bravo EVA !

je sais ce que vont dire en toussotant, raillant, se gaussant ou hurlant à l’excès, selon leurs personnalités respectives et leurs statuts (qui les autorisent à plus ou moins de liberté de ton…) les différents commentateurs politiques, à propos de la sortie d’Eva Joly , qu’ils soient encartés dans les partis, journalistes ou blogueurs… Qu’elle fout le bordel, qu’elle ne se la joue pas groupir, qu’elle sabote la sacro-sainte unité de la gauche (qui ne s’exerce que dans un seul sens d’ailleurs…), qu’elle a pété un plomb… Qu’elle ne respecte pas l’accord signé par son parti, toussa toussa…

 Mais qu’on me permette d’exprimer à contre-courant probablement ma grande admiration, mon respect sans bornes, ma joie et mon bonheur de voir enfin débarquer en politique quelqu’un qui respecte si peu les codes hypocrites de ce qui est hélas devenu une profession dans laquelle certains s’enkystent au point de n’avoir plus de langue que de bois et convenue. Et qui préfèrent les petits accords entre amis, les secrets d’alcôve et les bidouillages d’antichambres, plutôt que la force des idées et une ligne plus claire. Avec cet épisode entre le PS et EELV, on a tous pu constater ce que cela a donné : un gâchis et un amateurisme qui aura des répercussions auprès des électeurs.

 C’est une femme intègre, qui n’a manifestement pas digéré l’entourloupe d’Areva, et qui s’indigne à juste titre de ce qu’un lobby industriel tente de confisquer à son profit les règles démocratiques et politiques.

 On la croyait Out, balayée, lessivée, prête à rendre les armes et son tablier, tant sa position était intenable. Comment en effet oser revenir la tête haute alors que ce qui a été décrit comme un ultimatum par ses adversaires politiques a été balayé d’un revers de la main, et que l’une de ses principales revendications, l’arrêt du projet d’EPR de Flamanville, n’a pas été exaucé, au mépris de toutes les considérations économiques et de sécurité, comme je l’évoquais ici ?

 Pourtant, cette vieille dame venue d ‘ailleurs, avec ses petites lunettes rouges, est sortie de son silence pour venir nous dire tranquillement sa colère, son refus de respecter des règles qui vont à l’encontre de ses convictions, et son indignation des méthodes de voyou qui ont entraîné la disparition d ‘un paragraphe du fameux accord qui a fait couler tant d’encre dans les rotatives…

 On peut ne pas être d’accord avec elle, ses réactions et ses idées, mais cette intégrité là, si rare en politique qu’elle en désole les électeurs potentiels au point qu’il préfèrent s’abstenir, on doit peut être la respecter, n’en déplaise aux pédants et à cette cohorte d’ experts interchangeables aux discours convenus qui fustigent une pseudo recherche de « pureté », préférant se moquer plutôt qu’agir. Ça aussi, c’est suspect, à mes yeux… Nous aurons à l’avenir bien plus besoin d’hommes et de femmes de la trempe d’Eva plutôt que de béni-oui-oui bien dociles pour jeter en pâture au Moloch des marchés, sous la bénédiction des agences de notation.

 Quant à ceux qui lui reprochent un anathème qui me semble contenir une certaine réalité (la difficulté de ce parti de se positionner fermement face aux lobbies… Qu’est-ce que ce sera devant les banques et le système financier !), j’attends toujours leurs condamnations tout aussi fermes des propos de Collomb, bien plus violents, honteux et inadmissibles. Les écolos, des khmers verts ? Jusqu’à preuve du contraire, ils n’ont encore tué personne, eux… Alors que le nucléaire, lui, si. Et ce n’est pas fini… Monsieur Moscovici, quand on veut être respecté, on fait pareil pour les autres. (souvenez vous des insultes envers Mélenchon… et à travers lui des militants du front de gauche, qui n’apprécient pas vraiment d’être rangés dans les mêmes rangs que ceux du front national…). Et ce n’est manifestement pas le cas.

 PS. je préfère largement le fonctionnement plutôt sain d’Éva Joly que le comble de la tartuferie dans lequel s’enfonce la prétendue Ministre de l’écologie actuelle…

Sur ce sujet, lire aussi :  Politis

.

27 réflexions sur “bravo EVA !

  1. Hé, les blogueurs politiques, faut lire les dépêches, là. Ce matin, Eva Joly a cru bon de caresser dans le sens du poil. Eva, ce matin :

    « Dans mon esprit il n’y a jamais eu de doute sur le fait que j’appellerai à voter pour François Hollande s’il est en tête de la gauche au premier tour », avant d’ajouter : « Je ne me trompe pas de combat, je veux battre Nicolas Sarkozy ».

    « Avec François Hollande je discute et je combats Nicolas Sarkozy », a insisté l’ex-juge en faisant valoir son profil atypique en politique. « Je suis quelqu’un de la société civile, je ne parle pas un langage codé et ma langue est parfois un peu rugueuse », a dit Eva Joly.

    J'aime

  2. Et nous apprenons ce matin que son porte parole démissionne. Je ne dirai qu’un mot : TANT MIEUX ! Surtout que ce Yannick Jadot, ex-greenpeace, une association qui baigne déjà dans les compromissions, fondateur d’alliance pour la planète qui regroupe des choses aussi différentes que Max Haavelar, le WWF, représente pour moi une vision trop compromise de l’écologie, à la manière d’un Hulot. A se demander pourquoi il avait choisi Eva Joly.
    Car le choix que ne se résoud pas à faire EELV c’est de faire enfin sécession avec le PS et ce choix est incarné par la « radicalité » d’Eva Joly. C’est d’ailleurs le seul choix qui justifie la candidature présidentiel, sinon autant rester à la maison.
    Alors j’adhére aux propos ci dessus et j’espère qu’EELV va enfin se réformer et exister, quitte à traverser un peu le désert.

    J'aime

  3. @iceman : même avis.
    @dorham : je suis au courant de cette information, lue après avoir préparé le billet; Cela ne change rien à mon avis sur le positionnement d’Eva Joly, quia valeur d’exemple pour biend es militants et des français qui ont pu voir que tous les politiques n’étaient pas compromis. Elle n’avait contextuellement pas le choix… Par contre, je pense que la prochaine fois, elle fera autrement !

    J'aime

  4. totalement d’accord mais ….
    il est très regrettable de se coucher devant un PS qui n’est écologiste que de loin et de toutte façon fera ce qu’il voudra après
    il est très regrettable de se coucher pour des sièges de députés pour des écolos arrivistes

    J'aime

  5. Hello GdeC,
    Je vois que les lefts blogs se bougent pas mal autour de la sortie médiatique d’Eva Joly.
    A la rédac de Newsring.fr, on lance un débat suite à la démission de Yannick Jadot.
    Ça vous dit?
    Contactez-nous, on vous fera participer à la version privée du site!
    Vous pourrez y débattre en toute liberté et si vous souhaitez nous suggérer des blogueurs amis, n’hésitez pas
    A bientôt sur Newsring.fr

    J'aime

  6. Sur le site version bêta (je vais vous créer un compte perso), dès Maintenant ;),
    vous m’envoyer un mail sur ma boite, je vous ferais suivre toute les infos!

    J'aime

  7. @chloé : je me suis inscrit sur votre site, avec mon adresse mail. Voulez vous que je vous la remette ici ? j’invite ma blogoliste dans la foulée… dès que j’ai le temps (j’ai un gamin de 5 ans à aller chercher à l’école, là…).

    J'aime

  8. Je veux bien que vous me la donniez directement car j’ai bien peur qu’elle se perde dans le flot d’adresses mails reçu chaque jour!
    Et pour ce qui est de votre blogoliste, pour la même raison, pourriez-vous les rediriger directement vers moi? Merci et bonne soirée

    J'aime

  9. J’ai choisi l’efficacité électorale. C’est pour cela que je voterai Hollande.
    Quand Joly ne s’exprime pas clairement sur son choix de second tour, elle met en danger le rassemblement de la gauche. Et c’est Sarkozy qui gagne des points.

    Tout le reste n’est que du vent (entre blogueurs politiques)

    J'aime

  10. @burlot

    si tu engageais toutes tes forces dans une bataille et que tu emmenais sur ton seul nom et motivations plein de gens qui croient en toi, tu dirais quoi au journaliste qui te pose la question de savoir pour qui tu votes toi au 2nd tour? tu sais très bien que si tu réponds tu admets que ta propre participation à ces élections est une blague. et c’est ça que tu veux que les gens qui te suivent pensent de toi?

    Allons Burnot!! les gens sont libres de faire ce qu’ils veulent, s’ils leur faut les assister jusque dans l’urne alors ça vaut rien cette élection.

    je suis de gauche, mais le comportement du ps me fait vomir, je voterai en conscience pour la personne qui me représente le mieux, si elle arrive au 2nd tour tant mieux, sinon mon vote n’ira nul part.
    Je ne porterai pas sur mes épaules, le comportement snob du PS même pour battre Sarko.
    Si hollande veut rassembler qu’il y mette du sien.
    Le vote utile, très peu pour moi
    La France aura le président qu’elle mérite.

    J'aime

  11. @M. Burlot :
    c’est quoi pour vous « l’efficacité électorale »? Efficacité par rapport à quoi?
    Je suis curieux de lire votre réponse pour qu’enfin on débatte sur ce sujet qui pourrit la vie politique à gauche

    J'aime

  12. Bonsoir Messieurs,

    @iceman75,
    L’efficacité : voir un chef de l’état mais aussi une majorité d’élus de gauche à l’assemblée. Pour cela il nous faut un langage clair et que celui-ci soit antisarkosiste. Pour autant je suis social-démocrate, et je pense que la radicalité de certaines proportions de Mélenchon peut effrayer une partie des électeurs. Une élection se gagne à la majorité. Et pour l’assemblée il nous faudra convaincre encore plus depuis le découpage. Alors soit on reste entre radicaux, bien propres sur soi. Ou alors on se demande comment faire en sorte d’avoir une majorité dans notre camp.

    @fred2vienne
    En effet la France choisira. Dans mon coin je ferai en sorte que ce soit un président socialiste. Et toi que feras-tu ? Te plaindre si à nouveau Sarkozy est passé parce que le PS te fais vomir …

    J'aime

  13. @david Burlot ; je ne suis pas certain que Hollande soit si populaire que cela lorsque les français sauront qu’aussitôt au pouvoir il utilisera les mêmes recettes économiques que le camp d’en face : rigueur, paln d’austérité, réduction de ladette, augmentation des impots…. Sans aucune remise en cause d’un ssytème financier défaillant, comme Sapin l’a confirmé en précisant que les 60 000 postes de l’EN seront compensés aillers, et qu’il envisage je ne sais plus combien de milliards d’apurement de la dette. Quant aux retraites, reviendra-t-il comme promis aux 60 ans ? J’en doute. Il ne s’agit donc pas de pureté idéologique mais d’attentes de la majorité de nos concitoyens… Crois tu vraiment que ce soit ce qu’ils espèrent ?

    J'aime

  14. @david burlot : si je comprends bien votre notion d’efficacité, vous voulez avoir une assemblée à gauche….Mais nous parlions de présidentielle. Etrange amalgame! Qu’est ce qui empèche de faire valoir ses idées dans un premier tour, si tant est que chacun puisse les exprimer et les avoir retransmises dans les médias, et ensuite que chaque électeur fasse son choix au deuxième tour. Et si d’aventure le FN passait devant le PS, cela serait surtout l’expression d’un mal profond qui n’est pas pris en compte par ces « grands partis ».
    Mais revenons un instant sur l’efficacité à l’assemblée. Pourquoi voter aussi pour un grand parti plutôt que des « petits » qui défendent pourtant des idées intéressantes? Cela aboutit à lisser les débats, à avoir une assemblée qui ne représente pas le peuple. On pourrait d’ailleurs revoir la notion de proportionnelle, avec les risques que cela comporte.
    Il est peut être temps que les sociaux démocrates se remettent en cause et regardent aussi le pourquoi du vote Mélenchon, du vote NPA, du vote FN d’anciens électeurs de gauche. Et ça, c’est la vraie efficacité que de revenir aux causes racines.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.