La Tunisie islamiste ? Le prix des prêches cathodiques …

si vous souhaitez connaître les résultats détaillés de cette élection, cliquez sur l'image

La Tunisie Islamiste ? Les prêches cathodiques y sont peut-être pour quelque chose…

Et la Tunisie ? A l’heure où je préparais cette note  mes camarades présents sur place suivaient le recollement des résultats. Je me tenais au courant. Et voici que je reçois du texte. Maintes fois j’ai donné sur ce blog des correspondances des miens qui vont et viennent. Je suis fier de savoir qu’eux aussi vivent souvent le crayon à la main, notent, commentent, analysent en écrivant. Parmi ceux-ci, mon ami Alexis Corbière. Je vous ai déjà  renvoyé par lien hypertexte vers son blog bien des fois. Il m’a adressé a ma  demande son coup d’œil. Il se retrouvera dans la note qu’il se prépare à poster. J’en ai extrait quelques lignes. J’ai laissé de côté son témoignage au fil des  heures. J’ai retenu pour vous son analyse du succès de la liste des religieux puisque c’est ce fait qui polarise l’attention. Mais d’abord la scène du lieu d’où il écrit. « J’écris ce billet, en compagnie des autres camarades de la délégation du PG, Raquel Garrido, d’Alain Chaignon et Lotfi Mzoughi. Alain  Billon nous rejoindra tout à l’heure. Nous sommes les seuls représentants d’un  parti politique français. Nous sommes au Média Center sur l’avenue Mohamed V de Tunis, dans une salle de presse au milieu de journalistes du monde entier. C’est  là que les premiers résultats électoraux vont être délivrés cette nuit. »

Il analyse le vote pour les religieux. Il commence par montrer la force du harcèlement médiatique dont ce parti a bénéficié grâce à  tant de chaines de télévision et radios vouées à la religion. Singulièrement  depuis la révolution.  Mais il met en garde. Ce n’est pas d’aujourd’hui. « Le « matraquage » idéologique dans les milieux populaires  n’est pas né après la révolution de janvier 2011. Il dure depuis des années et faisait en réalité bon ménage avec la dictature du RCD. « Le fer et le baillon », pour reprendre une expression d’un quotidien de Tunis, qui ont régné pendant plusieurs décennies allaient de pair avec le Coran télévisé. Ces prêches cathodiques permanents, déclinés de manière directe ou indirecte, ont été le seul horizon culturel pour des millions de tunisiens. On en paye le prix
aujourd’hui.
» « Aussi, il apparaît clairement que le principal argument de Zine Ben Ali depuis 1987 pour le maintien de son régime despotique,  à savoir la lutte contre l’islamisme politique, était un leurre. C’est une règle  universelle. Il n’y a pas de lutte contre l’islamisme politique sans bataille culturelle. Il ne peut pas y avoir de bataille culturelle sans liberté, et notamment sans liberté d’expression. La lutte contre l’islamisme politique ne peut réellement commencer qu’aujourd’hui. La possibilité d’exercer sa souveraineté politique via l’assemblée constituante était la condition sine qua none. » « Enfin, la question sociale, les problèmes de chômage, de santé, d’éducation, de redistribution des richesses, qui furent le principal  moteur de la révolution citoyenne ont semblé oubliés dans le débat public qui a précédé ce vote. Ces sujets auraient dû être la pomme de discorde entre les  formations durant ce vote, mais ils ont a semblé absents, laissant la place à un  débat biaisé sur l’identité nationale de la Tunisie, et donc la place de la religion. Pour le petit peuple, la Révolution n’a pas tenu sa promesse. Un doute et une déception s’est installée. Les religieux en ont profité. C’était sans doute une erreur. On ne doit jamais contourner la question sociale et oublier le peuple. » Je partage cette conclusion d’Alexis Corbière.

extrait du billet de blog de Jean-Luc Mélenchon paru aujourd’hui, qui m ‘évitera judicieusement de parler de ce dont je ne sais rien… hors des informations, purement virtuelles et tellement orientées. Voilà qui m’est utile au dépassement de  l’incompréhension qui s’en est suivie après ce vote, par ici…

La totalité du billet d’Alexis Corbière, paru également aujourd’hui,  est particulièrement utile à la compréhension des événements de l’intérieur… Je vous le conseille vivement. Il est ici. Faites passer.

.

.