Hollande déclare la guerre aux écolos ? Qu’ils la lui rendent !

Les écologistes vont-ils renier leurs convictions pour un paquet de cacahuètes électorales ?

Décidément, la conscience écologique à peine éclose de François Hollande s’est bien vite fanée… Erreur stratégique majeure, après avoir joué au bras de fer avec des filles (la honte  !) à propos de l’EPR de Flamanville (alors que certains au PS, et non des moindres, étaient prêts à l’abandon du projet), voilà que le candidat socialiste oppose de nouveau une fin de non-recevoir aux écologistes à propos de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes Des kilomètres carrés de béton en plein coeur de la campagne saccageant le bocage alors qu’une étude plus sérieuse que les pseudo-certitudes immanentes auxquelles se réfèrent les hollandais démontre qu’un autre projet consistant à étendre l’aéroport de Nantes Atlantique serait économiquement plus viable…

 De quoi perdre un précieux électorat qui lui fera gravement défaut quand le moment sera venu.  Et prêter le flanc à la critique des jeunes loups aux dents longues à rayer le parquet  Copé. Avec réponse de la bergère  à la clé.

Mais que lui arrive-t-il donc,  à Hollande ? Se sentirait-il donc si sûr de lui qu’il puisse ainsi  se passer de l’électorat écologiste ?… qui, entre nous, dépasse largement le seul cadre d’EELV. Nous voyons en effet d’un bien mauvais œil ce positionnement si peu soucieux des considérations environnementales… Et cela nous énerve profondément.

Si la gauche comptait sur un tel candidat pour rêver d’un nouveau monde, il ressemble déjà fichtrement à l’ancien…

Écologistes, votez utile : le Front de gauche, votre seule chance d’en changer vraiment.

(Une alliance EELV – Front de gauche, ça aurait plus de gueule que ce candidat au rabais qu’on nous vend comme de la nouveauté, non ? )

.

16 réflexions sur “Hollande déclare la guerre aux écolos ? Qu’ils la lui rendent !

  1. Les communistes sont toujours pro-nucléaires (pas tous !) mais le Front de gauche s’est accordé sur un référendum : le peuple tranchera.

    L’alliance avec les écolos, oui, ce serait bien 🙂

    J'aime

  2. @david burlot : réduire le dront de gauche aux communistes est une preuve d’inculture politique… Si tu es socialiste, remember Utopia, qui échappe aux catégorisations. J’en suis. De plus, le principal concurrent de Mélenchon pour la candidature du front de gauche est un anti-nucléaire… Même le pcf change…

    @ iceman : jamais trop tard pour bien faire ! va voir chez martine billard, son blog, utile. Le FdeG est pour un référendum sur le nucléaire, par exemple. Serait-il le seul à respecter la démocratie ?

    @olivier : merci pour ta visite ! c’est toujours un plaisir. (non, pas tous… comme au PS ! 😉

    J'aime

  3. au sujet de l’accident nucléaire de Marcoule, réaction du PCF … « La sureté des installations nucléaires est une condition pour un avenir durable de la filière nucléaire française, filière qui doit être intégrée à un grand service public de l’énergie échappant aux logiques du marché.  »
    A lire aussi le cahier du militant : l’énergie (http://13.pcf.fr/13754)

    Ce n’est pas moi qui fait un raccourci…
    Enfin il faut le dire une bonne fois, sans le PCF, le front de gauche est un nain électorat. Il suffit de comparer le ratio entre élus PG et PCF. Le PG est un jeune parti qui a encore beaucoup à apprendre.

    J'aime

  4. @ David Burlot
    A mon avis, c’est le PC qui a désormais beaucoup à apprendre du PdG. Encroûté dans des positions datant de Duclos, voire plus loin, il a du mal à endosser les nouvelles donnes environnementales, financières et sociales. Le vrai communisme est celui que tua Lénine, autrefois. La lutte des classes, qui est un moyen et non une fin bien entendu, n’a pas avancé d’un pouce, au contraire elle a désespérément reculé pour les damnés de la terre. La dictature du prolétariat est à mon avis une mauvaise solution à une situation dont je partage les conclusions. C’est par son inertie, et son ouverture à la fraternité que l’Humanité du bas peut vaincre les ploutocrates et leurs multiples laquais : la violence sera réprimée par une violence encore plus grande, quant au processus dit « démocratique » il est joué avec des dés pipés. Ce qui n’empêche pas de faire tout pour qu’il réussisse dans le sens des simples citoyens (je ne dirai pas « la classe ouvrière », puisqu’il n’y a plus d’ouvriers, ou si peu).

    Les bonnes idées, à mon avis, c’est le PdG qui les professe, une sortie au plus tôt du nucléaire est de celles-là car malgré les précautions c’est lui qui risque fort de nous détruire. Je ne montre aucunement du doigt pour autant les syndiqués d’EDF, qui font certainement plus que leur possible pour que tout aille au mieux.

    J'aime

  5. mais quelles sont les positions du Fde G sur ces sujets ?
    Un PC anti-nucléaire ? j’y crois pas !!!
    un référendum sur le nucléaire civil ? ( le militaire on n’en parle jamais … ) quelques baisses de tension judicieusement programmées par Mr Proglio en janvier et hop c’est gagné pour lui…

    J'aime

  6. Il appartient à l’Etat de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour sécuriser les 58 centrales nucléaires françaises et d’investir dans les recherches pour traiter les déchets nucléaires, recherches arrêtées sous la pression des Verts.
    Ainsi, la volonté du Front National est d’engager la diversification énergétique de la France notamment par un programme ambitieux de recherche sur l’hydrogène.

    J'aime

  7. @Le Prétorien : pour une fois, tu as eu l’intelligence de ne pas tenir de propos délictueux, ce qui te permet de ne pas courrir els fodures de mon filtre d’indésirables. Cependant, faire passer le FN pour un aprti écologiste, voilà qui est hautement risible. Tu n’as pas peur du ridicule ! J’en rirais si tes idées n’étaient si puantes par ailleurs. Va lire mon billet suivant sur ta cousine allemande, histoire de t’instruire. (le syndrôme Beate Z)

    J'aime

  8. Allez GdeC, admettons que le FN se mette aussi à l’écologie….Alors Le prétorien, ils veulent développer l’Hydrogène. Soit, mais si cette énergie était vue comme l’avenir il y a encore peu, les tests grandeur réel ont fait déchanter les plus enthousiasme. Dans l’automobile par exemple, on n’en parle quasi plus, comme l’a montré cette épreuve :
    http://icezine.wordpress.com/2011/11/14/rac-future-car-challenge-nouveau-succes-de-gordon-murray/
    Car le problème est double : la production qui est actuellement polluante et non dénuée de risque et le transport dans de bonnes conditions de la réserve d’hydrogène dans un véhicule. Cela dit, la recherche peut amener des avancées certaines et des débouchés tout autre que les transports. Il serait intéressant que le FN prouve son intérêt en détaillant ces mesures.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.