Vous avez aimé Sarkozy ? Vous allez adorer Bayrou !

Bayrou, c’est encore plus d’austérité que Sarkozy !

 Puisque le Modem prétend que nous dirions n’importe quoi, que nous ne sommes pas sur une ligne d’attaque reposant sur des arguments sérieux, je me suis amusé à reprendre simplement quelques points de la brochure du front de gauche intitulée « Bayrou, tout un programme » !

 « Pour réduire le déficit et la dette, François Bayrou propose un plan de super-austérité de 100 milliards d’euros. Il l’a affirmé plusieurs fois et notamment le 24 novembre 2011 sur TF1 : «il faut un plan de 100 milliards d’euros : 50 milliards de recettes et 50 milliards d’économies sur les dépenses». Pour comparer, les deux plans Fillon annoncés en août et en novembre représentent à peine 18 milliards d’euros. Bayrou propose donc cinq fois plus d’austérité que Nicolas Sarkozy et François Fillon ! ». Ce point est exact, j’ai vérifié, il l’a notamment redit également dans des paroles et des actes hier soir, propos repris par Le Monde ici.

 Il est en outre pour la retraite par capitalisation, comme tous les gens de droite, ce qui pénalise les plus faibles, avantage les mieux pourvus financièrement… (« Je souhaite aller vers un régime par points, individualisé, à droits acquis reconnus. » (source)

 Il propose d’augmenter les impôts  (de 5 % exactement), prône le gel des salaires, « à l’exemple de ce qu’a fait l’Allemagne » dit-il, estimant que « tous les pays le feront ». Sauf que c’est faux : Le syndicat allemand IG Metall a annoncé il y a peu un accord avec le patronat sur une hausse de salaire de 3,8% dès décembre pour 75.000 salariés de la sidérurgie dans l’ouest du pays. Ce n’est pas moi qui le dit mais un journal de droite ! C’est pas de bol, hein..

 Dans l’émission des paroles et des actes d’hier soir, alors qu’on l’interrogeait sur les mesures exactes qu’il entendait préconiser, il a répondu en s’en sortant par une pirouette, face notamment à Montebourg : « Si j’étais dans le détail, cela voudrait dire que l’immense travail de concertation que nous allons lancer n’aurait aucun intérêt. » (Le Monde). Tartuffe un jour, tartuffe toujours… Qui a dit que nous refusions toute forme de rationalité, alors que le front de gauche est l’un des seuls partis qui a annoncé en toute transparence le détail exact de son programme, qui a fait l’objet d‘un fascicule distribué très largement, pour que tous ceux qui le souhaitent puissent y accéder ? On ne peut pas en dire autant de tous… Même le candidat du PS a avoué que le programme adopté par les militants était à revoir, et n’en dispose donc pas de clair ! Lui qui n’hésite pas à s’asseoir sur les accords qu’il a pourtant signés…

 Et encore ! Je n’ai pris là que quelques points d’argumentation, du peu que je sais des positions de Monsieur Modem… puisque nous ne connaissons rien encore de son programme, sinon ce qu’il en dit… C’est à dire  bien peu.

 On sait cependant aussi (ils ne cessent d’y faire allusion l’un et l’autre) que comme son frère siamois, il ménage savamment le suspense, entretenant probablement volontairement le flou même pas artistique sur ses réelles intentions politiques de manière à rester le plus Hollando-compatible qu’il soit possible…

 D’ici là qu’ils nous annoncent dans quelques mois, qu’ils vont se marier dans un gouvernement d’union nationale, ces deux là… ça ne m’étonnerait pas du tout. Mais je ne suis pas sûr que dans ce couple improbable, ce soit Hollande qui porte la culotte, sur ce coup là !

.

.

5 réflexions sur “Vous avez aimé Sarkozy ? Vous allez adorer Bayrou !

  1. Pour la retraite par point, avec un coût progressif des points, je ne vois pas en quoi ça pénaliserait les plus modeste et avantagerait les plus riches. Avec le coût progressif, les riches vont rapidement chercher à l’investir (sinon c’est que c’est pas assez progressif). Si c’est l’état qui gère l’achat des points et pas des banques ou des fonds d’investissement, c’est plus communiste que capitaliste.

    Pour les hausses d’impôts, je suis pas fan, je pense que revenir sur tout un tas de cadeaux fiscaux à la con serait largement suffisant, comme expliqué dans cet article, entre autres, donc ouais, sur ce sujet je pense que le Front de Gauche est meilleur que le Modem.
    http://www.marianne2.fr/gerardfiloche/Comment-et-de-combien-Sarkozy-nous-a-endette_a22.html

    En local, le Modem s’est très souvent fait piquer ses idées (et c’est tant mieux) par d’autres groupes politiques qui se les sont ensuite attribuées (c’est moins classe). C’est une des raisons pour lesquelles le programme sortira au goutte à goutte. De plus, initialement Bayrou devait annoncer sa candidature en Janvier plutôt qu’en Décembre.

    J'aime

  2. @ Maxime : la retraite par points telle qu’elle est proposée par le MoDem (et par l’UDF depuis 2002 au moins, et par d’autres dont la CFDT) serait gérée, de façon unifiée à l’échelle nationale, par les partenaires sociaux (et non par des organismes privés…). C’était peut-être évident, mais rappelons une évidence !

    @ l’auteur : ayant lu cette brochure également ;-), je me permets un lien vers les conclusions que j’en tire : http://demsf.free.fr/index.php?post/2011/12/09/Front-de-Gauche-le-faux-le-vrai

    J'aime

Les commentaires sont fermés.