toi aussi, tape sur tes camarades (niveau 2)

Puisque l’aimable Nicolas m’y invite si gentiment,  que l’impayable et dogmatique petit  Dédalus rose ne semble pas en reste en tapant sur de plus petits que lui, et que nous n’aurons bientôt plus guère d’occasions de nous livrer à notre sport favori (la blogowar) entre blogueurs puisque le wikio disparaît , je vais moi aussi m’employer (pas trop longtemps, ça fatigue) à taper sur mes petits camarades… Comme les règles de ce jeu sont suffisamment  faciles pour que n’importe qui les comprenne, je m’y suis mis sans trop de difficultés, malgré mon peu de compétences intellectuelles au dire de ces gens là, si je me souviens bien  :

De quoi redonner du sens à la rigueur, et faire plaisir aux autres fonctionnaires qui seront remerciés en remplacement des 60 000 de l’éducation nationale supplémentaires embauchés… ce qui n’était pas dit pendant les beaux débats des primaires, qui manifestement n’engagent que ceux qui y croient.

Ouf, ça y est, j’ai fini.  C’est nul, ça sert à rien, mais ça fait du bien. Y a pas de raisons de laisser mes petits camarades se faire canarder sans réagir, sous prétexte que Mélenchon n’a pas pu s’empêcher de faire desjeux de mots à la con (au milieu d’un discours pertinent et des propositions intéressantes, dont les médias n’ont retenu que ce qu’ils voulaient : le petit mot, et rien d ‘autre ?) ce week-end. Moi,  la métaphore nautique, c’est pas ma tasse de thé : je suis vosgien, pas breton.

.