quand la Marine sombre à Dauphine (bravo, les jeunes !)

[..] Alors il faut être clair et surtout honnête. J’allais écrire intègre.

Soit on accepte  que le Front national  est un parti qui joue le jeu démocratique et républicain et on ne peut pas l’empêcher de battre les estrades.  Soit on lui conteste son  statut républicain et alors il n’est pas suffisant de s’attrouper devant les salles où ses militants se réunissent et de perturber leurs réunions.

Il  faut oser militer pour l’interdiction de ce parti comme le firent certains (sans succès) dans les années 1980 (autour de Charlie Hebdo).  Il n’y a pas de position intermédiaire, pas d’entre-deux, pas de juste milieu !  C’est blanc ou noir.

Guy Birenbaum, sur le lab, réagit dans cet extrait à la sur médiatisation (dans laquelle le FN est passé maître)  de l’empêchement qui fut le leur  hier, comme chacun le sait à présent, de venir répandre leur propagande d’extrême droite dans un lieu public consacré à l’éducation de la jeunesse :  l’Université Paris Dauphine, sous prétexte de débat, par le biais d’une association, DDD (Dauphine Discussion Débat) qui  a engagé un partenariat avec Le Figaro, c’est tout dire… Son responsable, Grégoire de Rugy (profil  facebook éminemment disponible), qui semble être sur la même ligne de raisonnement que Guy, s’exprime :

Pourtant même Zemmour est contre ! (je triche, c’est pas le même 🙂 . Que la candidate du FN soit furieuse est déjà en soi une belle victoire, qu’elle cesse ainsi  de se croire en terrain conquis  grâce à la banalisation de ses idées et de sa présence dont les médias comme le pouvoir sarkozyste sont les artisans. Le FN n’est pas et ne sera jamais un parti comme les autres. La discrimination comme mode de pensée et la préférence nationale ne sont pas des idées républicaines.

Et ce n’est pas l’usage immmodéré de termes si connotés à l’extrême droite comme milice (qui appartiennent à  l’histoire du fascisme  et du pétainisme dont le FN est l’héritier spirituel) qui changeront quoi que ce soit, sinon à  démontrer une fois de plus à quel point l’extrême droite aime à pratiquer la figure de l ‘inversion rhétorique,  une autre forme de révisionnisme idéologique. Souvenez vous comment  Sarkozy (aidé en cela par son conseiller d’extrême droite favori) et le FN  l’ont fait pour Jaurès… Récupération de figures de gauche, une pratique de plus en plus courante dans cette droite dure  là. 

Et l’on voudrait faire croire aux ballots que lutter contre le FN, c’est mal ? C’est anti-démocratique ? Mais c’est justement là tenter de protéger la démocratie, ou ce qu’il en reste, là où les politiques s’en sont montrés bien incapables… laissant une certaine partie du peuple livré à lui-même, et à ses vieux démons, abandonné qu’il est (ou se sent, ce qui entraîne les mêmes conséquences funestes)  par la classe politique traditionnelle….

Pour Jonathan Hayoun, président de l’UEJF, il s’agissait de « ne pas donner une tribune à ceux qui sont racistes, xénophobes ou antisémites ». « En prenant la parole devant 200 étudiants, ce débat devient un meeting de campagne de Marine Le Pen. Elle n’a pas sa place à l’université. Elle dresse les communautés les unes contre les autres, notamment avec la préférence nationale »

Ne devrait-on pas se réjouir, en bon démocrate justement, de ce que la banalisation du FN dans les universités ne soit  pas encore acquise ?

Fier de vous, les jeunes, continuez à marquer les limites,  faut pas pousser. On ne me fera jamais croire comme bien des transfuges socialistes tels que Besson, qu’être contre, c’est être pour, et « faire le jeu de ». Je ne marche pas, ni hier, ni aujourd’hui.

Cependant, je tiens à terminer ce billet en ajoutant que, comme Guy, je suis tout à fait d’accord sur le fait que si le FN n’est pas un parti républicain, il convient de l’interdire, les choses seraient effectivement plus claires. J’ai toujours été partisan de cette interdiction. Les arguments existent pour cela, ils sont connus, éprouvés, et des faits précis, notamment judiciaires, peuvent l’étayer. A ce sujet, je me souviendrai jusqu’à la fin de mes jours qu’un juge, un jour, a établi qu’il y avait bien une filiation idéologique entre Le Pen père et le fascisme, grâce à la plaidoierie admirable, à laquelle j’ai pu assister en partie, de Maître Leclerc.   Marine Le Pen est l’héritière de cet héritage fasciste du parti qu’elle soutient. Elle n’a d’ailleurs jamais démenti les propos de son père, et s’en démarque à peine, la preuve en étant qu’il  est toujours président honoraire du FN.

Ce parti nanti-démocratique d’extrême droite  qui se sert de nos institutions, de nos médias, et de notre système politique si faibles et lâches pour mettre en place une politique qui n’est pas d’essence démocratique, je l’ai toujours et encore jugé extrêmement dangereux. Encore plus maintenant qu’il tente d’avancer masqué sous une apparence de respectabilité, déguisé en blonde au sourire si faux. Les réactions de personnalités médiatiques qui ont découlé d’un sketch de Sophie Aram au début de l’année sont d’ailleurs bien révélatrices de l’hypocrisie ambiante au sujet de ce parti. Doit-on se prévaloir de règles démocratiques pour défendre et donner un boulevard à un parti qui ne l’est pas, qui ne respecte aucunement les règles et la devise de notre république ?

N’a-t-on pas autrefois barré la route au Poujadisme, et à sa bannière politique, l' »Union et fraternité française,  mouvement d’extrême droite ancêtre du FN, duquel Le Pen père était l’un des plus jeunes députés du pays d’alors ? Il y a à mes yeux légitimité à le refaire aujourd’hui.

Mais le débat reste ouvert… dans les limites énoncées dans la page d’avertissement ci-dessus, charte d’utilisation de ce blog.

.

 » Le 15 janvier 1992, notre ami Paul-Élie Lévy déclarait devant 8 000 manifestants assemblés contre Le Pen : « Le Pen est le fils spirituel d’Adolf Hitler« .

 » Le Pen portait plainte et demandait cent mille francs de dommages et intérêts. Le procès eut lieu le 10 mai 1995 au tribunal de Grande Instance de Nancy. Il fallait une grande impudence pour défendre le fascisme et oser se référer, dans le même temps, aux droits de l’homme. Avec beaucoup de bruit et de fureur, maître Vallas, avocat du président du FN, a tenté de démonter les mécanismes de la  » stratégie de l’empêchement démocratique » qui devait conduire Paul-Élie Lévy à « diaboliser » Le Pen, sous les traits d’Adolf Hitler. Et la question essentielle du procès était du même coup de « décider si un CAFAR (l’appellation locale d’un comité de Ras l’Front auquel j’appartenais, ndlr)  peut interdire au FN d’exister sur l’échiquier politique« . (source).

Il s’agit de l’arrêt du 9 janvier 1996 de la cour d’Appel de Nancy, procès JM Le Pen/Paul-Elie Lévy. 

.

23 réflexions sur “quand la Marine sombre à Dauphine (bravo, les jeunes !)

  1. Personnellement, je ne pense pas qu’interdire le FN soit une bonne idée. Plutôt les laisser être élus. Avec +10% aux dernières élections (hélas), leur non-présence à l’assemblée est anti-démocratique, vu que le FN est un parti politique légal.
    Ils seront incapables de faire quoi que ce soit, probablement incompétents (vu les précédents), et auront des ennuis avec la justice (toujours vu les précédents).

    5 ans avec des Députés FN qui ne serviront à rien, ne seront pas réelus et on est peinard pour 10 ans (voire plus).
    En plus ça nous donnera plein d’occasions de ridiculiser leurs idées. Pour l’instant, le FN est le parti qu’on cherche à tenir à l’écart de la politique française, un peu comme une partie de la population française à l’impression qu’on cherche à la tenir à l’écart de la politique de son pays. Si on leur enlève ça, ils n’auront plus grand chose pour eux (le FN).

    En interdisant le FN, on s’oppose à une partie de la population française (qui le soutient). Je pense qu’il serait plus efficace de leur montrer que les idées du FN sont débiles.

    J'aime

  2. Cet article est une parodie, ce n’est pas possible !

    C’est une succession d’affirmation et de diffamation sans arguments. Le FN est raciste et xénophobe ? Quelle est encore cette blague ? La milice est pétainiste, le Fn est fasciste, et puis quoi encore ? Sur quels fondements ? Par quel tour de magie ? La préférence nationale existe depuis toujours et s’est achevée sous Mitterrand, et c’est immédiatement contre la république et la démocratie dans la bouche des lepenistes?
    C’est vous qui violez la démocratie, si vous empêchez les opinions de s’exprimer.
    Je ne suis pas frontiste, mais mon dieu, quelle niaiserie.

    Ecrivez ça sur des torchons étudiants, mais pas en étant sérieux. Le Fn soutient le fascisme, le Fn soutient le racisme. Il y a de quoi rire. On dirait un sketch des guignols.
    Marine Le Pen a mit par écrit le rejet des formules de son père, qu’elle a toujours condamné, et a viré les anciens membres du parti de JMLP. Mais ça ne suffira jamais aux bobos bien-pensant. Retour au maccarthisme.
    C’est Mitterrand qui a reçu la francisque, et JMLP qui s’est battu contre la Gestapo, faut pas l’oublier.

    Il faut être idiot pour oublier que la diabolisation du FN n’a qu’un but électoraliste, pour affaiblir la droite et faire passer la gauche.

    Il faut être niais pour déclarer, avec le concours d’une autorité soudainement divine, qu’un parti n’est pas démocratique ou républicain.

    C’est l’opinion de 20% des français (ou plus), que vous violez.
    20% des français ne sont pas républicains, ni démocratiques, et prônent le racisme et le fascisme ?

    Arrêtez vos plaidoyers ridicules, Le Pen a gagné assez de procès pour financer des campagnes…Je ne suis pas frontiste, encore une fois. Mais vous êtes certainement sur le podium des articles les plus puérils que j’ai jamais eu l’opportunité de lire. Continuez de répétez la doxa bien-pensante…

    J'aime

  3. @hubert (si tant est que ce soit votre vrai prénom… puisque sur votre adresse mail, c’est Denise ! , mdr…) : je n’écris rien que je ne puisse affirmer sans preuves. j’en donne une la fin de ce billet, en donnant les références des pièces juridiques d’un dossier, dont les péripéties judiciaires ont duré plusieurs années. Douteriez vous de l’intelligence des juges ? En outre, je donne aussi dans l’un des liens (cf. Rasl’front : http://rlfreims.lautre.net/dossiers/condamnations.htm) le détail exact et précis des procès perdus par JM LP, qui a bien des casseroles pénales au cul… quoi que vous en disiez. Et dont la justice a pu prouver qu’il (JMLP) avait abusé de la vulnérabilité d’un vieil homme qui souffrait de troubles psychiatriques ( Henri Bussière) pour bénéficier de son héritage… Son testament a d’ailleurs été annulé. Ce ne sont pas des preuves suffisantes pour vous ? Alors, je vois ce dont il s’agit… L’imperméabilité aux preuves matérielles porte un nom : aveuglement idéologique.

    J'aime

  4. Interdire le FN? sous quel pretexte…? Il renaitrait sous une autre forme, plus propre sur lui mais si sale en dedans. Car les idées restent, germent, prolifèrent comme elles continuent de le faire dans notre société. Des idées du FN, j’en entend tous les jours mais ça vote ailleurs pourtant. Allons, ne vous trompez pas de combat
    Une belle connerie, pardonnez moi l’expression, que cette manif qui a conduit à ce que MLP ne vienne pas. Au contraire, il fallait la ridiculiser dans sa posture, dans ses idées en montrant justement qu’elle n’avait rien de démocratique au fond. Là ces petits cons jouent exactement son jeu de victimisation qui rencontre l’écho chez ceux qui se sentent aussi rejetés par cette société.
    En plus, quand on voit des membres des UEJF, affilié au CRIF, venir sur un plateau de canal+ alors que leurs idées sont parfois aussi extrémistes, on se demande de qui on se moque.
    Alors ça ne plait pas de dire que sans doute 20% des français sont racistes…et même plus mais c’est une réalité et ce n’est pas en interdisant, en usant de la violence que cela changera les choses. S’ils veulent militer utile, qu’ils aillent libérer des animaux dans les laboratoires qui pratiquent la vivisection, tiens!

    J'aime

  5. Et malheureusement, des personnes haut placées dans le parti au pouvoir répandent de plus en plus, mais de façon moins visible, des idées et des données biaisées qui rejoignent celles du parti incriminé.

    Un exemple ? Ce billet des Invités de Médiapart écrit aujourd’hui est absolument éloquent.
    http://blogs.mediapart.fr/edition/immigration-la-contre-expertise/article/071211/les-mauvais-calculs-de-claude-gueant

    Est-ce volontaire ? Dans ces cas-là les électeurs savent lire, ils préfèrent l’original à la copie.

    J'aime

  6. Interdire le FN, je pense que c’est une erreur et comme il est dit plus haut beaucoup de personnes vont voter pour le FN . Trop, beaucoup de trop – mais que leur offre-t-on actuellement en contre partie, une frange d’hommes politiques de droite comme de gauche qui profite de la démocratie comme il n’est pas permis. Des valises par-ci des montres par-là, des salaires, des primes, des avantages hors concurrences. Beaucoup de gens ne croient plus au personnel politique. MLP joue sur ce registre avec efficacité.
    Toutes les aberrations de notre société elle en fait sa nourriture quotidienne. C’est à nous démocrates de faire en sorte que cette nourriture disparaisse et c’est possible !

    J'aime

  7. N’importe quoi.

    Au lieu de dire des conneries par peur, tu ferais mieux de comprendre que tu n’est que l’instrument de la pensée juste et dominante. J’ai l’impression d’écouter un hippie qui entre deux lattes de pneu vomit son utopie conforme et son amour-pour-tous-sauf-les-gens-de-droite, le même que ses copains.

    Interdire, interdire, interdire. C’est exactement le même mode de pensée que les plots de notre gouvernement. Au lieu d’éduquer, interdire, au lieu de montrer en quoi x Le Pen et ses sbires ont tort, au lieu de débattre, interdire !

    Sans oublier que les idées de Le Pen représentent autour de 15% des Français, on devrait les interdire de voter aussi, non ?

    Ah, et pourquoi pas le bipartisme, tant qu’on y est, la démocratie c’est cool, mais faudrait pas que les gens fassent n’importe quoi !

    Le problème en France, vois-tu, ce n’est pas seulement l’instrumentalisme politique, la récupération des masses, le populisme et toute les saloperies du jeu de la politique. C’est aussi les idiots qui ne voient que par leur convictions et diabolisent toute les autres par peur et incompréhension. Tiens d’ailleurs ça te rappelle pas 15% de cons qui ont peur des noirs et des Arabes ?

    Si le peuple Français avait du bon sens, de la logique, de l’éducation (et je ne parle pas d’éducation nationale qui produit des penseurs aseptisés qui eux mêmes pondent des idées semblables aux tiennes) et surtout DOUTAIT en dehors des limites de leur esprit/condition sociale, et bien nous n’aurions pas besoin d’interdire le FN puisqu’il se retrouverait de facto au fin fond du désert des votes.

    Tout ça me fait penser à l’industrie musicale qui préférerait interdire internet plutôt que se sortir les doigts du fondement et se demander comment distribuer la culture au plus grand nombre (car c’est son rôle non ?)

    Pour finir, déjà que le système officiellement démocratique est plus que limité, que tout ça est une blague et qu’au final on a jamais un vrais choix mais plutôt un QCM, limiter ce système revient à renforcer ses inégalités intrinsèques au lieu de l’amener vers ce qu’il prétend être : représenter tout le monde PEU IMPORTE LEURS IDÉES.

    Alors gauche, droite, au centre, en bas, c’est pareil, mêmes méthodes, différent combats. C’est votre mode de pensée qui fait que la société daube aujourd’hui, et c’est pas sans que tout le monde se pose des questions que ça s’améliorera un jour.

    À bon entendeur, j’espère que cette paire de claque ramènera son objectivité aux lecteurs (et j’espère à l’auteur) qui passeront par là.

    Ah, et je vous conseille de lire Descartes et Chomsky, et surtout de douter.

    J'aime

  8. Demander à nos gouvernements, quels qu’ils soient , d’interdire le FN revient à leur reconnaitre le droit de museler tout le monde, à interdire journaux et pamphlets, films, expo, théâtre, radio, associations alors que l’objet que nous poursuivons est au delà de ces préoccupations parcellaires-là concourant toutes à la reconnaissance de l’État.
    Il ne nous ne nous plait en rien de demander le dépêchement des « chaussettes à clous » sous prétexte de « défendre et protéger leur démocratie » dont chacun peut actuellement mesurer l’étendue dans les faits comme les principes.
    Interdire ou autoriser le FN ? On s’en cogne! Là ne réside pas la question centrale qu’impose ce monde dans sa totalité: celle de son renversement total.
    S.

    J'aime

  9. et +1 pour Anonymous
    j’ajouterai qu’après l’interdiction du FN, on passera après à l’interdiction de L.O, NPA, et puis aussi le PC parce que les communistes sont des totalitaires staliniens, c’est connu.
    Bon allez, on espère un billet plus mesuré du patron du blog au vu de nos arguments ,-)

    J'aime

  10. pourquoi victimiser la fille à papa de Saint Cloud ? Laissez la s’exprimer et se ridiculiser par son programme. De plus, tant de français pensent comme elle. Vous voulez les faire fusiller ?

    Enfin, que diriez vous si des groupes d’extreme droite empechaient Melenchon, Arthaud, Autain et autres gens d’extreme gauche s’exprimer ? Vous seriez indigné, et à juste titre.

    J'aime

  11. Nous, nous sommes pour les coups de tatanes…Vont avoir du mal à les interdire les coups de tatanes..

    Les faschos? Réglons ça à la cane et au chausson!!!

    Y z’aiment bien, ces sinistres thons du FN , du MNR et consorts ,tout ce qui est « fRanchais »,;
    La « boxe fRanchaise » donc est bien un argument approprié et très délassant pour qui la pratique avec quelques assiduités et talents sans s’embarrasser de gémissements démocrassouillards qui en appellent toujours à « l’autorité » pour légiférer…((Interdire démocratiquement…(Tu parles, Charles!).

    Notons au passage que la pétanque est un sport recelant bien des possibilités également: insoupçonnables. N’oublions pas de faire carreau sur le cochon ou la laie à tout éjecter dans les coins…. Puis ensemble félicitons nous des conclusions de cette belle partie-là.

    Mais quoi:  » mendier » une interdiction », voila qui manque de sens autant que d’à propos…

    Réglons nos affaires nous mêmes!!!

    Steph.

    J'aime

  12. Bien, chose promise, chose due, maintenant que j ‘ai un peu plus de temps, je vais répondre aux uns et aux autres…

    @Maxime : cela fait trente ans qu’on est sur ce registre, que les uns et les autres, certains s’auto-proclamant spécialistes de l’extrême droite, nous disent qu’il faut leur opposer des arguments, que les gens verront bien par eux mêmes.. Pourtant, ils ont géré plusieurs villes, ont commis l’irréparable, ont ruiné les fiances communales de Marignane, Vitrolles, Orange, etc… ça n’a pas fait évoluer ceux qui votent pour eux pour autant; Tu parles là de gens qui seraient perméables aux arguments. Pour parler souvent sur les marchés avec des militants du FN, ils ne le sont pas… Ils n’ont que des certitudes qu’ils martèlent comme des sourds. Et puis on voit aujourd’hui le résultat de cette stratégie brillante : ils n’ont jamais été si hauts dans les sondages que depuis qu’ils sont aussi banalisés.

    @Iceman : interdire le FN sous quel prétexte ? Il me semble que je l’écris dans l’article : sous un prétexte purement légal : quand un parti ne respecte pas une partie de la population, la considère comme des sous hommes et des sous femmes, il ne respecte pas les règles de non discrimination, de la même manière quand il est ouvertement homophobe, ou misogyne. « Une belle connerie que cette manif » ? Si j’avais été là, je leur aurais prêté main forte. la liberté d’expression n’est-elle pas aussi celle de dire non à de tels discours ? Je le répète, moi, je suis fier de ces jeunes, là où d’autres considérés comme soi disant plus adultes laissent faire et dire n’importe quoi. La banalisation de la parole raciste et xénophobe n’est pas anodine, ce n’est pas une opinion. Selon la loi, c’est un délit, point barre. Faisons appliquer la loi, voilà tout.

    @berboral : il suffirait d’ouvrir les yeux de ceux qui votent Fn, en leur démontrant que ce que MLP dénonce, elle en est elle aussi la coupable et la dépositaire des erreurs de son parti. Quand son père abuse de la vulnérabilité d’un vieillard qui souffre de difficultés psychiques pour lui piquer son héritage, et que la loi y met bon ordre en annulant le testament, il n’y a pas de quoi être spécialement fier de ce genre d’agissements, qui n’ont rien à envier aux mallettes de l’UMP… En outre, plusieurs élus locaux FN ont été convaincus judiciairement d’escroqueries diverses et de détournements de fonds publics, pareillement. le fait n’est pas assez connu. Le FN a un passé, en termes de mandats électifs, ne l’oublions pas. Mais je suis d’accord avec toi : soutenons l’arion d’Anticor, à droite comme à gauche, et tout ira mieux.

    @l’anonyme courageux (qui une anonyme) : qu’est-ce qui te rend si sûr de toi que tu puisses venir m’insulter impunément, penses tu, sur mon blog ? Tu juges sans savoir. Vu les galères que j’ai subies dans ma vie, je n’ai plus peur de grand chose, et encore moins de gens que je ne connais pas. Je n’écris pas tout cela par peur, mais rationnellement. je le dis et le répète et le réécris pour ceux qui sont durs de la feuille, un parti qui ne respecte pas les règles démocratiques devrait être interdit, point barre. On ne peut ni ne doit utiliser des arguments démocratiques pour justement s’assoir dessus, bafouer la démocratie. La démocratie, c’est le pouvoir du peuple, oui ou non ? Or, discriminer un peuple qui vit sur un territoire, lui accorder ou non des droits et faire des différences en termes de races, de religion ou d’origine géographique est anti-républicain, et non conforme en outre avec notre devise, dont j’aurais pu être fier si… la France était un peu plus humaniste. Quant à l’argument électoral qui consiste à dire que le vote FN représente quelque chose, et que ce serait l’expression populaire, ça c’est une connerie bien plus énorme. 15 % de 60 % de votants, qui eux mêmes représentent 70 % de la population, c’est franchement pas grand chose, et encore moins représentatif de la population. Ce qui l’est davantage c’est l’abstention ! D’où le fait que j’ai toujours été pour la reconnaissance du vote blanc. Là, le peuple pourrait enfin s’exprimer, et dire massivement que le choix qu’on lui donne ne lui convient pas.

    @re-iceman : tu ne me feras pas changer d’avis et je ne retire rien. La seule erreur que j’ai commise, c’est celle de ne pas dire que finalement, on devrait interdire également l’UMp, qui reprend mot pour mot les propositions du FN et fait tant de surenchère ! Au point qu’on ne parvienne plus à distinguer l’un de l’autre…

    @le parisien libéral : la faire fusiller ? non, la tondre à la libération pour collaboration avec l’ennemi… de classe. Quant ua parallèle si courant entre le FN et le front de gauche, je m’y oppose. Le front de gauche n’a rien d’anti démocratique que je sache. C’est un parti républicain. . Donnez moi un seul motif de le penser ? Argument nul, donc.
    @steph : le règlement de comptes avec le FN à coups de doc dans le cul ? Les antifas et autres redskins s’en chargent… ce ne sont pas mes méthodes.

    J'aime

  13. J’avais pas vu la réponse.
    Le FN est loin d’être banalisé. Qu’il s’agisse dans les médias ou dans l’opinion publique, ça reste un parti à part, qui sert encore et toujours d’épouvantail pour ramener les brebis égarées dans le bercail PS-UMP.

    De plus opposer des arguments pour que les gens voient par eux-même, c’est la base de la démocratie. Si on ne respecte plus ça, on ne respecte plus la démocratie.

    Pour les villes c’est exact, ils ont souvent été réélus, à l’Assemblée par contre pas du tout. Comme quoi, il y a de l’espoir, non ?

    J'aime

  14. Effectivement, selon ton principe, tu pourrais interdire l’UMP mais tu ne vas pas régler pour autant le problème du racisme par l’interdiction. L’autre jour, Bourdin sur RMC a laissé Marine Le Pen exprimer ses idées sans rien dire lorsque c’étaient des absurdités. Forcément, ce n’est pas son rôle…encore qu’on l’a entendu plus incisif vis à vis d’autres personnages politiques sur son antenne.
    Oui, on peut interdire mais d’autres disaient qu’il est interdit d’interdire. Où t’arréterais tu puisque tu considère aussi par ton interdiction les électeurs FN comme des sous-électeurs, …. Le problème est bien plus complexe que cela.
    Des mouvements d’extrème droite ont déja été interdit par le passé, et pas qu’en France. Et pourtant, ils reviennent à chaque fois. Dans les années 80, les manifs FN ont été violentes …plus encore qu’à Dauphine, et je ne t’apprends rien. On a fait du SOS racisme et compagnie pour appater la jeunesse plus qu’autre chose mais le FN a continué à progresser. Pourquoi ? Parce qu’au fond on n’a rien fait pour répondre aux électeurs de ce parti, parce que le discours simpliste des extrèmistes (il y en a aussi à gauche) n’a pas de contradiction aussi simple. Et je vais te donner un scoop : Il n’y a pas de réponse simple à cela parce que seuls les actes feront taire les sirènes du FN.
    C’est triste à dire mais tant que l’on s’enfoncera dans le chomage et la crise, le FN ou la droite populaire trouveront des électeurs qui en ont marre.
    Je peux même te citer des électeurs du PS, du FDG qui ont des discours racistes en privé! Et d’ailleurs je me souviens de propos de Melenchon plus que limite pendant la campagne du TCE vis à vis des « petits pays » d’Europe.

    J'aime

  15. Post Scriptum : Pour l’assemblée, ils y sont entrés lorsqu’il y a eu de la proportionnelle. La proportionnelle est une bonne chose, d’ailleurs mais ça fera l’objet d’un autre débat. Car les deux mamelles du FN sont la victimisation (on ne nous laisse pas parler, ouinnnnnnnn) et évidemment l’immigration. Passer pour des victimes comme certains électeurs, c’est con, mais ça marche. Et puis Marine Le Pen a édulcoré le discours sur l’immigration, si j’ose dire, passant pour la cousine à Guéant, histoire de ne plus être la victime des médias qui, il faut l’avouer, ne traitent pas le FN comme les autres partis (ils le font aussi pour LO, NPA et FDG mais sur un autre terrain). N’a-t-on pas un membre du FN déguisé en UMP au gouvernement avec Longuet, ancien idéologue de ce mouvement? Plutôt que de se battre contre le Fn, c’est contre l’UMP qui vulgarise les idées du FN qu’il faut se battre et pas physiquement. La violence reste pour moi l’arme des faibles!

    J'aime

  16. @ iceman;
    Il transparait publiquement qu’en « privé » tu aurais de bien singulières fréquentations, un peu les mêmes que tu aurais « publiquement »?

    En effet, que penser puisque que celles-ci n’auraient jamais que des discours à géométries variables sans que cela ne t’importune en aucun cas plus avant…

    Mieux: tu nous dis « être en mesure » de nous faire des révélations ( – » Je peux même te citer des électeurs du PS, du FDG qui ont des discours racistes en privé!) (Op citat) ce que tu ne fais pas, tu ne nous dis pas si oui ou non tu as rompu avec ceux-ci…

    Non: tu te bornes perfidement à « évoquer  » tout en le balançant, Méluch’.

    Tactique qui me semblera plutôt louche et manœuvrière tout de même….Mais cela ne t’embarrassera pas de faire « mezzo-voce » de la basse police par allusions comme le pratiquent les collabos de la pensée dominante.

    Il nous est arrivé d’apprécier , avec amusement parfois, autrement certains de tes billets, mais là ça renifle un peu la gerbe acrimonieuse….

    Il me semblait que toute critique qui se voudrait au moins implacable pouvait se passer de ce type d’expédients dilatoires.

    Ce que tout ceci peut être attristant!!!!

    S.

    J'aime

  17. cher nosostros incontrolados.
    Que de formules alambiquées pour dire si peu de chose. Et c’est justement en pratiquant un tel vocabulaire que l’on perd des électeurs en route. Quand toi tu parles de fréquentations, moi je parle de personne que je côtoie tant professionnellement que personnellement. Oserais tu dire que dans Tes fréquentations tu n’as jamais entendu des discours plus que limites? Mais je n’ai jamais dit le mot AMI dans mes réponses, raccourci que tu sembles avoir pris par erreur.
    Citer des électeurs : reprendre le discours et non NOMMER, bien que le verbe ait ces deux sens.
    Certains semblent mettre Melenchon sur un piedestal alors que lui aussi se permet quelques incartades parfois. Oh non, il n’est pas du même bois que le FN, loin de moi cette pensée. Mais c’est pour montrer à quel point des idées sont ancrées encore dans notre société, même chex ceux qui se croient vertueux, moi compris. j’en avais fait ce billet : http://icezine.wordpress.com/2010/12/15/ce-mal-sournois-qui-est-en-nous/
    Oui, c’est facile d’aller castagner du facho de droite mais après, ça sera quoi ? Aigri moi? Sans doute de réentendre des propos que j’ai entendu déjà il y a 20 ans, pour en voir le peu de résultat ensuite. Alors j’assume mon aigreur même si elle parait gerbante pour vous. Sauf que j’accepte aussi le débat et la confrontation d’idée, chose que j’aimerai de ta part, Nosostros Incontrolados!

    J'aime

  18. -« Mais je n’ai jamais dit le mot AMI dans mes réponses, raccourci que tu sembles avoir pris par erreur. »…(iceman)

    Où donc prends-tu que j’aurai (y compris par étourderie) opéré un tel raccourci?…Je ne vois rien de tel en me relisant.

    Certes le commentaire peu te sembler un peu raide, mais c’est aussi le jeu des confrontations d’idées auquel nous nous prêtons volontiers, comme tu le vois ici, même en laissant de côté certaines complaisances aussi inutiles que vaines ou vides.

    -« Et c’est justement en pratiquant un tel vocabulaire que l’on perd des électeurs en route…. » (Iceman).

    En nous lisant mieux tu te serais épargné sans effort cette tirade puisque nous ne cherchons en rien à « ménager » la susceptibilité des électeurs et que nous nous soucions peu d’en gagner ou d’en perdre puisque nous nous refusons à participer à ce cirque-là autrement que pour en dénoncer l’inanité…L’affaire semble d’ailleurs encore plus coriace qu’il n’y paraissait de prime ….
    Bon…hein…je dis ça et je dis rien….Tout est dans l’alambic!
    Cordialement.
    Steph

    J'aime

  19. ouep, en cette période de fêtes, on se prend un peau avec le fruit de notre alambic et on le boira ensemble à la santé de la défaite future du nain et de sa cousine bretonne (non, pas Nolwenn Leroy,…. Marine, faut suivre quoi…hips)
    inanité….moi je préfère ma vanité ignarde pour le coup ! 😀

    J'aime

  20. Allons, allons: ne nous disputons pas….

    Pour sûr il s’agit bien de décaniller Nabotléon et toute sa clique, c’est d’une urgence au moins aussi égale à ne pas le remplacer par d’autres menteurs qui se seront bousculés dans le spectacle de chaises musicales auquel nous pourrions assister une fois de plus laissant intact tout ce qui est….A savoir leur droit d’encadrer nos vies, de nous foutre des fashos dans les pattes, de légiférer sur tous les détails de notre existence et des « droits » qui seraient les nôtres déclinés différemment selon les instances du moment et la vigueur/rigueur des marchés…Et tous de s’empiffrer sur notre dos avec notre assentiment tacite…Depuis quand une loi, une interdiction ferait-elle reculer la fascisme ou progresser les libertés? Depuis quand les urnes nous apporteraient une satisfaction autre que celle de se sentir appartenir à un camp ou à un autre gigotant dans le marécage des consensus?
    Si on veut éradiquer le fascisme c’est en s’attaquant à l’ensemble du fonctionnement d’un monde qui le produit, et dans ce cas le bulletin de vote, en perspectives, me semble un peu mince.

    A chaque âge que chacun saccage sa cage!

    Steph.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.