Syrie : en France, deux poids, aucune mesure…

source : Pascal Colrat

« Le petit Bernard-Henri est attendu sur le quai d ’embarquement en direction de Damas. Toute personne qui l’aurait aperçu est prié de le ramener à son papa Nicolas »

Quand je pense à la mobilisation internationale sans précédents qui a eu lieu envers la Libye,  et aux cocoricos tonitruants du si petit homme qui nous gouverne,  je ne peux m’empêcher de ratiociner amèrement, chaque fois que j’assiste au décompte, jour après jour,  si tristement impuissant, des massacres quotidiens  et autres exactions du gouvernement de Bachar-el-Assad… Deux poids, deux mesures… ou pas. Honte sur nous.

Aussi, je salue comme il se doit la décision de la Ligue Arabe, qui prend le courage que nous n’avons pas, à ses risques et périls… :

 En raison de la poursuite des violences et du refus de Damas d’appliquer ce plan de sortie de crise proposé par l’institution panarabe , la Ligue arabe a appelé dans un communiqué lu par le chef de la diplomatie du Qatar Hamad ben Jassem al-Thani, à appliquer des «sanctions économiques et politiques contre le pouvoir syrien». Les ministres arabes ont également appelé au retrait des ambassadeurs arabes à Damas.

Depuis cet accord, la répression de la révolte populaire sans précédent contre le régime, qui a fait selon l’ONU plus de 3500 morts depuis la mi-mars, n’a pas baissé d’intensité, faisant notamment plus de 120 morts dans la seule région de Homs en dix jours, un des foyers de la contestation dans le centre du pays.

[…]

L’organisation de défense des droits de l’Homme Human Rights Watch (HRW) a de son côté accusé le régime syrien de «crimes contre l’humanité» et appelé la Ligue arabe à la plus grande fermeté. (source)

Sur ce sujet, pour plus de détails, lire le rapport de Human Rights Watch, ici

.

2 réflexions sur “Syrie : en France, deux poids, aucune mesure…

  1. Ouais, la Ligue Arabe ! Le « régime » sans banane de Rihyad est tellement exemplaire, on l’a vu Place de la Perle à Bahrein où la répression fut inouïe de cruauté.

    La propagande de Washington est vraiment déchaînée contre Damas, même si le régime n’est vraiment pas exemplaire on sait très bien ce qui adviendra si le Pentagone et Langley arrivent à leurs fins : ce qui est arrivé à l’Irak, tombé dans le néant, la violence permanente et la misère, ce qui est en train d’arriver en Libye, ce que le lobby voudrait appliquer en Iran, au Venezuela, en Equateur, à Cuba… partout où quelqu’un a le malheur de lui résister.

    Des fous furieux !

    J'aime

  2. Cette fois, BHL arrive en retard (comme par hasard) et se fait vite renvoyer à ses phrases vides de sens…..Et si Chine et Russie s’étaient fait tirer la jambe pour la Lybie, cette fois, le problème est bien plus complexe et on ne les y reprendra plus.
    Alors chacun y va de sa déclaration, pour la forme, mais surtout ne fera rien, de peur que là aussi le remède soit pire que le mal. Israel, déjà inquiet des régimes egyptiens, yemenites, tunisiens et Lybien n’a surtout pas envie d’un changement en Syrie. Et donc tout le monde joue l’attentisme….

    J'aime

Les commentaires sont fermés.