Non au logement cher : un appel

PETITION

APPEL:CONTRELELOGEMENTCHER:

BAISSE DES LOYERS !

Les chiffres sont formels, jamais les loyers et les prix l’immobilier n’ont été aussi chers dans notre pays, rapportés aux revenus des locataires et des accédants.

Ereintés par l’érosion de leur revenus par la hausse des prix dans tous les domaines de la vie courante, l’énergie, le carburant, l’eau, l’alimentation, les soins… les fins de mois sont de plus en plus difficiles  pour les couches populaires et les classes moyennes, les jeunes, les salariés, les migrants…

Payer son loyer nécessite des sacrifices toujours plus élevés, tandis que les bailleurs privés, les milieux de l’immobilier s’enrichissent sans fin. En 2009, les profits se sont élevés à 65 milliards d’euros, dont 35 sont des « surprofits » tirés de la flambée et de la spéculation.

Même dans les HLM, les loyers ont grimpé plus vite que les revenus, d’autant que chaque année de nouvelles économies sont faites sur les allocations logement.

A mesure que les réformes ont usé le droit et la stabilité des locataires, les bailleurs ont imposé leur joug. Aujourd’hui la majorité des Français a peur de se retrouver un jour à la rue. Pourtant, messieurs les bailleurs, que seriez vous sans les locataires qui chaque mois alimentent votre rente ?

Nous locataires, accédants, ou citoyens solidaires, appelons à une mobilisation responsable, afin que notre personnel politique prenne toutes les mesures nécessaires à une baisse généralisée et rapide des loyers et des traites immobilières, pour mieux satisfaire des besoins fondamentaux plutôt que la rente, pour créer des emplois plutôt que de spéculer.

Nous exigeons un encadrement des loyers, un plafonnement généralisé entrainant une baisse immédiate de 10% de tous les loyers et des traites y compris en HLM, jusqu’à 20% pour les loyers chers, renforcée par une revalorisation des allocations logement.

Nous exigeons, pour ceux qui dorment dans des taudis ou dans la rue, que soient respectées et appliquées les lois pour le droit au logement, pour le droit à un accueil inconditionnel,  et pour la mobilisation des logements vides.

Nous sommes décidés, après avoir signé cette pétition, à révoquer le prélèvement automatique du loyer et des traites, et à le remplacer par un autre mode de paiement (virement bancaire, mandat, chèque, … ).

Dans un deuxième temps, si les responsables politiques et les bailleurs refusent de prendre en compte notre indignation et d’agir, nous participerons à un mouvement concret de contestation des loyers chers et du logement inabordable, et nous soutiendrons ces initiatives.

Un toit c’est un droit !

contrelelogementcher.org

2 réflexions sur “Non au logement cher : un appel

  1. Dans mon jeune âge j’ai eu la chance de pouvoir investir dans un logement social.

    Pas très regardant j’ai parfois laissé tomber des loyers- c’est ma nature. Pas de merci. jamais. Quand j’ai récupérer l’appartement j’ai eu 180 000 FF (28000€ environ) de frais pour le remettre en état.
    J’ai revendu écoeuré Résultat à la revente j’ai finalement perdu sur cette opération 10000 € en 10 ans
    Alors les gentils pauvres et les méchants riches ras le bol
    Il y a des profiteurs c’est indéniables. Mais je les combat aujourd’hui d’autant plus quand ils sont riches mais les autres aussi.
    Mais ma nature reste de faire confiance….

    J'aime

  2. Le gros problème dans ce tract c’est le « nous exigeons ». Mais ceux qui exigent – ils font quoi – bien souvent rien.
    Moi j’adore l’électricité – je ne suis pas électricien – alors quand on me le demande un coup de main je le donne – c’est gratuit mais pas plus de 2 heures pas semaines – Beaucoup de gens savent faire mais l’entre-aide ça reste marginale.
    Tous unis contre les riches tous désunis pour l’entraide.
    C’est pas ma tasse de thé
    Les pourris nous pourrons les combattre quand on connaîtra son voisin.
    Vous, gauchececombat, il me semble que vous devriez agir dans ce sens.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.