe de l’Ouest ».

Fitch est rémunérée par Renault pour noter sa stratégie et sa santé financière. Nul doute sur sa parfaite connaissance du dossier… puisque le propriétaire de cette agence, Marc Ladreit de Lacharrière, est également actionnaire et membre du conseil d’administration de Renault !

Grâce à cette double casquette, Marc Ladreit de Lacharrière est à la fois celui qui « conseille » aux entreprises de délocaliser, et celui qui empoche une partie des bénéfices de ces délocalisations.

Et si cela ne suffisait pas, Philippe Lagayette, ancien responsable de l’administration du Trésor public français, est à la fois membre du conseil d’administration du géant français de l’automobile et de Fitch Ratings. Le business est lucratif : Fitch Ratings a atteint 525,6 millions d’euros de chiffre d’affaires lors de l’exercice sur 2010-2011 et dégagé un bénéfice opérationnel courant de 162,8 millions, en hausse de 13,4%.

La 71e fortune de France

Marc Ladreit de Lacharrière est grassement rémunéré pour son sens des affaires. Son salaire s’établit chaque année à 1,8 million d’euros auxquels s’ajoutent les dividendes perçus, notamment par le biais de sa holding Fimalac. Sa fortune s’élève à plus de 700 millions d’euros, ce qui en fait la 71e de France.

Début 2011, François Fillon a récompensé M. Ladreit de Lacharrière de la Grande Croix de la Légion d’honneur. Pour la nation reconnaissante, les mérites du richissime patron sont en effet nombreux : profit à court terme et fermetures d’usine, délocalisations, plans sociaux…

Les 203 salariés ayant été licenciés de l’entreprise Facom dont il était propriétaire peuvent en témoigner : la délocalisation de la production à Taïwan a permis à Fimalac, la holding de « MLL », d’empocher 20 millions d’euros. Délocalisation apparemment inévitable puisque « conseillée » par les agences de notation, Fitch Ratings en tête !

L’itinéraire de Ladreit de Lacharrière est le modèle même des conflits d’intérêts récurrents dans le capitalisme financiarisé. Outre Renault, le ci-devant de Lacharrière accumule les jetons de présence chez Casino et L’Oréal. Il est également à la tête du club Le Siècle et est membre du conseil consultatif de la Banque de France. Il prêche donc ses méthodes un peu partout, largement relayées par une presse acquise à ses idées. Il fut propriétaire de Valeurs actuelles et détient toujours La Revue des deux mondes.

Sa candidature clarifierait le débat

Ladreit de Lacharrière prouve par l’exemple que l’indépendance des agences de notation n’existe pas. Et que leurs critères de notations sont entièrement guidés par une vision néo-libérale du monde, qui ne profite qu’aux grandes fortunes.

Sous prétexte de « prendre la température » avec impartialité, on nous impose un projet idéologique qui veut faire croire qu’en matière économique il n’y aurait pas d’alternative politique.

Nous sommes convaincus que la direction que donnent les agences de notation aux affaires publiques est politique, c’est pourquoi nous encourageons Marc Ladreit de Lacharrière à se porter candidat à la présidence de la République. Sa candidature clarifierait le débat politique : elle pourrait remplacer celles de tous les candidats qui ne jurent que par les agences de notations, la rigueur budgétaire et l’intérêt des banques.

Pour ces derniers, la démocratie s’arrête aux portes des agences de notation et s’efface devant trois lettres lorsqu’il s’agit des finances publiques.

.

9 commentaires

  1. Notation d’une nation : capacité d’un gouvernement à prendre l’argent au peuple pour le donner aux banques qui le prêtera à la nation, aux entreprises et au peuple avec le taux d’intérêts le plus élevé possible… pas très solvables les débiteurs… donc la banque dans sa grande générosité coure un risque… et le risque se paye…
    La notation est donc la mesure de cette capacité à aller chercher jusqu’au dernier petit sous dans la poche des personnes… grâce à des mesures dites d’austérité
    Un bel exemple… la chute vertigineuse de la part non saisissable d’un revenu… Moins de 400 euros… vous faites quoi avec cela… surtout si on vient de vous virer du camping pour faire place « nette » pour les bobos en goguettes, mais cela c’est une autre histoire….
    cela fonctionne comme un mécanisme de capture,de confiscation du monde bien orchestré… le bien commun : privatisation, les fonds de pensions…. le territoire, saisie pour non remboursement…..etc…
    Donc…. la notation est la mesure de l’intensité de l’austérité exigée du peuple pour enrichir les financiers….
    La seule manière de s’en sortir, c’est l’audit et l’annulation de la plus grande partie des dettes,. Une entrée en guerre… mais réponse à cette guerre que nous subissons jusqu’ici passivement avec les gouvernements comme interface pour distiller les gros mensonges qui maintiennent la « paix sociale »…..
    L’argent devient une barrière artificielle entre le monde et nous, et les financiers distillent cet accès au monde selon leur bon vouloir…et cela devient de plus en plus le minimum survital pour assurer leur richesse avec juste ce qu’il faut de « classe moyenne » pour acheter leurs produits et faire tourner leur marché de plus en plus unique…

    J'aime

  2. Ah! Ah! Ah…..

    La fRance qui partout fait sa fière
    après de longues rasades de bière

    s’est dit:

    -« C’est aujourd’hui que je le perds… »

    c’est bien de son « tripleplusA » en criant « maman »

    dont je vous parle en ce moment.

    Mais vous l’aurez deviné j’espère..

    Quelle misère non de nom….

    Gare aux morilles!

    Mais en entendant F.Babouin sur BFM.Tv, on subodore avec jubilation que « ce n’est pas très grave », et que:

    – » Paradoxalement ce pourrait même être une très bonne nouvelle »…(sic)

    (On voudrait pas être trop vachards, mais ça fait tout de même des mois qu’ils nous esquintent les étiquettes avec ça et que c’est pour ne pas perdre ce magnifique pucelage que se seront succédés en rafales les divers plans d’austérité, et que l’on vit même Picolo Sarko en pèlerinage à Domrémy!)

    En effet, pas de panique car pour 99 jours encore la fRance conservera très magiquement son grand slip kangourou et les morpions qui vont avec dans le pli subtil de ses coutures!!!

    Steph.

    J'aime

  3. Cela fait au moins 1 semaine que j’ai lu sur le blog de Paul Jorion http://www.pauljorion.com/blog/ ou celui de L.I.E.S.I. http://liesidotorg.wordpress.com/ que les 523 banques nous prêteraient les 489 milliards qu’on leur a avancé mais après que la note soit dévaluée pour que cela rapporte plus .Et ils appuieraient leurs raisonnement sur le fait que la Grèce va faire défaut (ils s’en foutent aussi d’ailleurs car ils gagneront le jack pot avec les hedge fund ).Et ce coup bas se passerait un vendredi en cloture pour que personne ne puisse reagir
    pronostic de trader NOé d’aujourd’hui : “Nous sommes bien dans la phase où c’est la mer qui se retire avant arrivée du Tsunami.” :http://liesidotorg.wordpress.com/2012/01/13/trader-noe-analyse-du-13-janvier-2012/
    Répondre
    Cela montre bien que soit Sarkosy,Baroin et leurs potes de la finance sont plus cons que moi , ou que tout cela est bien organisé pour nous baiser, exploiter , enfumer …

    J'aime

  4. ALERTE – Perte imminente AAA: Sarkozy réunit ses principaux ministres.

    PARIS – Le président français Nicolas Sarkozy a convoqué vendredi le Premier ministre François Fillon et les ministres de l’Economie François Baroin et du Budget Valérie Pécresse pour une réunion sur la perte attendue de la note AAA de la France, ont constaté des journalistes de l’AFP.

    Une source gouvernementale européenne a indiqué à l’AFP que l’agence américaine Standard and Poor’s avait décidé de dégrader d’un cran la note triple A de la France, tout en maintenant celles de l’Allemagne, des Pays-Bas et du Luxembourg.

    (©AFP / 13 janvier 2012 19h17)

    J'aime

  5. @babelouest : dans le cul, dans le cul ! (oups.. esxcusez moi,jeune, homme, mais je suis parfois victimes de troubles obsesionnels compulsifs de la catégorie syndrôme de Gilles de la Tourette…)

    J'aime

  6. ‘Les agences de notation sont un thermomètre »!

    Très bonne définition ! Cela explique beaucoup de choses, car que faire d’un thermomètre généralement, où l’a-t-on ?

    J’entends déjà la réponse unanime. Ennui, le thermomètre a été modifié, c’est lui qui chauffe l’endroit sensible où il a été placé, comme un fer à souder par exemple. Houille !

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.