Face à Guéant, une candidature… Solère.

Boulogne: un candidat UMP face à Guéant (source)

 L’élu UMP des Hauts-de-Seine Thierry Solère a estimé que la candidature de Claude Guéant aux législatives à Boulogne était « une erreur« , assurant que lui-même serait candidat dans cette ville des Hauts-de-Seine. Vice-président du Conseil général des Hauts-de-Seine, suppléant de Pierre-Christophe Baguet, actuel député de cette circonscription qui cède sa place au ministre de l’Intérieur, Thierry Solère a vivement critiqué l’arrivée de M. Guéant.

« Je pense que c’est une erreur, l’époque n’est plus du tout aux parachutages politiques. Boulogne n’est pas une ville-dortoir où l’on vient se faire élire pour chercher des voix », a dit cet élu local. « Et puis les Français en ont assez de ces décisions où quelqu’un vient dans le bureau de quelqu’un d’autre et puis je te refile ma circonscription. C’est d’une autre époque ».

M. Solère a rappelé l’épisode des municipales de 2008 où un autre proche du chef de l’Etat, David Martinon, alors son porte-parole, avait tenté en vain de se présenter dans sa ville de Neuilly-sur-Seine, et avait dû se retirer. « La population attend des élus de proximité« , a-t-il expliqué.

.

4 réflexions sur “Face à Guéant, une candidature… Solère.

  1. Délit de racolage poussif!

    Boulogne est un véritable cloaque. Pas un arbre, pas un buisson ne dissimule un tapin UMP!
    La surenchère à la baise sur le montant de la passe blennorragique , celui de « la turlutte discount » fait rage…et nous amuse.

    Boulogne, en véritable clandé se préparerait même à employer la « langue verte » des grands fornicants…

    Déjà commencent à fuser quelques noms d’oiseau pour un coin de trottoir à défendre bec et ongles vernis…

    L’ile Seguin sera t’elle transformée en fabrique de cigares qui seront roulés sur les cuisses des prétendants au statut de « mère maquerelle en chef »?

    Nous on s’en branle, on ne fume plus que de la moquette!

    S.

    J'aime

  2. à bab’,

    Les pollutions nocturnes jaillissant des clandés UMPisses jusque sur les arbres et le mobilier urbain s’affichent sans vergogne, -« Ce n’est pas du foutre, -aurait dit R.Wagner dans son traité « de la Musique »- , mais de la « Vache qui rit » propulsée au clairon, au cor de chasse dans l’hallali sur les pauvres, et aussi quelques autres…

    Et que fait donc l’UMP à Jouy en Josas? Ose t-elle faire l’âne pour avoir du fion?? (C’est juste pour le mot)…

    Plus que 363 jours à tenir avant de nouveaux vœux de nos « politiques » au moins aussi marrants que ceux de ce « vermillon » là….
    Steph.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.