Quand Chavez soutient Bachar El Assad, c’est pas ma gauche à moi

 

source : cliquez sur l'image

L’auteur de ce blog tient à signaler que malgré son appartenance au Parti de Gauche, et plus largement au front de gauche, il tient à prendre ses distances vis à vis du Président Vénézuelien Hugo Chavez, quand bien même ce dernier bénéficie de l’admiration de notre candidat, Jean-Luc Mélenchon.

 Je ne saurais en effet cautionner d’aucune manière ni éprouver la moindre sympathie pour un homme politique, qu’il soit de gauche de droite ou du milieu, qui ne trouve rien à redire aux massacres et autres graves atteintes aux droits de l’homme perpétrés par le président syrien Bachar El Assad, auquel Mr Chavez conserve pourtant étrangement, aux dernières nouvelles,  tout son soutien. La réalité de ces faits a pourtant fait l’objet d’une résolution de l’ONU vendredi dernier, et la France a accusé de bon droit dernièrement le régime syrien de crimes contre l’humanité. Mais manifestement, rien n’y fait…

 Ma préoccupation du respect des droits de l’homme ne saurait donc se montrer à géométrie variable, ni se voir étouffée par des réflexes et une logique purement partisane. Il fallait que ce soit dit. Et écrit. Point barre.

 .

28 réflexions sur “Quand Chavez soutient Bachar El Assad, c’est pas ma gauche à moi

  1. Hugo chava plus aura bien du mal à dire: – » Bon, pour Bachir El Assad j’ai été mal conseillé comme pour Mouhamar.K…Ici, le téléphone est encore nord-américain.: il faut ajouter des pièces pour prolonger la communication!
    S.

    J’aime

  2. Il convient de se souvenir que tous les autres puissants de ce monde (en positif ou en négatif) étaient on ne saurait plus mal conseillés; Fouquiet-Tinville, Robespierre, Napoléon.Ier, N.III, et N. IV(contemporain multiple) et dans la foulée tous ceux qui suivirent ou précédèrent, les candidats à la continuité comme ceux au changement, et d’une manière particulièrement significative dans le cours du XX ème siècle particulièrement fourni en thonnards et en salopards….Qu’il s’agisse à ce propos, de l’Europe ou de l’Afrique, et aussi d’autres continents…Nous ne voulons pas préciser plus avant des fois qu’on nous foute un sofitel au cul…Mais bon…hein…Admettez tout de même que trouver un exposé carrément rigolo sur tout ça exige énormément de talents et d’inventivité…En vrai, en ce moment nous rencontrons énormément de difficultés pour nous fendre la poire ne serait-ce qu’un peu….Pour la révolution c’est carrément du domaine du désespéré….

    Mais nous avons encore de bonnes dents!!!

    S

    J’aime

  3. Il est bon de ne pas s’arrêter au point de vue unanime exposé dans tous nos grands médias sur la question de la Syrie. Ayant une collègue et amie syrienne qui est venue temporairement en France, j’ai pu entendre un autre son de cloche, qui n’a rien à avoir avec la version officielle diffusée sur tous les médias occidentaux, ou même sur Al-Jazeera. Creuser la question ce qu’il se passe vraiment en Syrie est fastidieux mais nécessaire pour tenter de démêler le bon grain de l’ivraie. Avec tous les éléments que j’ai aujourd’hui, je comprends tout à fait la position de Chavez.

    J’aime

  4. Heureusement, Ladina nous brosse ici un exposé des plus éloquent et documenté qui force l’admiration et subvertit tout ce que nous aurions pu penser jusqu’à présent…

    Il est vrai, sincèrement que nous manquons à la foi d’éléments et non moins d’une amie plus ou moins de là-bas » et qui « nous aurait dit: -« Quelqu’un m’a dit… Serait-il possible alors »?

    Et viva babar El soudard? Ce son là, nous l’avons aussi entendu il y a peu…Même air, même ton, mêmes paroles…Même objet?
    S.

    J’aime

  5. J’ai lu assez de témoignages concordants, pour soutenir l’opinion de ladina. Il se passe actuellement à propos de la Syrie quelque chose de pire que pour l’Irak, pire que pour la Libye. La campagne médiatique de dénigrement est à couper le souffle, alors que rien n’est vrai. Oui, il y a des morts, mais ce sont des bandes armées par l’étranger qui en sont les auteurs. Il y a là des enjeux dont certainement nous ne savons pas tout, mais très clairement ce n’est pas beau du tout.

    Par conséquent je soutiens le président Chávez dans son plaidoyer pour Assad.

    Des témoignages ? Au hasard.
    http://www.legrandsoir.info/syrie-dans-la-vallee-de-l-oronte.html

    J’aime

  6. Je n’avais pas l’intention de faire ici un exposé « éloquent et documenté », ce qui me semble difficile dans l’espace d’un commentaire. Je voulais simplement engager l’auteur à se faire sa propre opinion sur ce qu’il se passe en Syrie pour pouvoir mieux comprendre la position de Chavez. Et cela commence par s’interroger sur la formidable propagande médiatique qui nous est servie à propos de ce pays. Et oui, j’ai la chance d’avoir une amie qui m’aide à mieux comprendre ce qui se passe là-bas, et je ne vois pas en quoi sa parole vaudrait moins que celle de n’importe quel journaliste de l’AFP qui reprend sans les vérifier les informations de l’OSDH, soi-disant « Observatoire syrien des droits de l’homme », basé à Londres, dont on ne sait rien mais d’où viennent la grande majorité des infos concernant des nombres de morts sortis du chapeau ou des manifs qui n’ont jamais eu lieu… Les témoignages ne collant pas avec la version officielle ne sont pas durs à trouver si l’on veut s’en donner la peine, et des analyses montrant une réalité plus complexe que la simpliste version manichéenne qu’on nous sert dans les JT sont également disponibles sur le net.

    J’aime

  7. Je ne suis pas sur que Mélenchon le soutienne là dessus. Je me souviens d’une émission où les journalistes parlaient de Chavez comme d’un président autoritaire (voire dictateur pour certains). Mélenchon avait répondu quelque chose comme « il y a des choses à reprocher à Chavez mais pas ça, il a été élu par le peuple à plusieurs reprises ».
    Après c’est juste une supposition, mais peut-être que le soutien aux dictatures arabes faisait partie des « choses à reprocher ». En tout cas je l’espère.

    J’aime

  8. @ Ladina, Babelouest et à qui le voudra bien:
    Bel exemple d’intox et d’agitation à laquelle s’emploie « cette militante chrétienne »,Marie-Ange Patrizio, publiant sur le blog douteux « Le Grand soir » et qui va à la rencontre du gratin syrien, reprenant à la louche en copieuses rasades tous les arguments des discours officiels sans barguigner en inepties.

    -Du bon gratin pacifique- (Toph éloquente)

    Et voici l’égérie du régime baassiste qui va joyeusement de monastères en évêchés, accompagnés de militaires pour une « promenade guidée » (comme ce serait le cas dans l’ex RDA, l’URSS, stalinienne ou spoutnikeuse, la Corée du Nord et plus généralement sous toutes les dictatures et tout État policier…-D’ailleurs quel État ne le serait pas en fin de compte?-), qui se rend chez le gouverneur dans sa villa, qui rencontre des bonnes sœurs et autres prélats, reprend les déclarations burlesques selon lesquelles il y aurait des manifestations armées menaçant la police qui elle serait pacifique et sans arme, des manifestants lourdement armés à la solde de l’étranger et en provenance d’autres pays riverains, voire d’Afghanistan où ils seraient formés par la CIA… Il y aurait des faux manifestants lestés d’armes lourdes dernier cri, de bastos à un euro pièce, provoquant l’armée qui quant à elle serait sereine et bon enfant, comme en témoigne dans son exposé un mystérieux sergent débonnaire affirmant sans rire que l’armée ne fait que « protéger la population, (« les échauffourées seraient selon de mêmes sources « le fait d’attardés, de drogués, d’homosexuels, de dépravés, de délinquants de droit commun… » – ce qui laisse supposer pleinement et sans ambiguïté qu’il existerait donc des « délinquants » qui ne le seraient pas! -(Involontaire aveu qu’il y a bien des prisonniers politiques dans la « démocratique » , multiconfessionnelle et ultra tolérante Syriede notre « sage,éclairée et objective reporter de guerre ?- ….-« …de mercenaires , d’arriérés mentaux entrainés par la CIA…. » (même si une manipulation de la part de la CIA n’est jamais à exclure! et dans ce cas précis c’est même plus que probable. L’argument ici prend un singulier relief. Il est difficile de provoquer le désordre mais facile de l’accroitre…)…

    Et ainsi tout à l’avenant jusqu’au coup du pizzaïolo transformé en guide gastronomique…

    Et ne parlons même pas du seul et authentique « révolutionnaire », héritier d’une paisible dynastie protectrice, sa Majesté Bachar him self dont on peut admirer ici et la les monumentales statues péniennes érigées à sa bienveillance toute paternelle, qui dans des mesures récentes irait bien au delà des revendications de  » ces faux manifestants »: liberté de la presse, réformes constitutionnelles, liberté d’expression, mesures sociales en faveur des plus démunis, multi-partisme, élections démocratiques et tout le toutim…

    Là, c’est à se rouler par terre!!!

    Certes nous ne disposons que de peu d’info réellement crédibles car toutes également tronquées proviennent pour l’essentiel de diverses forces en présence menant chacunes de leur côté une guerre des infos, et sans aucun doute est-il difficile d’en obtenir de plus fiables de la part des manifestants eux-mêmes apparaissant comme très divisés…

    Et ce ne sont pas nos reporters évoquées dans l’article de Madam Patrizio qui contribueront à nous faire une opinion précise de ce qui se passe en Syrie…

    Et nous n’allons pas en plus de cela nous appesantir sur H.Chavez de plus en plus délirant qui sait décidément si bien choisir ses amis.

    A lire avec attention avec une bonne bouteille de calva en accompagnement!

    S

    http://www.legrandsoir.info/syrie-dans-la-vallee-de-l-oronte.html

    J’aime

  9. @l’hérétique : je résous cette contradiction en acceptant qu’il y en ait une, tout simplement. je ne me sens pas obligé de ratifier tout ce que Mélenchon dit, ou écrit. Ainsi je ne suis pas d’accord non plus sur sa position envers le Dalaï Lama. Et je conntinue cependant de militer pour le front de gauche. Aucun homme n’est parfait. En outre j’ignore les raisons exactes qui font que Chavez puisse soutenir un homme tel que Bachar El Assad… Mais je sais pourquoi, par contre Mélenchon soutien Chavez : ce qu’il a accompli dans son pays est louable sur certains aspects, notamment en termes de réformes démocratiques et sociales.

    J’aime

  10. @ GdC,
    Ainsi « résoudre » une contradiction se bornerait à accepter qu’il y en ait une? Résoudre les « falsifications » reviendrait alors à en admettre aussi l’existence?
    Admettre n’est-ce pas plutôt « faire avec »? (étymologiquement au même titre que « comprendre »?)

    De la même façon « reconnaitre » que le FG puisse être contradictoire en maintenant son soutien à Françou Grolland pour le second tour des Pestilentielles revient à favoriser en définitive -et pour cinq ans au moins- le libéralisme sirupeux de tout poil?

    « Reconnaitre » qu’il soit vraiment de « gauche » que de s’allier aux crypto stal’s sous prétexte de « rassembler  » la gauche résout-il quoique ce soit de significatif dans tout ce qui constitue des « contradictions » interdisant tout dépassement?

    Si Hugo Chavez a fait indiscutablement de bonnes « choses » pour « son » peuple, de la même manière on dirait que sans doute que Kadhafoldingue de son côté en aura sans doute fait aussi « un peu » pour le sien mais…à quel prix?

    Identiquement on reconnaitra à Léon Trotsky d’avoir combattu Staline, sans se demander pourquoi, après avoir été ministre de la guerre, d’avoir contribué et pas pour peu à la création de la redoutable tcheka, les déportations et emprisonnements de nombreux révolutionnaires y compris communistes, d’avoir écrasé Kronstadt et pourchassé les maknovistes…

    La « compréhension » est une chose magnifique et plutôt « fourre-tout »….

    Non, résoudre une contradiction ne se borne en rien à en admettre l’existence quand bien même ce serait déjà un pas d’accompli mais qui se tiendrait encore en deçà de la critique.

    Steph

    J’aime

  11. @nosotros : écrire ce billet est déjà un premier pas dont tu me feras grâce, il y fallait un courage que bien d’autres n’ont pas, enfermés dans leur appartenance idéologique qui ternit leur sens critique, comme c’est le cas de Chavez j’ai l’impression. Deuxio, Ni Mélenchon ni Chavez que je sache n’ont tué qui que ce soit, à moins que mon information soit incomplète. Ce qui fait une grande différence à mes yeux.

    J’aime

  12. Heureusement, le préambule de GdC atteste de ce que l’auteur de ce blog ne cède pas aux sirènes imbéciles tendant ces temps-ci à vouloir faire de tous les dictateurs déchus les victimes innocentes de la CIA et de l’impérialisme américain (quand bien même ce dernier y trouvera d’une manière ou d’une autre bientôt son compte contre les peuples concernés, c’est-à-dire:TOUS).

    D’autres ne s’en embarrassent guère et charrient de flots d’inepties malheureuses d’une rigidité idéologique à toute épreuve.

    De s’aligner sur les avis grossiers des « bonnes foires enreligiosées » sévissant sur « Le grand soir » nous apparait comme des plus confondant!

    STEPH

    J’aime

  13. tu sais, steph, je sais que tu as en partie raison. mais à force d’absolutisme, on s’éloigne de toutes les causes, de tous les pouvoirs, de toutes les croyances et de toutes les certitudes et on se retrouve parfois… bien seul. Et sans pouvoir, ni action possible. Trop de sens critique nuit à l’action. Et je n’ai pas envie de me retrouver dans une cabane au fond des bois à lire du Cioran… au risque, comme lui, de me suicider devant l’incongruité du monde.

    J’aime

  14. Dans le genre tartufferie et conneries en stock il était difficile de faire plus que « Tintin reporter » ou encore l’inénarrable « Voici ».

    C’est maintenant fait avec grue 89: qu’on en juge:

    http://www.rue89.com/rue89-presidentielle/2011/12/07/douze-trucs-savoir-sur-jean-luc-melenchon-227244

    Le filon -(fion?)- semblant attirer ses prospecteurs comme l’étron la mouche, Rue 89 n’ayant de cesse de se « peopoliser  » en se dépolitisant semble ouvrir sur ses pages une rubrique des « 12 points » , à peu près tous de la même eau et ainsi à l’avenant constant qui nous laisse on ne saurait plus « irréductiblement admiratifs »!

    Non pas que nous serions « a-critiques », loin s’en faut, vis-à-vis de l’ex-Sénateur, mais nous considérons cet étalage de merde populacière ou « sensationnaliste » d’un journalisme de caniveau est particulièrement à tout égard débecquetante!

    Pour le reste, chacun connait nos positions concernant le piège électoral et son emploi et même peut-être ce que nous préconiserions (si d’aventure quelque chose était seulement « préconnisable ») apparaissant en filigranes dans les divers projets encore en débat du côté des Libertaires et des Situationnistes… et avant eux , ceux soutenus par « la Commune de Paris » elle-même n’étant pas au dessus de toute critique) qui les découvrait en actes dans des conditions extrêmement difficiles.

    Steph.

    J’aime

  15. @ ceux dont je ne me souviens déjà plus le nom, j’ai entendu un médecin qui est parti de Syrie et est arrivé à Genève. Il est clair que vu qu’il s’est barré, Achar Aïe LaBaffe et ses congénères qui disposent de ses grâces ne doivent pas le porter dans son coeur. Mais ce que ce toubib raconte sur ce qui se passe avant qu’un opposant blessé se fait ausculter par les soldats et policiers du régime, l’anamnèse a l’avantage d’être vite posé et il n’y a pas foule qui se présente devant les blocs opératoires.
    Si on a eu la chance d’avoir été en Syrie avant les évènements, il n’est pas difficile de croire que les pauvres s’en ramassent plein la gueule et ceux qui peuvent fuir en Turquie le font.
    Maintenant, moi j’ai une copine qui m’a dit que je devais mettre de grosses bottes sur le balcon le soir du 24 décembre, parce que comme le Père Noël est hyper stress avec la surpopulation des villes, il n’avait plus le temps de passer par les cheminées.
    Mambô sapin, roi des forêts….

    J’aime

  16. @ GdC,
    -« mais à force d’absolutisme, on s’éloigne de toutes les causes, de tous les pouvoirs, de toutes les croyances et de toutes les certitudes et on se retrouve parfois… bien seul. …. »
    Bon, et bien voila que nous devrions siéger sur une étagère aux côtés de sulfureux absolutistes….M’enfin!!!! Autant d’à propos que ces flocons de neige inondant la surface de la page…((phénomène assez déstabilisant au demeurant). C’est très drôle aussi.
    Nous, on ne rechigne en rien à nous éloigner « de tous les pouvoirs, de toutes les croyances et de toutes les certitudes » sans pour autant choisir de suivre les chemins empruntés par Cioran, et de loin s’en faut.
    -« Trop de sens critique nuit à l’action. », bien entendu nous pensons exactement le contraire même si nous ne savons encore comment établir qu’il y aurait, à un moment ou à un autre « trop de sens critique », et affirmons plus volontiers que tout retard pris sur ce terrain est infiniment dommageable à tout développement théorique de toute pratique révolutionnaire. Nous ne pensons pas que ce serait dans et par l’économie de raisonnements, par l’accumulation primitive de toutes les formes préconçues du prêt-à-penser qu’il serait possible de voir surgir assez d’esprit dans l’époque pour contredire toutes les formes de domestications avancées auxquelles nous assistons en ce moment où nous assistons à la scène « un clown chasse l’autre ».

    Belle menuiserie que celle-là relevant en vérité bien plus la « méduserie permanente » que d’autre chose, et ceci quelque soit le clown proposé.

    Nous, nous n’en voulons aucun et voulons dés maintenant passer à autre chose.
    Ainsi, il nous semble difficile de faire « l’économie de toute critique » ou de borner nos réflexions au seul soutien d’une infime partie d’entre elles.

    Steph

    http://nosotros.incontrolados.over-blog.com

    J’aime

  17. Je viens de lire quelques débats sur des appels à l’interdiction du FN et je me rallie aux arguments que ce type d’interdictions ouvre la porte à bien d’autres sous des prétextes divers du type anti-démocratique, non conforme au politiquement correct qui vire de plus en plus à droite et à la dictature.
    Le débat essentiel n’est pas de savoir qui sont les bons et les méchants en Syrie ou ailleurs, c’est de savoir si nous cautionnons le rôle de l’Otan comme gendarme du monde auto-proclamé, si nous faisons confiance à l’ONU pour décider prenant le rôle de gouvernement mondial qui doit être ou non sanctionner.
    Si l’Irak en ruine, l’Afghanistan vivant la terreur au quotidien, la Libye passant du despotisme d’un fou sanguinaire à se heures à d’autres fous qui le sont encore plus ne suffisent pas à modérer les ardeurs belliqueuses de va-t-en-guerre de salon qui n’auront pas à subir les conséquences des interventions « musclées » de l’OTAN et de ses mercenaires…. alors je comprendrai pourquoi d’une gauche qui soutient des interventions qui nient le droit à l’autodétermination des peuples, qui soutient le droit d’ingérence je n’espère rien de bon pour l’avenir…
    Bizarre tout de même que les mêmes protagonistes ne ce soient bouger le cul que pour soutenir les auteurs d’un coup d’état condamner par l’ONU et la communauté international dans son entier que pour mener une lutte diplomatique en faveur des auteurs du coup d’état, alors que le peuple partout dans le pays a mener et mène encore une lutte exemplaire…. je parle du Honduras, en 2009
    Je n’ai pas vu grand monde se lever alors que revenait en Amérique Latine les escadrons de la mort mené par Billy Joya de triste mémoire en Argentine, au Chili et au Honduras même …
    Soutenir ce droit d’ingérence de l’Empire, permettre que se crée une nouvelle jurisprudence (ce dont c’est réjouit Sarkozy) c’est ouvrir la porte aux abus à venir, baliser le chemin de l’Impérialisme en marche et Chavez sait très bien que son pays est un des prochains sur la liste…. Chacun pense ce qu’il veut, ce qu’il peut d’Hugo Chavez mais je suis certaine d’une chose, c’est que l’idée que le peuple de son pays puisse se retrouver décimé par des bombes à l’uranium appauvri le rend malade.
    Et je le comprends… et tous ceux qui soutiendrons l’interventionnisme en Syrie jetterons sur ce peuple la malédiction des destructions irréversibles qu’entraînent les interventions de l’OTAN partout où elles ont lieu….

    J’aime

  18. @CdG : félicitations pour votre honnêteté. Au risque d’exposer vos doutes et vos contradictions (on en a tous) à des snipers comme « nosotros » 🙂

    @nosotros : Je suis d’accord avec vos analyses. Mais CdG a en partie raison (c’est mon avis) quand il dit que trop de critique nuit à l’action. Je pense qu’il faut accepter ce qui n’est pas parfait…
    C’est difficile à dire, mais viser « la » perfection (ou plutôt « sa » : à chacun la sienne dans un pays libre) peut être dangereux. L’histoire nous montre que l’absolutisme (même plein de bonnes intentions) induit des effets collatéraux en opposition avec la volonté première.

    Je pense qu’il est bon et important de croire à l’impossible (ça finit des fois par arriver), mais il faut savoir laisser le temps au temps. Se battre pour un monde parfait, mais accepter que ça ne sera peut-être pas pour notre génération…

    Pour répondre au sujet, je pense qu’il est inacceptable de soutenir Bachard el Assad et que Mélanchon devrait s’exprimer clairement sur son soutien à Chavez (avec quoi n’est-il pas d’accord ? …).

    Je ne pensais pas voter Mélanchon quoi qu’il en soit. J’aime bien le personnage (voir même ses idées) mais j’avoue qu’il m’intrigue beaucoup quand il soutient des « dictatures » sans nous donner plus d’explications.

    J’aime

  19. Allons bon! Nous voici devenus « snippers » maintenant….Et ça, ce serait encore peu de choses si parallèlement ne ne voulions nous occuper de lutter pied à pied contre ce monde, contre les faux-nez qu’il nous propose, contre ces « vérités » qu’il nous dit incontournables et dont nous devrions nous contenter en attendant mieux…Notre tort serait donc de vouloir changer tout, tout de suite et maintenant, c’est à dire d’être des utopistes selon « grmx »…
    Nous disons que l’utopie c’est de croire que tout pourrait continuer , rester en place tout en procédant seulement au déplacement de quelques meubles dans le grand salon….
    Les chars de l’armée syrienne sont dans les rues et tirent sur les foules, nous aurions tort de dire ça entre autres?

    Un Snipper

    J’aime

  20. « vouloir changer tout, tout de suite et maintenant » : ça ne me pose pas de problème. Je dirais même qu’il le faut.
    Ce que je voulais dire c’est que malgré la volonté, il est parfois nécessaire, voir opportun, d’attendre.

    Encore bravo à nosotros pour la qualité de ces commentaires. Bon j’arrête la « lèche ».
    Le qualificatif sniper était un très d’humour. Plus sérieusement je te qualifierai de d' »excessif pertinent ».

    J’aime

  21. Attendre, attendre, attendre…Ce coup là on ne le fait depuis des siècles, les démocrades emboitant en ceci le pas de la calotte, et si ça ne nous convient pas ils nous balancent de grands coups de goupillons dans la poire, de sabre aussi accessoirement…(matraques,tonfa, gaz, balles caoutchouc ou gardes mobiles gordini à bandes jaunes) de temps à autre une petite guerre, un petit suffrage, un petit plan terroriste, Attendre que ça aille mieux par la grâce des urnes sans doute…Les mots cléf? Restaurer la confiance, l’espoir, le moral des ménages, moraliser la politique, la finance, transparence, démocratie, compétitivité, droit, travail, ordre public, cityenneté responsable…Et j’en passe.
    Ravi d’apprendre sinon que tu « apprécies  » nos commentaires…Merci

    Un excessif impertinent.

    J’aime

  22. A mon sens le pire est que cette position qui est en gros « tous les ennemis des Etats Unis sont mes amis » et défendu au Front de Gauche par certains militants du PCF et par le journal l’humanité avec notamment les articles de Pierre BERBENCEY. Ainsi on peut lire des trucs comme ça
    « En Syrie, le conflit évolue. Si les grandes manifestations restent globalement réprimées, la majorité des violences sont désormais le fait de groupes armés. »
    Ou encore ce titre :
    « Le régime syrien « pas responsable » des morts de Rémi Ochlik et Marie Colvin »
    Sans doute y a t-il débat dans la rédaction de l’huma, mais certains journalistes qui couvraient le proche ou moyen orient n’écrivent plus beaucoup ….
    Seul Bachar BARBENCEY donne de la voix ou est d’un silence glaçant sur ce qui se passe dans un des régimes les pires de la planète

    J’aime

Les commentaires sont fermés.